Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota envisage la production de véhicules hybrides diesels-électriques

Toyota envisage la production de véhicules hybrides diesels-électriques

Des variantes hybrides au diesel et au gaz naturel pourraient élargir les horizons de vente de Toyota Par ,

Des variantes hybrides au diesel et au gaz naturel pourraient élargir les horizons de vente de Toyota

Toyota entend bien faire la barbe aux constructeurs automobiles européens qui affirment que les moteurs diesel à combustion interne sont aussi efficaces que les hybrides à électricité et essence ordinaire pour résoudre les problématiques environnementales. De quelle façon? Tout simplement en produisant des hybrides diesels-électriques.

En effet, il sera possible de voir éventuellement un mode d'entraînement hybride reposant sur un moteur électrique et un moteur à combustion au diesel ou au gaz naturel. Le tout sera conçu en vue de satisfaire les besoins des marchés locaux, comme l'a exprimé Hiroyuki Watanabe, directeur senior de la gestion chez Toyota.

Toyota est en train de "développer des systèmes hybrides utilisant l'essence, le diesel, le gaz naturel et les piles à combustion, ces dernières étant les moins énergivores", a déclaré à Tokyo M. Watanabe.

Le bénéfice évident de cette stratégie est le fait d'incorporer les avantages des actuels moteurs diesel à rampe commune et injection directe (qui offrent une économie de carburant nettement meilleure que l'essence ordinaire, avec comme résultat 17 % moins d'émissions en moyenne) avec ceux d'un mode d'entraînement hybride.

Les systèmes hybrides intègrent un moteur électrique pour assister le moteur de base à combustion - comme c'est le cas pour les Honda Insight, Civic Hybrid et la toute prochaine Accord Hybrid - ou vice versa, dans le cas où c'est le moteur à essence qui vient supporter le moteur de base électrique. À titre d'exemples, mentionnons la Prius de Toyota (et bientôt son Highlander et sa Camry hybrides), la RX 400h de Lexus, l'Escape Hybrid de Ford et l'Altima Hybrid de Nissan.

Ces deux technologies sont peut-être considérées comme un remède temporaire avant que des véhicules alimentés à l'hydrogène ne deviennent réalité, mais il reste qu'elles sont essentielles pour la croissance d'un marché "vert" en servant de cobayes au développement de véhicules très avancés sur le plan écologique.

En d'autres mots, et ce, pour au moins la prochaine décennie, les moteurs hybrides que nous connaissons présentement resteront la façon de faire. En bout de ligne, cependant, les technologies perfectionnées dans le but de les rendre plus efficaces, telles que des batteries plus légères et plus efficaces, seront cruciales pour matérialiser le concept de "route de l'hydrogène" actuellement envisagé.