Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Un entretien avec Tom Baloga de BMW : où en est l'essence en Amérique du Nord?

Un entretien avec Tom Baloga de BMW : où en est l'essence en Amérique du Nord?

Par ,

BMW est reconnu comme un chef de file mondial de la technologie de transmissions, et dernièrement, ses efforts pour créer des solutions efficaces l'ont poussé dans la direction des véhicules diesel, hybrides et même à hydrogène.

BMW Hydrogen 7

Les carburants alternatifs sont plus en vedette que jamais, et certains se demandent ce qu'il adviendra de leur bien-aimé et éprouvé moteur à essence. Les ingénieurs en augmentent l'efficacité plus que jamais, et la majorité des Nord-Américains les préfèrent toujours aux versions diesel et hybrides.

Mais est-ce que la science a tiré tout ce qu'elle pouvait du moteur à essence? Le mettrons-nous au rancart au profit d'options plus écoénergétiques?

J'en ai discuté avec Tom Baloga, vice-président de groupe de l'ingénierie pour BMW en Amérique du Nord. Baloga fut directeur de l'ingénierie de sécurité pour Mercedes-Benz USA, un ingénieur-essais principal pour Mack Trucks et est l'inventeur principal sur de nombreux brevets américains et étrangers.

Chez BMW, il est responsable de l'ingénierie dans les domaines de l'environnement, de l'innovation de produits et de l'analyse de produits, entre autres. Je l'ai rencontré lors de sa visite au siège de BMW à Whitby, en Ontario, le mois dernier.

JP : Quel est le problème avec l'essence? Pourquoi entendons-nous tant parler de véhicules électriques, hybrides, diesel et à hydrogène dernièrement?

TB : L'indépendance énergétique est un enjeu crucial pour l'Amérique du Nord, et elle est à l'origine des nouvelles technologies. Le prix et les sources de combustible fossile posent problème, et nous devrons finir par le délaisser.

On lance des technologies afin de sensibiliser le public à l'indépendance énergétique, mais les émissions sont également problématiques. C'est quelque chose que nous comprenons très bien chez BMW, et toutes nos voitures respectent les strictes normes d'émission de la Californie. Le smog était la grande préoccupation à l'origine, mais dernièrement, la réduction des émissions de CO2 pose un nouveau défi d'envergure, intensifiant le besoin de nous éloigner du combustible fossile.

JP : Les voitures hybrides et diesel sont en train de prouver qu'elles peuvent réduire la consommation et les émissions en compromettant la conduite au minimum. Les consommateurs se tournent-ils à ces véhicules en masse?

TB : En général, les consommateurs ne cherchent pas un carburant alternatif, mais le meilleur rapport qualité-prix. Les véhicules à carburant alternatif ne figurent pas habituellement sur leur liste. Les gens pensent plutôt au rendement à long terme, comme beaucoup de puissance et une faible consommation, sans avoir à payer un supplément. À part les hybrides, les carburants alternatifs ne sont pas une priorité en ce moment.