Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Un « étranger » sera-t-il champion de DTM ce weekend?

Un « étranger » sera-t-il champion de DTM ce weekend?

Par ,

Peu de gens le savent, mais le pilote québécois Bruno Spengler est à un cheveu de devenir champion de la série européenne DTM. Dommage que cette série, ainsi que ce pilote d’ici soient aussi mal connus...

Bruno Spengler
Photo: DTM Presse

Je dis européenne, mais en fait, c'est un championnat allemand. Mercedes-Benz y affronte BMW et Audi. Six des dix courses sont tenues sur des circuits germaniques. Mais ITR, organisateur et promoteur du DTM, consacre beaucoup d'efforts à internationaliser sa série phare.

D'ailleurs sur ce point, des officiels du DTM sont venus visiter les installations du circuit Gilles-Villeneuve à Montréal et discuter avec le patron d'Octane, François Dumontier. « Oui, le DTM pourrait tenir une course à Montréal, mais soyons clairs, ce ne sera pas avant 2014 », nous a confirmé Dumontier.

Spengler est bel et bien d'ici. Il est né à Montebello de parents alsaciens, court toujours avec une licence de compétition canadienne. Sa combinaison et sa voiture sont ornées de la feuille d'érable. Et s'il parvient à décrocher le titre dimanche, il deviendra le premier pilote non-européen à le faire.

Ce n'est pourtant pas la première fois que Spengler joue le titre en DTM. Pilote Mercedes durant sept saisons, le Québécois a terminé vice-champion à deux reprises et troisième à deux occasions. Avouons toutefois que son employeur n'a pas vraiment joué le jeu d'équipe et l'a souvent laissé se débrouiller tout seul en piste face à Audi qui, elle, n'a jamais hésité à imposer des consignes claires à ses pilotes.

Las de l'ambiance qui régnait chez Mercedes, Spengler a répondu favorablement à l'appel fait l'automne dernier par BMW pour joindre ses rangs cette saison. BMW, qui effectuait un retour en DTM après une absence de 20 ans, ne croyait pas fort en ses chances de gagner une course en 2012.

Pourtant, la M3 DTM est une réussite et contre toute attente, Bruno a remporté la victoire dès la deuxième course! Il en a gagné deux autres par la suite et se présente donc à la finale à Hockenheim au second rang, à seulement trois petits points du meneur, Gary Paffett sur Mercedes.

D'accord, le DTM n'a pas le prestige de la Formule 1. Mais contrairement à presque tous les pilotes du pays, il a un volant assuré et reçoit un salaire pour conduire. Après des années passées en Formule Renault et en F3 à chercher de l'argent, Spengler n'a plus eu à trouver de commanditaires une fois qu'il fut intégré au DTM.

Nous en profitons pour vous rappeler qu'Auto123.com sera au circuit de Hockenheim pour suivre, en direct, les qualifications samedi et la course, dimanche.

Nous avons un petit faible pour Spengler qui est aussi un collaborateur régulier ici à Auto123.com. Nous lui souhaitons donc bonne chance dans la course au titre, en espérant que cette épreuve décisive ne soit pas gâchée par des tactiques déloyales ou des accrochages parfaitement évitables.

Bruno Spengler
Photo: DTM Presse