Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Un film sur le scandale Volkswagen signé Leonardo DiCaprio et Paramount

Un film sur le scandale Volkswagen signé Leonardo DiCaprio et Paramount

Par ,

La tricherie de Volkswagen, qui a équipé 11 millions de ses véhicules diesel de logiciels truqués pouvant déjouer les tests antipollution, sera porté au grand écran par les sociétés Paramount et Appian Way, cette dernière appartenant à l’acteur Leonardo DiCaprio. Les 2 entreprises ont en effet acquis les droits d’un projet de livre de Jack Ewing, journaliste au New York Times, au sujet d’un des plus gros scandales de l’industrie selon Hollywood Reporter. Il ne s’agira pas du premier film de DiCaprio lié à l’environnement, lui qui a déjà été impliqué dans divers documentaires à saveur écologiques tels que La 11e heure, le dernier virage (2007). L’acteur est connu depuis longtemps pour son militantisme en faveur de l’environnement et a même mis sur pied la Fondation Leonardo DiCaprio

Pour le moment, le futur livre de Jack Ewing n’a pas de titre mais on sait qu’il entend expliquer comment la philosophie du « plus, mieux, plus vite » a joué un rôle décisif dans le développement de cette fraude magistrale de la part du groupe Volkswagen, qui a plongé la société dans une véritable descente aux enfers et emportant dans son sillage le président et chef de la direction, Martin Winterkorn. Pour le moment, aucun échéancier n’a été donné pour la sortie du film.

Rappelons que les véhicules diesel de Volkswagen munis du logiciel truqué étaient en réalité 40 fois plus polluants que ce que les tests révélaient et que le groupe fait maintenant face à une montagne d’enquêtes et de recours collectifs un peu partout sur la planète. Par ailleurs, l’agence de notation Standard & Poor’s a abaissé d’un cran lundi la note de la dette à long terme du groupe, la faisant passer de A à A- et indiquant qu’une nouvelle dévaluation d’un ou 2 échelons demeurait possible à court terme car le groupe demeure sous surveillance négative, selon Reuters.

« De notre point de vue, VW a montré des défaillances importantes en matière de direction, de gouvernance et de gestion du risque », a expliqué l’agence dans un communiqué, spécifiant également que «les faits complets et les conséquences de la manipulation de Volkswagen pourraient ne pas être connus avant des mois, voire des années».