Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Une grosse douceur, des supervoitures et le karma

Une grosse douceur, des supervoitures et le karma

Par ,

J’ai le cœur tendre. Ça ne fait pas trop masculin, je sais, mais il faut que je l’avoue. J’ai quitté la chaîne de montage comme ça, de la même façon qu’une Camaro SS à six vitesses hérite d’un V8 de 426 ch, qu’il le veuille ou non.

Je ne me souviens pas d’avoir été si sensible à 10 ans, mais aujourd’hui, à 35 ans, je me laisse parfois emporté, surtout quand on parle d’autos. Parce que j’ai toujours été obsédé par les autos. Plus jeune, les affiches obligatoires décoraient mes murs : Ferrari F40, Ford GT90, Porsche 911 Turbo. Je les convoitais plus que toute autre chose… à part un BMX Huffy, évidemment. J’ai éventuellement eu le Huffy, mais j’attends toujours la F40. Quoique ç’a passé proche une fois…

Récemment, et grâce à mon grand ami Philippe Letourneau, on m’a présenté à la gang ultra branchée qui organise le Supercar Challenge. Ces gars dans le vent ont réussi à mettre la main sur des équivalents modernes (ou de bonnes approximations) des F40, GT90 et 911 Turbo et en faire l’acquisition, ou presque. Encore mieux, ils veulent les partager! La preuve qu’il y a un dieu pour l’incorrigible mordu automobile.

Photo: Sébastien D'Amour/Auto123.com

D’abord, j’ai reçu un message privé sur Facebook, suivi d’un coup de fil, et en un clin d’œil je me retrouvais derrière le volant d’une Ferrari 458 Italia 2011 au Circuit Mont-Tremblant, sur le droit du fond, fonçant à 225 km/h et souhaitant ardemment que tout disparaisse autour de moi, me laissant seul avec mes voitures et des réserves inépuisables de gaz! La 458 est éblouissante.

Mais ce n’est pas là que je veux en venir avec ce blogue. Même s’il traite de voitures, il concerne vraiment le karma et les ponts. Le karma veut qu’on aide les autres, qu’on donne sans s’attendre à recevoir quelque chose en retour. De traiter les autres encore mieux que l’on voudrait nous-mêmes être traités. On récolte ce qu’on sème, après tout. Les ponts – pas les décombres canadiens – sont des connaissances ou des amis qui, si nous avons un bon karma, deviendront avec le temps les gens les plus importants de notre entourage. Une grosse douceur, je vous l’avais dit.

J’ai eu l’occasion de réaliser un rêve d’enfant à cause de quelques sympathiques étrangers, ou presque (content de te revoir, Sonia!), et c’est à moi de les remercier maintenant.

Il y a beaucoup plus de bonté dans le monde que nous le pensons, c’est juste qu’on parle toujours du méchant.

Les supervoitures et la musique guériront le monde, je vous le dis!