Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ferrari 458 Italia 2011 : essai en piste

Ferrari 458 Italia 2011 : essai en piste

L'Ultime Par ,

L’histoire de Ferrari – et quelle histoire – sera contée encore et encore pendant des décennies, voire des siècles. Comme vous, en tant que mordu automobile, j’ai lu des bribes sur la vie et l’héritage d’Enzo, et j’ai toujours été fasciné par la façon dont il a commencé, à contrecoeur, à fabriquer et vendre des voitures afin de soutenir sa Scuderia Ferrari. Aujourd’hui, 64 ans plus tard, on associe son nom carrément à certaines des meilleures voitures au monde.

Ferrari 458 Italia 2011 vue 3/4 arrière
Une machine qui ne demande qu’à être déchaînée, mais qui fait quand même preuve de grande classe. (Photo: Sébastien D'Amour/Auto123.com)

La Ferrari a toujours occupé une place de choix dans mon coeur, mais si vous me connaissez, vous savez que mon coeur est grand et qu’il y a en masse de place! J’ai toujours eu un faible pour Porsche, pour ses performances, son aura et sa presque accessibilité. Ayant conduit beaucoup de Porsche en piste, je peux apprécier à leur juste valeur les efforts déployés pour en faire des machines aussi grisantes sur la route qu’au circuit.

Mais c’était ma première Ferrari.

Je n’ai jamais eu l’occasion de conduire une Ferrari, et honnêtement, je ne pensais pas que ce jour arriverait si vite. Mais bon, un matin, j’ai reçu un message privé sur Facebook d’un certain M. Letourneau, transformant l’avenir lointain en un avenir très rapproché. Grâce au Supercar Challenge, j’ai eu la chance de faire trembler le Circuit Mont-Tremblant au volant d’une 458 Italia.

Permettez-moi d’abord de vous parler un peu de moi, puis ensuite de la voiture. Je n’ai jamais craqué pour la F1 ou la course automobile en général, à moins que la série soit basée sur des berlines de production ou consiste de voitures se déhanchant entre des arbres à une vitesse étourdissante. Moi-même derrière le volant de presque n’importe quelle machine sur une piste? Ça oui, par exemple!

Et à propos de Ferrari, comme je l’ai mentionné, j’ai toujours adoré la marque, mais je l’ai toujours trouvée plus clinquante que performante aussi. Soyons réalistes : le nombre de propriétaires de Ferrari qui font de la piste avec leur voiture ne peut pas être super élevé (corrigez-moi si je me trompe). Même chose pour les Lamborghini… et je vous parlerai de la Gallardo Spyder sous peu. Or, s’il y a avait peut-être un malentendu avant, ce n’est plus du tout le cas.

Ferrari 458 Italia 2011 vue côté droit
Grâce au Supercar Challenge, j’ai eu la chance de faire trembler le Circuit Mont-Tremblant au volant d’une 458 Italia. (Photo: Sébastien D'Amour/Auto123.com)