Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Une histoire d'oreiller

Une histoire d'oreiller

Par ,

Laissez-moi vous raconter une histoire amusante entre une journaliste automobile, une personnalité télé reconnue et une taie d'oreiller...

Pendant le temps des fêtes, j'ai essayé la merveilleuse Porsche Panamera Turbo S 2012 . Les grands manufacturiers rassemblent habituellement leurs véhicules de presse dans un immense stationnement à côté de l'usine ou du siège social, Porsche ne se fie qu'à un seul homme pour gérer le tout et même parfois assurer la livraison en Ontario et au Québec.

J'ai appris à connaître et à admirer Rick Bye, un champion de la Coupe Rothman's qui revendique plus de tours de piste à Mosport que n'importe quel autre pilote de l'histoire, lors de la route de l'Arctique 2011 en Porsche Cayenne, qui nous a conduits jusqu'au fin fond de l'Alaska. Je n'ai pas hésité une seconde quand il m'a demandé de lui servir de navette entre la voiture qu'il allait livrer et celle dont je prenais possession. J'ignorais alors ce que j'allais faire avec ma propre voiture, une modeste, mais indispensable Mazda 1992.

« Pas de problème, m'a-t-il dit. Je vais la ramener chez moi. »

Imaginez la scène : l'un des pilotes de course les plus réputés au Canada au volant de mon vieux bazou japonais, qui ne vaut pas plus de 900 $, alors que je m'apprête à conduire un luxueux bolide allemand, valant 209 000 $.

L'habitacle de la Porsche Panamera a tout pour séduire. Le cuir, riche, parfumé et cousu à la main, provenant de vaches autrichiennes fait saliver autant qu'une succulente crème brûlée.

Porsche Panamera Turbo S 2012 intérieure
Porsche Panamera Turbo S 2012 (Photo: Lesley Wimbush/Auto123.com)

La ravissante moquette, de couleur caramel, me faisait toutefois grincer des dents. J'avais l'impression de commettre un péché en déposant mes grosses bottes pleines de calcium sur ce chic revêtement tout vierge. J'utilise habituellement des tapis protecteurs, mais je les avais oubliés dans ma Mazda. J'ai donc disposé des serviettes de bain (un peu usées, mais très propres) sous les pédales.

J'avais planifié un échange de voitures avec l'illustre Jim K., ce qui évitait un autre déplacement à Rick. Comme la Panamera avait affronté beaucoup de neige, de gadoue et d'autres saletés, je suis d'abord allée au lave-auto. En sortant, j'ai réalisé que toutes mes serviettes étaient sales. La meilleure alternative à ce moment: une taie d'oreiller rose.

Jim et moi avons pris un café et fait l'échange. Quelques instants plus tard, je reçois le texto suivant : « Rosebud??? ». Je réalise alors que j'avais laissé mon drôle de tapis dans la Porsche.

Toute bonne chose a une fin et mon essai routier de la Panamera Turbo S 2012 ne fait pas exception à la règle. Et devinez ce que j'ai retrouvé sur le siège du conducteur quand j'ai récupéré mon bazou? Ma taie d'oreiller rose, propre et soigneusement pliée!