Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Une rose qui n'en porte pas le nom

Par ,

Notre nom nous définit. C'est la vérité, pas juste dans le message de la nouvelle publicité du Jeep Compass. Nous grandissons avec ce nom et, en général, nous l'aimons. Il fait de nous qui nous sommes. Notre nom évoque notre personnalité et permet aux autres de nous reconnaître.

Cela dit, personne n'a l'habitude de se promener avec une étiquette portant son nom. Lorsque nous le faisons, c'est notre vrai nom qui y apparaît. J'ai participé à de nombreuses rencontres où je me suis toujours identifiée en tant que « Miranda Lightstone » -- non pas « Princesse », « Fille de chars » ou « Sa Majesté » (même si j'aurais bien aimé ça). Je me suis affichée avec mon nom. J'en suis fière, et avec raison.

Qu'arrive-t-il à une compagnie automobile qui renie son identité dans l'espoir de se forger une nouvelle image?

Est-ce comme la Jessica à l'école secondaire qui haïssait son nom et se fait maintenant appeler « Chaton »? Je vous parie que Chaton ne reçoit pas la moitié du respect dont Jessica profitait en 4e secondaire, et ce, même en détestant son nom.

Plus qu'un mauvais choix, il s'agit d'une dénonciation de son identité. Cela vaut autant pour les voitures que les personnes. Je m'explique.

Il y a quelques semaines, j'ai conduit un véhicule qui arbore un emblème unique sur le pare-chocs avant, le volant et même le pommeau du levier de vitesses. Je dis « unique » parce qu'on ne l'a jamais vu auparavant. Le véhicule était présenté comme s'il appartenait à une toute nouvelle bannière. Toutefois, en me déplaçant à l'arrière, j'ai immédiatement reconnu le logo au milieu du pare-chocs.

Qu'est-ce que la compagnie essaie de prouver? Est-elle comme Chaton? Cherche-t-elle à se réinventer, à aller de l'avant avec sa nouvelle personnalité et son nouveau cercle d'amis, en espérant que personne ne se rappellera ses années en tant que Jessica? Sûrement pas. Après tout, l'emblème mystérieux n'est même pas un nom, juste un symbole associé au modèle pour en masquer l'identité et confondre le grand public... jusqu'à la vue du derrière.

Le véhicule en soi ne ressemble à aucun autre produit offert par cette marque bien connue. Luxueux et sophistiqué, il rivalise avec quelques-uns des meilleurs joueurs sur le marché. Son prix est également du jamais vu pour la compagnie. Bref, il fait carrément bande à part dans le catalogue régulier.

Je me demande pourquoi ladite compagnie ne souhaite pas afficher clairement sa marque sur ce bolide d'allure chic. J'y voyais l'occasion parfaite pour elle de changer sa réputation et de taire les critiques. Or, j'ai réalisé qu'une fois qu'un stéréotype est implanté (que l'on parle d'une personne ou d'un véhicule), il est très difficile de s'en défaire sans recourir à une solution extrême.

J'en viens donc à la conclusion que ce véhicule méconnaissable s'apparente à une Jessica qui change de look pour l'Halloween, avant qu'elle ne se fasse rebaptiser. Une Jessica déguisée en Chaton qui espère faire bonne impression et laisser le souvenir d'un être mignon, adorable et insouciant, de sorte qu'en revenant à l'ancienne et ennuyante Jessica, les gens se diront : « Ah, mais rappelez-vous; Jessica est capable de faire la fête quand elle le veut ».