Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

V8 Supercars: Alex Tagliani content... et déçu en même temps

V8 Supercars: Alex Tagliani content... et déçu en même temps

Par ,

Le pilote le l’écurie de la série IndyCar FAZZT Racing Team disputait le week-end dernier le Gold Coast 600, épreuve internationale de la série V8 Supercars australienne.

Tag faisait équipe avec Jason Bargwanna aux commandes de la Holden Commodore No. 11 lors de deux courses d’endurance incluant un changement de pilotes.

Photo: BAM Media

« Ç’a été un super week-end. Lors de la première course, longue de 300km, nous avons terminé en 11e place, » de dire Tagliani à Auto123.com.

« C’est moi qui ai qualifié l’auto, ai pris le départ arrêté avec le réservoir plein et mon rôle était de rouler rapidement et de la remettre en bon état à Jason. Mais je savais qu’on pouvait améliorer la voiture. Après la qualification de dimanche, j’ai suggéré des changements. Les mécanos ont haussé le centre de roulis, changé les amortisseurs et d’autres trucs mécaniques et ça a vraiment amélioré la tenue de route, » de raconter Tagliani.

« En course, j’ai pris le départ depuis la 22e place. Mais je remontais rapidement. J’ai doublé Scott Dixon et d’autres voitures. Je me suis rendu jusqu’à la 5e place. L’ingénieur, Brendan Hogan, m’a indiqué par radio qu’il restait 12 tours à faire avant le changement de pilotes. Mais le gars qui roulait derrière moi, qui joue le championnat, n’a pas été patient. Il n’était pas sur la même stratégie que nous et il a pété les plombs. Il m’a harponné avec une force incroyable ! Ç’a été un gros crash quand la voiture a tapé les pneus, » de nous expliquer Tagliani.

Photo: BAM Media

« Je suis déçu, car la voiture n’avait pas une égratignure. C’est réellement dommage pour l’écurie et les mécanos. Les pilotes de monoplaces font relativement attention lors des dépassements. Nous, on ne veut pas se toucher et on est capables de le faire. Mais les pilotes réguliers de cette série n’hésitent pas à pousser et même à tamponner les autres pour doubler. C’est un peu comme en NASCAR ; c’est fou en piste avec tout le monde qui se rentre dedans. Le gars qui m’a poussé, Russell Ingall, risque fort d’avoir une pénalité, » d’ajouter Tag.

Le Québécois va probablement rester plus longtemps que prévu en Australie. « L’écurie a été satisfaite du feedback que j’ai donné. Ils m’ont demandé de rester pour aller effectuer des essais de mise au point le 1er novembre avec eux. Le but est d’essayer encore autre chose et améliorer la tenue de route de la voiture, » de conclure Tagliani.