Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les propriétaires de véhicules électriques reviennent vers l’essence

Les propriétaires de véhicules électriques reviennent vers l’essence

Par ,

Les véhicules hybrides, électriques et à carburant alternatifs n’ont pas la faveur des automobilistes sur le long terme, ceux-ci étant peu enclins à racheter un tel véhicule et reviennent bien souvent aux véhicules à essence lors de leur achat suivant, selon une étude d’Edmunds.com. Ainsi, ils ont établi que seulement 27,5 % des propriétaires de véhicules hybrides et électriques prévoyaient en racheter un autre, comparativement à 38,5 % en 2015.

Les faibles prix du carburant, tant au Canada, aux États-Unis et en Europe, a semblé freiner les ardeurs des acheteurs en quête de véhicules offrant une consommation moindre, et ils jettent plutôt leur dévolu sur les VUS, qui connaissent une forte croissance. Ces propriétaires de véhicules à carburant alternatif optent bien souvent pour des utilitaires compacts économiques en carburant, alors que 1,4 % des acheteurs ont troqué leur véhicule hybride ou électrique contre un VUS ou un multisegment de grande dimension.

« Cette tendance n'est pas une accusation envers la qualité de ces voitures – les véhicules hybrides et électriques sont souvent équipés des technologies parmi les plus recherchées de l’industrie », affirme la directrice de l’analyse des produits chez Edmunds.com, Jessica Caldwell. « C’est une tendance économique, car le faible coût du carburant aujourd’hui fait en sorte qu’il ne vaut plus la peine de payer la prime sur le prix des véhicles hybrides et électriques. Et il y a tellement de véhicules économes en carburant sur le marché aujourd'hui que les préoccupations environnementales pèsent moins lourd dans la balance qu’au cours des années précédentes. Lorsque vous achetez un véhicule qui peut parcourir plus de 30 mpg (environ 7,8 L/100 km, ndlr), vous pouvez toujours dire que vous faites votre part pour aider l'environnement ».

Que pensez-vous de cette tendance? Croyez-vous que les acheteurs se « réconcilieront » avec les véhicules électriques lorsque les prix du carburant redeviendront élevés?