Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen ID.Buzz : le voici enfin

C’est en 2017 que Volkswagen a présenté un concept qui a grandement fait jaser… et aussi fait rêver. L’ID.Buzz reprenait un thème connu chez Volkswagen, soit celui du premier véhicule de type fourgon introduit par la compagnie en 1950.

En nous montrant à quoi pourrait ressembler une version moderne et électrifiée, le web s’est enflammé. Il faut l’avouer, les lignes de concept avaient de quoi faire craquer tout le monde.

L’ironie, c’est que l’entreprise a déjà présenté une étude électrique de son produit phare. C’était il y a 50 ans à la foire de Hanovre, en Allemagne. L’autonomie alors proposée était de 85 kilomètres. Celle de la version actuelle en suggérera assurément plus de 400. Ironiquement, elle sera assemblée à Hanovre.

L’Europe, d’abord

Comme on le rapportait en début de semaine, le modèle officiellement dévoilé aujourd’hui sera d’abord proposé sur le marché européen. Sa construction va être lancée d’ici les prochaines semaines et c’est à l’automne qu’il va commencer à se multiplier sur les routes du Vieux Continent.

Shopicar.com, 100% en ligne, magasinez votre voiture, achetez en ligne et on vous livre au Québec!

Dans notre cas, il faudra attendre une présentation en 2023 pendant que ses débuts se feront en 2024. Parions tout de suite sur un dévoilement au Salon de l’auto de Los Angeles (New York ou Détroit n’étant pas à exclure), là où le bus d’origine est devenu le symbole d’une génération et de la période hippie.

On verra bien si Volkswagen joue la fibre nostalgique jusqu’au bout avec ce nouveau modèle. Et toujours concernant notre version, elle sera différente de celle que vous voyez. Pas sur le plan du style général, mais bien du format. L’ID.Buzz qui fait ses débuts aujourd’hui profite de l’empattement régulier (2988 mm) alors que c’est la version à empattement long qui nous sera réservée. Celle-ci va également fouler le sol européen en 2023, cela dit.

Le style

On le voit sur les photos, l’esprit du concept a été quand même bien préservé. Mais les goûts, comme on le dit souvent, ça ne se discute pas. Ou du moins si peu…

Ce qui retient l’attention, c’est la possibilité d’y aller avec une approche bicolore, une approche gagnante… et aussi une qui respecte la tradition, car c’était possible jadis. Ça va se refléter aussi à l’intérieur. La liste de coloris est longue. On vous l’épargne, surtout qu’on doit se garder une petite gêne, car il y aura assurément des différences entre l’offre des deux côtés de l’Atlantique. On peut vous dire que la peinture est à base organique. On a fait d’autres efforts en matière de développement durable, d’ailleurs; pas de cuir à bord, seulement des surfaces composées de matériaux recyclés. Le volant est même recouvert de polyuréthane. Volkswagen promet que vous n’y verrez que du feu. Un revêtement de sièges qui sera composé de 10 % de plastiques recyclés des océans, ainsi que de 90 % de matières provenant de bouteilles de plastique sera aussi éventuellement proposé.


L’effort est louable

À l’intérieur, les premiers modèles prévus pour l’Europe fourniront de l’espace pour cinq personnes. Un design intérieur à six places suivra (trois rangées de deux sièges), ensuite à sept. On aura assurément droit à ce dernier chez nous et peut-être à celui à six places. À suivre.

Le cœur

L’ID.Buzz (en passant, une excellente idée d’avoir conservé le nom du concept) sera construit sur la plateforme MEB, une structure pensée pour les véhicules électriques et qui est suffisamment modulable pour en recevoir de tout type. Présentement, elle sert 30 % des produits électriques de la famille. Ce pourcentage va passer à 80 en 2025.

Pour le moment, une seule motorisation est annoncée, mais il y en aura d’autres. Le cœur, au lancement du modèle, va se composer d’une batterie de 82 kWh (dont 77 kWh sera utilisable), d’un moteur de 150 kW, le tout pour une capacité de 201 chevaux et 229 livres-pieds de couple. La puissance sera envoyée aux roues arrière.

Chez nous, on spécule, mais on peut attendre au minimum les organes du VUS ID.4. Et la traction intégrale avec le moteur plus puissant, il va sans dire.

Pour la recharge, la capacité est à 11 kW à la maison, mais elle peut atteindre 170 kW sur une borne rapide à courant continu. Cela va permettre un bon de 5 % à 80 % de l’énergie en 30 minutes, promet Volkswagen. Et, note intéressante pour notre climat, une pompe à chaleur sera de la configuration pour rendre l’habitacle plus accueillant rapidement l’hiver, tout en économisant l’essentielle autonomie électrique.

Autre truc à souligner, à confirmer pour notre marché. Volkswagen parle d’un système Plug and Charge. En gros, vous branchez votre véhicule à une borne et les deux entament alors un échange qui fait que les paiements se font automatiquement. Vous n’aurez donc pas à sortir la carte de crédit à chaque occasion, à condition que l’information ait bien sûr été fournie au préalable. On verra de quelle façon ça pourrait prendre forme ici, si c’est appelé à prendre forme.

Les prix de nos déclinaisons, l’autonomie finale, les versions, il faudra bien sûr attendre avant d’avoir un portrait clair de ce qui nous attend.

Là, on a droit au véhicule et ça nous donne déjà une bonne idée. Nous aurons l’occasion d’y revenir, soyez-en assurés.

Volkswagen ID. Buzz 2023 (modèle européen)
Photo : Volkswagen
Volkswagen ID. Buzz 2023 (modèle européen)
Volkswagen ID. Buzz 2023 (modèle européen)
Photo : Volkswagen
Volkswagen ID. Buzz 2023 (modèle européen)
Volkswagen ID. Buzz 2023 (modèle européen)
Photo : Volkswagen
Volkswagen ID. Buzz 2023 (modèle européen)
Volkswagen ID. Buzz 2023 (modèle européen)
Photo : Volkswagen
Volkswagen ID. Buzz 2023 (modèle européen)