Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Audi Q3 2.0 TFSI quattro Komfort 2016 : essai routier

Audi Q3 2.0 TFSI quattro Komfort 2016 : essai routier

Le système quattro nous ouvre plein de portes Par ,

J’aime l’idée de partir à l’aventure et d’explorer ce que le monde a à nous offrir. J’aime surtout penser au véhicule que je prendrais. Même si une fin de semaine dans un centre de ski que je connais bien n’est pas vraiment une aventure, on ne sait jamais ce qu’on peut rencontrer en chemin, ni tous les chemins qu’on pourrait emprunter, d’ailleurs.

Quand les clés d’un Audi Q3 2.0 TFSI quattro 2016 ont atterri sur mon bureau, j’ai tout de suite eu envie de me transformer en exploratrice et de voyager loin de chez moi.

J’ai chargé le véhicule avec 2 planches à neige et 2 paires de bottes, des skis longs de 175 centimètres et une autre paire de bottes, des casques, des lunettes et bien sûr des vêtements et accessoires pour le weekend. Comme vous l’avez deviné, une autre personne m’accompagnait en plus. Tout a bien rentré, une fois les dossiers arrière rabattus. Rien ne venait empiéter sur notre espace à l’avant.

Voilà ce que j’ai surtout retenu à propos de l’Audi Q3. Vu de l’extérieur, il paraît assez petit, son hayon incliné renforçant cette impression, mais quand on pénètre à l’intérieur, on découvre un environnement très spacieux. Que ce soit durant la semaine avec mon garçon de 4 ans ou encore la fin de semaine en ski avec mon amie, jamais je n’ai manqué d’espace, croyez-le ou non.

Les qualités d’Audi
Le Q3 a plusieurs autres qualités, évidemment. Après tout, on ne l’achète pas seulement parce qu’il est plus spacieux qu’il en a l’air. La conduite et la qualité des matériaux importent aussi. Idem pour le système quattro.

J’ai déjà conduit le grand Q7 et une foule d’autres modèles au sein de la gamme d’Audi, même la glorieuse R8 V10 Plus, mais c’est la première fois que j’essayais le Q3. J’avais très hâte.

Eh bien, vous savez quoi? Il ne m’a pas déçue, mais il ne m’a pas époustouflée non plus. Ce petit multisegment se conduit bien. Sa direction est agréablement lourde et précise. En mode confort, son roulement sur les chaussées endommagées est très paisible, tandis qu’en mode dynamique, il devient nettement plus ferme et difficile à apprécier. L’idéal, c’est le mode individuel, qui permet de garder la suspension souple tout en aiguisant les réflexes de la direction et de l’accélérateur.

Le moteur TFSI de 2,0 litres, qui développe 200 chevaux et 207 livres-pied de couple, ne fait pas de l’Audi Q3 2016 un bolide de course, mais je l’ai trouvé suffisamment rapide. La boîte automatique Tiptronic à 6 rapports et la réputée transmission intégrale quattro (en option) font équipe pour livrer de franches accélérations sans trop d’effort, et ce, peu importe l’état de la route.

J’ai eu l’occasion de m’en donner à cœur joie sur des routes de campagne sinueuses. À l’aide des sélecteurs de vitesses au volant, la conduite du Q3 m’a bien satisfaite, mais pour tout vous dire, j’ai préféré encore plus laisser la boîte Tiptronic s’occuper des changements de rapport, surtout en mode dynamique. Je pouvais ainsi me concentrer davantage sur mes manœuvres de virage.

L’Audi Q3 a beau être petit, mais il m’a paru lourd à quelques reprises. C’était le cas lorsqu’une courbe arrivait rapidement et que je devais freiner brusquement, voire un peu en retard. D’un autre côté, quand venait le temps d’accélérer en sortie de virage, il jouait toujours bien le jeu.

Naturellement, le système quattro a livré une bonne performance en général. Par contre, je n’ai pas aimé la nervosité que j’ai sentie dans le volant en roulant sur un chemin de gravier partiellement couvert de neige et de glace. Le Q3 cherchait constamment son adhérence, même sur le gravier sec, et les inégalités de la chaussée paraissaient l’embêter, même à plus basse vitesse. Je m’attendais à ce qu’il se montre plus stable.

Besoin d’une cure de rajeunissement
L’Audi Q3 2016 fait encore partie de la génération originale, lancée en Europe pour l’année-modèle 2011. Peu de modifications ont été apportées depuis ce temps et on le voit surtout à l’intérieur. Oui, les matériaux et l’assemblage sont de bonne qualité, mais le décor paraît un peu démodé.  

Les designers d’Audi se sont peut-être trop attardés à d’autres modèles, qui sait? Le fait est que le Q3 a besoin d’une cure de rajeunissement. À ce moment-là, je pense qu’il retrouvera l’attrait qu’il avait à son lancement. C’est vraiment un utilitaire polyvalent et plaisant à conduire qui vaut bien le prix demandé.

À propos, l’Audi Q3 est plus abordable que vous le soupçonnez. La version 2.0 TFSI quattro Komfort Tiptronic, que j’ai testée, se vend à partir de 36 800 $ et offre un généreux équipement. Vous n’avez pas réellement besoin d’ajouter des options pour mettre la main sur un multisegment de luxe performant en toute saison et plus spacieux que ce à quoi vous vous attendez.

En somme, bravo à Audi pour le Q3, mais étant donné la concurrence très féroce dans la catégorie, la compagnie devra le moderniser sans trop tarder si elle espère s’imposer.

 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Audi Q3 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Audi Q3 2016
Audi Q3 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :M. Lightstone
Audi Q3 2.0 TFSI quattro Komfort 2016