Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

BMW 750Li xDrive 2016 : essai routier

BMW 750Li xDrive 2016 : essai routier

À vous de choisir! Par ,

Le richissime 1 % de la population n’a jamais eu autant de moyens de se pavaner sur la route. Des supervoitures les plus exotiques jusqu’aux berlines et VUS de grand luxe et/ou de haute performance, ce n’est pas le choix qui manque quand vient le temps de dépenser des centaines de milliers de dollars sur du caoutchouc, du plastique, du cuir et de la fibre de carbone.

Le segment des grandes voitures de luxe regorge de modèles spacieux, sexy et sensationnels. Ça peut devenir compliqué de choisir la marque d’une voiture pour laquelle on paiera l’équivalent (ou presque) d’une maison moyenne en Amérique du Nord. Japonaise? Allemande? Américaine? Lexus? Audi? Cadillac? À vous de décider! 

Rares sont les occasions pour moi d’essayer une telle automobile, le genre qui manipule nos sens, transforme notre psyché et nous fait sentir carrément meilleur que tout le monde, même si ce n’est pas le cas. La BMW 750Li xDrive 2016, elle, est meilleure (seule la démentielle M760Li xDrive fait mieux au sein de la gamme). 

Pourquoi? C’est simple : elle est plus rapide, plus douce, plus confortable, plus maniable et plus équipée de gadgets que pratiquement toutes les autres voitures sur le marché. Inspecteur Gadget serait jaloux! 

Grande et belle
Une chose que toutes les grandes berlines de luxe ont en commun, c’est un look sobre. Oubliez les ailerons criards, les jantes chromées et surdimensionnées ou encore les prises d’air inutiles sur le capot, pas même sur la M760Li de 600 chevaux ou l’Audi S8 plus de 605 chevaux. Ici, puissance rime toujours avec élégance et la nouvelle BMW Série 7 nous le prouve. 

Cette voiture a été complètement redessinée pour 2016, même s’il faut un œil averti pour déceler les changements. Il y a aussi tout ce qu’on ne voit pas, à commencer par la nouvelle structure en plastique renforcé de fibre de carbone. Comme vous le savez sans doute, la fibre de carbone rend un véhicule non seulement plus léger, mais aussi plus solide. C’est magique et très cool à la fois. 

La Série 7 2016 adopte un look majestueux qui confirme sa supériorité. Ses phares, sa calandre, sa ceinture de carrosserie et son derrière nous rappellent tous d’autres modèles BMW et c’est assurément une bonne chose. J’ai essayé une version à empattement allongé, un détail qui gâche habituellement la silhouette d’une voiture. Or, BMW a réussi à bien camoufler les 252 millimètres en extra sans affecter le style de la berline. Un gros merci aux jolies roues de 20 pouces et aux garnitures extérieures de bon goût. 

Classe affaire ou première classe?
L’habitacle de la BMW 750Li xDrive 2016 est le clou du spectacle. Je pourrais d’ailleurs vous parler longtemps des nombreuses commodités de luxe, du confort et de l’ambiance qui enveloppent les occupants.

La magie s’opère principalement à l’arrière. Ici, on peut tout contrôler, sauf le volant et les pédales, bien sûr. La personne assise du côté droit est encore plus choyée. Mon exemplaire possédait un ensemble de sièges arrière chauffants et ventilés avec massage et une foule de réglages électriques, sans oublier des repose-pieds, une énorme console centrale avec table pliante et des écrans partout. Je me croyais assis en première classe dans un 787 Dreamliner! 

Les 2 personnes à l’avant n’ont pas à se plaindre non plus, car elles profitent également de sièges chauffants et ventilés avec massage. Je tiens à souligner l’ajout du système iDrive 5.0, maintenant offert avec un écran tactile (oui, je sais, c’est étrange d’appeler ça une « nouveauté » en 2016). 

La technologie de reconnaissance gestuelle de BMW, un autre ajout cette année, fonctionne plus ou moins bien. Le geste pour contrôler le volume de la radio est le plus commun, mais plus souvent qu’autrement, les capteurs 3D reconnaissaient mal mon action (il y a des boutons pour ça). La Série 7 redessinée comprend en outre le plus gros système d’affichage tête haute de l’industrie et, après y avoir goûté, je ne sais pas comment je vais faire pour m’en passer. 

Un mot sur la chaîne sonore Bowers & Wilkins en option : elle vaut tout à fait le supplément de 5 000 $. 

V8 turbo
Le cœur de la BMW 750Li xDrive 2016 est un V8 biturbo de 4,4 litres qui a fait ses preuves chez le constructeur bavarois. Pour 2016, les ingénieurs l’ont revu et amélioré, déplaçant le double turbocompresseur au milieu du « V » des cylindres et haussant le taux de compression. La puissance (445 chevaux) et le couple (480 livres-pied) n’ont pas changé, mais il en va autrement de leur distribution. 

Dorénavant, tout ce couple est accessible dès 1 800 tours/minute et le reste jusqu’à 4 500 tours. Ajoutez à cela une boîte automatique à 8 rapports savamment programmée et vous obtenez une véritable fusée sur roues ― une fusée longue de 5,25 mètres et pesant 2 091 kilos qui peut atteindre 100 km/h en 4,5 secondes! 

Le nouveau noyau en fibre de carbone réduit le poids de la voiture de près de 90 kilos par rapport à 2015. L’emploi d’aluminium est aussi plus abondant, ce qui réduit encore plus le poids et abaisse le centre de gravité. Vous pouvez continuer à voir la 750Li comme un bateau si vous voulez, mais sachez qu’elle colle à la route comme aucun bateau n’est censé le faire. 

Au volant, il est possible de changer le mode de conduite et ainsi transformer la personnalité de cette BMW, allant d’un roulement souple idéal pour grand-père à une conduite très sportive et tranchante. Quand on appuie à fond sur l’accélérateur, le devant de la voiture se lève (en mode Confort) pendant que le derrière s’écrase. Tout de suite après, le couple entre en jeu et nous catapulte vers l’avant.

Les accélérations et les diverses manœuvres sur la route se font toujours sans tracas ni fracas (le V8 se fait juste assez entendre). Les freins s’avèrent immensément puissants et la 750Li demeure relativement à plat et stable lorsque projetée brusquement dans une courbe. Ceci dit, il m’a fallu quelques jours pour m’adapter à sa direction, qui manque de sensation, de communication et de plaisir.

Comme une maison
La BMW 750Li xDrive 2016 que j’ai testée valait environ 140 000 $, ce qui n’en fait vraiment pas la berline de luxe la plus dispendieuse sur le marché. Par contre, avec un peu de bonne volonté, on arrive à l’équiper au point où elle frôle les 160 000 $. 

L’Audi A8 serait mon alternative numéro 1, suivie de la Mercedes-Benz Classe S, mais il y a 2 autres modèles que vous devriez envisager. La Cadillac CT6 représente une méchante aubaine 

sans sacrifier quoi que ce soit, tandis que la Tesla Model S se vend mieux que toutes ses rivales pour plusieurs raisons, notamment sa version P90D.

Comme je l’ai dit plus tôt, à vous de choisir! 

Essais routiers et évaluations

Experts
    Consommateurs
    BMW Série 7 2016
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    BMW Série 7 750Li xDrive 2016
    BMW Série 7 750Li xDrive 2016
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Photos :M.St-Pierre
    2016 BMW 750Li xDrive pictures