Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

BMW M4 CSL 2023 premier essai : beau cadeau d’anniversaire

On fête en grand les 50 ans de M, la division sportive de BMW Le chroniqueur auto: , mis à jour:

BMW M4 CSL 2023, trois quarts avant
BMW M4 CSL 2023, trois quarts avant

•    Auto123 a mis à l’essai le temps d’une journée la M4 CSL, bolide à 534 chevaux et 479 lb-pi !

•    42 unités seulement sont prévues pour le Canada, dont celle essayée.

•    En gros, on a affaire ici à un bolide de course avec une plaque d’immatriculation.

Bowmanville, Ontario – La lettre M célèbre son cinquantième cette année, pas celle de notre alphabet bien entendu, mais plutôt celle qu’utilise les sorciers de la division sportive de BMW.

Évidemment, un tel anniversaire amène son lot de nouveautés, surtout à une ère où l’avenir électrique promet de changer l’automobile telle que nous la connaissons depuis un peu plus de 100 ans. L’une d’entre elles est ce coupé M4 CSL limité à 1 000 unités pour la planète tout entière.

C’est cette M4 plus pointue que nous avons pu essayer sur le grand circuit du CTMP (pour Canadian Tire Motorsport Park) en banlieue de la Ville Reine. Les stratèges de la marque bavaroise n’auraient pu trouver mieux comme emplacement pour illustrer les vertus de la BMW M4 la plus aiguisée de l’histoire.

Quoique, Dame nature avait d’autres plans, elle. J’y reviens plus tard.

Consultez les véhicules à vendre disponibles près de chez vous

BMW M4 CSL 2023, avant
BMW M4 CSL 2023, avant

C’est quoi une M4 CSL au juste?
La signification des trois lettres résume déjà très bien le caractère de ce coupé M4 spécial, qui partage ses gênes avec la M4 GT3 utilisée en sport automobile. CSL est une abréviation de Competition, Sport, Lightweight. Très peu de voitures ont eu l’honneur de porter cet écusson, notamment le coupé 3.0 CSL de 1973 et la M3 CSL de 2003 (une édition qui n’a jamais traversé nos frontières). C’est sans oublier la M4 GTS de 2016, une voiture qui respectait la philosophie des trois lettres sans porter officiellement l’appellation. 

L’apparence
Évidemment, pour se démarquer des autres coupés M4 « ordinaires », la M4 CSL s’habille d’une carrosserie exclusive à l’extérieur. D’abord, il y a ce gris Brooklyn givré, une couleur exclusive à la variante spéciale. Elle exige un supplément de 4 000 $, contrairement aux deux autres couleurs disponibles : Blanc Alpin non métallisé et Noir Saphir métallisé. 

On compte ensuite plusieurs détails réalisés en fibre de carbone exposée et quelques fines bandes rouges du plus bel effet.

BMW M4 CSL 2023,  profil
BMW M4 CSL 2023, profil

Sur le capot en fibre de carbone par exemple, deux bandes au centre confirment que le capot est plus léger qu’à l’habitude. Notez que le toit et le coffre sont aussi réalisés à l’aide du matériel exotique. D’ailleurs, le coffre se distingue par son becquet en forme de bec de canard à son extrémité, une belle touche.  

Les jantes multibranches 827M de couleur noir mat ajoutent au spectacle, elles qui ont un diamètre de 19 pouces à l’avant et 20 pouces à l’arrière. Le consommateur a le choix entre des pneus destinés à une utilisation en circuit fermé – des Michelin Cup 2 R – ou des pneus haute performance un peu plus faciles à vivre au quotidien – des Michelin Pilot Sport 4 S –, parce que ce bolide de course est effectivement autorisé à rouler sur nos routes canadiennes. 

Cela étant dit, on prédit que des 42 exemplaires qui seront distribués au fil des prochaines semaines en sol canadien, très peu seront utilisés pour l’obligatoire course à l’épicerie. En revanche, il peut être très plaisant de se rendre à la piste au volant de son bolide.

BMW M4 CSL 2023, roue
BMW M4 CSL 2023, roue

Autres différences
Derrière les jantes se cache un système de freinage rehaussé, les ingénieurs de l’aile M qui ont décidé d’insérer des freins à disques en carbone-céramique, les étriers rouges qui vendent la mèche sur le sérieux des composantes. 

La voiture a également droit à une suspension retravaillée, à un ensemble aérodynamique plus massif qu’à l’habitude, surtout à l’avant où l’aileron en fibre de carbone s’intègre plutôt bien à ce bouclier chargé. La grille de calandre est d’ailleurs exclusive à la M4 CSL, elle qui est même plus légère que celle employée sur la M4 Competition. 

Les plus fins auront peut-être déjà remarqué la présence des emblèmes 50e anniversaire aux deux extrémités du coupé ou ce tandem phares/feux de position éclairé par la technologie au laser.

BMW M4 CSL 2023, intérieur
BMW M4 CSL 2023, intérieur

L’intérieur
Quant à l’habitacle, disons qu’il se montre beaucoup moins pratique avec l’absence de la banquette arrière, remplacée par ces deux cavités surplombées par des filets de retenue… pour le transport de deux casques! 

Il y a aussi ce superbe volant recouvert de suède Alcantara et ces sièges baquets monopièce, ce qui limite grandement les ajustements pour le conducteur. Les sièges sont assez enveloppants et pour la hauteur, il faut sortir le fameux cliquet (ou « ratchet » si vous préférez l’expression anglophone).

BMW M4 CSL 2023, sièges
BMW M4 CSL 2023, sièges

Malgré l’aspect plus basique de cette M4 CSL, rien ou presque à la première rangée ne laisse croire qu’on est assis à bord d’une M4 plus explosive. 

Au régime 
Comme c’est très souvent le cas pour les versions destinées aux puristes de la conduite, un régime de perte de poids est nécessaire, ne serait-ce que pour améliorer l’agilité de la voiture. Ainsi, pas moins de 108 kg ont été retranchés au coupé face à une M4 Competition, et ce, au niveau des sièges, des jantes, des freins, des composantes de la suspension, du capot et du couvercle de capot, entre autres.

BMW M4 CSL 2023, arrière
BMW M4 CSL 2023, arrière

Au volant d’une bête… sur un circuit détrempé et frais! 
La crise d’approvisionnement qui affecte le globe depuis quelques mois a également freiné l’organisation de cet événement qui aurait, en principe, dû avoir lieu en pleine saison estivale. Une voiture aussi pointue que la M4 CSL est à son mieux lorsque l’adhérence est optimale, surtout lorsqu’elle est chaussée de ces pneus de piste. Mais, à cause de ce délai assez substantiel, nous avons essayé la voiture sur une surface détrempée et froide en cette mi-octobre teintée par la chute des feuilles aux alentours du circuit CTMP. 

Les organisateurs avaient déjà prévu le coup en troquant les pneus pour l’ensemble plus convivial haute performance. D’ailleurs, le constructeur conseillé par l’équipe d’instructeurs chevronnés a même forcé l’utilisation du mode Sport seulement pendant la session en piste, un mode beaucoup moins explosif que le célèbre Sport Plus. 

Malgré ces quelques « bâtons dans les roues », l’essai de la M4 CSL n’allait certainement pas attendre une minute de plus. Ce n’est pas tous les jours qu’une telle offre se présente, alors aussi bien en profiter !

BMW M4 CSL 2023 en piste
BMW M4 CSL 2023 en piste

En piste
L’expérience CSL commence aussitôt qu’on met les pieds à bord de l’habitacle, les sièges hyper enveloppants qui me rappellent que moi aussi, je devrais me mettre au régime. En revanche, de tels baquets s’avèrent très rassurants lorsqu’on pousse fort sur un circuit fermé. 

BMW nous a toutefois indiqué que les sièges carbone – très enveloppants, mais un peu moins que ceux de la M4 CSL – de la M4 Competition sont également disponibles sans frais à ceux et celles qui préfèrent l’option plus confortable et chauffante !

Les mains bien placées sur le volant en suède Alcantara, les palettes en fibre de carbone et l’environnement du pilote est de belle facture, ce qui contraste avec la sonorité plus sourde du système d’échappement. Rappelons que la M4 CSL est aussi bien insonorisée qu’une Honda Civic des années 90 et c’est tant mieux ainsi, car à haut régime, la mécanique 6-cylindres en ligne émet une symphonie assez mélodieuse merci! 

D’ailleurs, aussitôt que je me suis élancé dans les puits à une cadence d’environ 40 km/h, j’ai pu m’apercevoir que la M4 CSL n’est plus aussi feutrée que sa version tatouée de l’écusson Competition. Le rebond de la suspension est également beaucoup plus ferme. Même les petits cailloux accumulés sur la chaussée des puits sont ressentis au volant, un signe de la précision de cette colonne de direction.

La performante BMW M4 CSL 2023
La performante BMW M4 CSL 2023

L’ennui, c’est que les pneus haute performance n’ont jamais pu atteindre leur température optimale pour obtenir une adhérence digne de la voiture. Dès la première accélération, la M4 CSL s’est montrée beaucoup plus aiguisée, plus pointue, plus exigeante quoi. 

Mon instructeur en la personne de Jean-François Dumoulin, m’a rappelé la ligne de pluie à emprunter, mais également de ne pas trop brusquer la voiture, car avec seulement deux roues motrices et aussi peu d’adhésion avec le bitume, il est très facile de perdre le contrôle de la première BMW M4 CSL au pays… oui, la première!

Après un tour du circuit – en prenant soin de s’habituer à l’explosivité de la bête –, j’ai pu ouvrir (un peu plus) la machine, surtout dans la longue ligne droite où la jauge numérique s’est arrêtée aux alentours des 215 km/h… tout cela sur une chaussée humide dois-je le rappeler! À haut régime, la M4 CSL crache son venin via le système d’échappement, une expérience digne d’un bolide de course, je le rappelle.

 

La performante BMW M4 CSL 2023 en piste à Mosport
La performante BMW M4 CSL 2023 en piste à Mosport

Heureusement, les freins de la béhème sont d’une efficacité rassurante, tellement en fait que la plupart de mes freinages ont été effectués trop tôt avant les virages. La direction, au risque de me répéter, est chi-rur-gi-ca-le et les changements de rapports sont brusques, tellement en fait qu’un de ces changements survenus au même moment où la voiture s’élevait de terre pour une infime fraction de seconde a eu l’effet d’un mini-dérapage du train arrière, sans conséquence heureusement grâce aux systèmes embarqués.

La M4 CSL m’a tout de même causé une frousse lors d’un virage abordé avec trop de vivacité et un coup de volant un peu trop sec, ce qui a eu pour effet de lancé la voiture en dérapage contrôlé une fois de plus par l’armée de dispositifs de sécurité à bord… et un coup de volant. Car oui, la température a obligé les organisateurs à limiter les capacités de la voiture, en laissant toutes les aides à la conduite enclenchées. Et franchement, je n’aurais pas demandé mieux pour ces quatre ou cinq tours de piste du circuit ontarien. 

Le mot de la fin
Au moment d’écrire ces lignes, presque toutes les 42 voitures canadiennes de la série M4 CSL ont été vendues ou réservées, et ce, même si le prix de départ est de 166 500 $ avec comme seule option cette peinture gris Brooklyn. 

Si le prix est élitiste, il n’y a rien de surprenant dans ce mouvement de foule pour l’une des plus impressionnantes voitures sport concoctée par la division sportive. La M4 CSL s’inscrit dans le même créneau que toutes ces versions spécifiquement conçues par les constructeurs pour attirer les véritables mordus d’une marque en particulier. Surtout ceux et celles qui prévoient se rendre au circuit pour essayer leur nouveau bolide. Comme cadeau d’anniversaire, la M4 CSL est un heureux début, quoique le constructeur prépare autre chose en coulisse, on le sent !

BMW M4 CSL 2023, logo
BMW M4 CSL 2023, logo

On aime

L’exclusivité du modèle
L’insonorisation réduite = une sonorité plus convaincante
Le potentiel d’une voiture de course légale pour la route

On aime moins

L’inconfort certain sur la route
Le prix demandé (!)
Une voiture très pointue

La concurrence principale

Chevrolet Camaro ZL1 1LE
Chevrolet Corvette Stingray Z06
Ford Mustang Shelby GT500
Porsche 911 GT3 RS
Porsche Cayman GT4 RS

Design de l'arrière de la BMW M4 CSL 2023
Design de l'arrière de la BMW M4 CSL 2023

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
BMW M4 2023
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler