Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Premier essai de la BMW Série 2 coupée 2022 : où est-ce que je signe ?

Des protections d’assurance auto
de qualité, à prix avantageux. Obtenez une soumission en ligne dès maintenant.
OBTENEZ UNE
SOUMISSION AUTO

Auto123 y va d’un premier essai de la BMW Série 2 coupée 2022.

Thermal, Californie — La Série 2 est relativement nouvelle chez BMW, elle qui a vu le jour une première fois en 2015. Depuis, elle se renouvelle en séquence alors que les magiciens de la marque semblent travailler sur une variante à la fois, comme sur un dossier hautement prioritaire qui nécessite un engagement de tous les instants des meilleurs cerveaux.

C’est ainsi que la M2 date de 2017, la déclinaison Gran Coupe de 2020 et le coupé de… maintenant. Oui, les 2 sont frimés alors que la 2-portes fait peau neuve pour 2022. Le modèle va nous arriver au cours des premiers mois de 2022, mais bonne nouvelle, nous avons eu l’occasion d’aller l’essayer lors d’un événement de conduite tenu par le constructeur à son centre de performance de Thermal, en Californie.  

La rencontre a été courte alors que nous avions d’autres bolides à tester… et que d’autres collègues devaient aussi se faire les dents au volant de cette nouvelle Série 2 coupée. Courte, mais intense, vous allez le constater.

Notre contact avec la nouvelle Série 2 s’est effectué en deux temps ; sur la route, d’abord, puis sur la piste. Avant de vous raconter tout cela, voici ce qui nous attend avec cette nouvelle version coupée de la Série 2.

Shopicar.com, 100% en ligne, magasinez votre voiture, achetez en ligne et on vous livre au Québec!

BMW M240i coupée 2022, trois quarts arrière
Photo : D.Rufiange
BMW M240i coupée 2022, trois quarts arrière

L’essence est conservée
Oui, l’essence est conservée, et je ne fais pas ici référence à la mécanique que l’on retrouve sous le capot. Plutôt, c’est l’essence même de ce qu’est une BMW qui est préservée, soit son ADN, son architecture à propulsion. Il est à noter que la version à quatre portes Gran Coupe profite d’une plateforme à traction, tout comme la variante Active Tourer qui est proposée en Europe.

Et l’on ne saurait mettre assez d’accent là-dessus. C’est ce qui fait la magie de cette Série 2 coupée, même si le rouage intégral est maintenant de la partie. La prépondérance est donnée au train arrière et c’est ce qui fait la différence.

Et d’autres éléments clefs ont aussi été conservés, à commencer par la mécanique, un 6-cylindres turbo de 3 litres qui se voit bonifié pour l’occasion. En effet, sa cavalerie passe de 335 à 382 chevaux, son couple de 368 à… 369 livres-pieds. Cette orgie est toujours gérée par une boîte automatique à huit rapports qui fait, il faut l’avouer, un travail exemplaire. Le design, également, évite de tomber dans le superflu avec la grille introduite sur les Série 3 et Série 4. L’expression anglaise « less is more » prend ici tout son sens.

On pleure une chose, toutefois ; l’absence de la boîte manuelle. Il est à souhaiter, et le contraire serait étonnant, qu’elle soit toujours présente sur la prochaine M2.

Et parlant de la M2, il est intéressant de noter que la puissance déployée par la nouvelle M240i xDrive est supérieure à ce que proposait la M2 en… 2017 (382 chevaux contre 365).

BMW M240i coupée 2022, profil
Photo : D.Rufiange
BMW M240i coupée 2022, profil

Sur la route
Vous l’aurez deviné, près de 400 chevaux dans une puce, c’est suffisant pour coller le sourire aux lèvres. Cependant, au-delà de la capacité, c’est la façon dont la puissance est déployée qui impressionne. Dès qu’on sort des blocs, on se trouve catapulté vers l’avant et ce qui frappe jusqu’à ce qu’on lâche l’accélérateur, c’est la linéarité ; pas de délais, pas de soubresauts ; juste une exécution sans faille des organes mécaniques.

Sur la route, on doit lever le pied rapidement pour éviter un séjour en tôle, car après seulement 4,3 secondes d’extase, on se trouve à 100 km/h. La séance sur route a donc été l’occasion de constater que l’accélération était foudroyante, mais surtout de comprendre que cette BMW pouvait servir au quotidien, à condition de faire quelques compromis. En fait, sur une route bien nivelée, on n’a pas trop de doléances envers le train roulant. Cependant, lorsque la chaussée se dégrade, on réalise que la fermeté prend le dessus sur la souplesse.

Or, sur nos routes, c’est tout sauf idéal. C’est à considérer.

Du reste, on a droit à une direction qui répond au doigt et à l’œil, ainsi qu’à un freinage hyper mordant ; si vous emboutissez un autre véhicule sur la route avec cette Série 2, vous n’aurez AUCUNE excuse.

BMW M240i coupée 2022, avant
Photo : D.Rufiange
BMW M240i coupée 2022, avant

Sur la piste
Après avoir guidé le modèle pendant une trentaine de minutes sur les routes environnantes, le temps était venu de voir ce qu’il avait dans le corps sur la piste. J’avais eu la chance de piloter une M2 sur le même circuit il y a près de trois ans. L’occasion était donc idéale pour le jeu des comparaisons.

En gros, la différence n’est pas énorme. La M2 d’alors proposait un peu plus de 400 chevaux et avec sa configuration à propulsion, elle exigeait un peu plus de doigté. Cette M240i xDrive est pratiquement aussi puissante et en sortie de virage, elle colle à la route comme une mouche sur de la mélasse. En ligne droite, la mécanique semble inépuisable, d’autant plus qu’il était nécessaire de sauter sur les freins lorsqu’on atteignait 225 km/h, question de survivre aux virages qui nous attendaient. Le moteur en avait encore beaucoup à donner.

Ce qui m’a le plus impressionné, toutefois, ce sont les freins. On sait que la voiture va s’agripper au bitume et qu’elle va se comporter comme une grande en virage. Mais subir des poussées de freinage aussi intense sur d’aussi longues périodes, sans montrer de signes de faiblesse, ça a de quoi épater.

Vraiment, en ce qui a trait à l’expérience de conduite, on n’a pas le choix d’attribuer un A+ à cette voiture.

BMW M240i coupée 2022, intérieur
Photo : D.Rufiange
BMW M240i coupée 2022, intérieur

À bord
L’expérience offerte à bord, avec cette BMW, est pratiquement secondaire. En fait, ce qui prime, c’est la position de conduite et à ce chapitre, c’est nickel. Du reste, on a droit à ce que ce constructeur nous propose depuis des années, soit quelque chose d’assez efficace, sans être tape à l’œil. On trouve ses repères assez rapidement, notamment lorsque le temps vient de sélectionner les modes de conduite, accessibles via un bouton à la console.

Et bien que la Série 2 coupée offre des places arrière, c’est pour les occasions rares ; de trop longues périodes à cet endroit font que la visite chez l’ostéopathe devient nécessaire.

Mais vous aurez compris l’essentiel ici ; la Série 2 est une voiture pour passionnés de conduite. Le côté pratique, elle n’en a rien à foutre alors qu’elle est là pour livrer de l’émotion. Et ça, elle le fait à merveille.

BMW M240i coupée 2022, écusson
Photo : D.Rufiange
BMW M240i coupée 2022, écusson

L’offre
Quelques mots sur l’offre, avant de conclure. Le modèle apparaît déjà sur l’outil de configuration du site canadien de BMW, si bien que des heures de plaisir vous y attendent.

En gros, on a pour l’instant droit à une seule variante, la M240i xDrive. Elle est proposée à partir de 56 950 $ (59 902 $ avec les frais).

Elle est livrée de série avec un volant et des sièges chauffants, un différentiel et la suspension M Sport, la radio satellite et l’éclairage d’ambiance, notamment. Cependant, pour rendre le modèle vraiment intéressant, il faut ajouter des groupes d’options. Et c’est là que ça fait mal.

Les groupes Premium Essential et M Sport Pro sont chacun offerts à 2500 $. Quant au groupe Premium, il est à 5000 $. Ce dernier comprend, entre autres, la chaîne audio Harman/Kardon, les phares adaptatifs à DEL et l’affichage tête-haute. Heureusement, certaines options sont livrables de façon individuelle. Si vous voulez seulement la chaîne audio, par exemple, c’est 1000 $.

On vous laisse examiner tout cela, mais sachez magasiner avec retenue et avec votre liste de priorités en main. Autrement, votre facture va atteindre la stratosphère.

Conclusion
La Série 2 coupée est une voiture de puriste comme il en reste peu sur le marché. Et avec le virage électrique qui se profile, on assiste aux derniers moments de ce genre de bolide. Si le modèle est sur votre liste, pensez à agir plus tôt que tard.

BMW M240i coupée 2022, arrière
Photo : D.Rufiange
BMW M240i coupée 2022, arrière

Essais routiers et évaluations

Experts
    Consommateurs
    BMW Série 2 2022
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Photos :D.Rufiange
    Photos de la BMW M240i coupée 2022