Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

BMW X5 4,6is 2002

BMW X5 4,6is 2002

Par ,

Que du grrr...

Qu'obtiendrait-on si l'on croisait la performante M5 avec l'utilitaire X5 de BMW? Le nouveau X5 4.6is. Que du " grrrr " sous le capot, avec 340 chevaux de puissance et 350 livres-pied de couple. Et sans doute autant de " grrrr " de la part de votre gérant de banque à qui, pour faire l'acquisition du véhicule, vous réclamerez 93 300$, plus taxes, frais de transport et de préparation...

Au Canada, l'utilitaire de performance représente un tout petit marché. Les dirigeants de BMW estiment qu'à peine une centaine d'exemplaires du X5 4.6is trouveront preneurs au pays au cours de l'année. Pour l'heure, qu'un seul véritable concurrent : le ML 55 de Mercedes. Mais il faudra sans doute aussi composer avec le Cayenne de Porsche, qui doit s'épandre sur nos routes au milieu de 2003.

Malgré son puissant moteur V8 de 4,6 litres, le nouveau venu dans la gamme X5 - il joint les 3.0 (225 chevaux) et 4.4 (290 chevaux) - ne porte pas le badge " M ".

Il a beau disposer d'énergiques révolutions, d'une suspension calibrée à la mode sport, de freins ventilés aux quatre roues, de pare-chocs avant et tuyaux d'échappement distinctifs, de roues de 20 pouces (ses comparses doivent se contenter au mieux de jantes de 19 pouce), d'un volant sport à trois branches, de baquets sport à 12 réglages et de couleurs de carrosserie exclusives (Rouge Imola et Bleu Estoril), le X5 4.6is ne figure pas - et ne figurera jamais au segment " haute performance " de la famille BMW.

En effet, même si l'utilitaire regroupe à peu près tous les ingrédients nécessaires, il n'aurait pas été convenable de lui apposer l'étiquette " M " puisqu'il est doté d'une traction intégrale et d'une transmission automatique (Steptronic à cinq rapports). Rappelons que les " vraies " M jouissent de la propulsion et de la transmission manuelle...