Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Cadillac Escalade SLP Sport Edition Supercharged 2012 : essai routier

Cadillac Escalade SLP Sport Edition Supercharged 2012 : essai routier

Bling rapide Par ,

C’est malade. On s’imaginait que 403 chevaux suffiraient pour propulser un Cadillac Escalade avec vous et vos bijoux à bord, mais apparemment, non. Après tout, on peut se procurer un Porsche Cayenne Turbo de 500 chevaux, ou même un BMW X5 M de 555 chevaux pour se péter davantage les bretelles. On devait nécessairement faire quelque chose pour aider le roi du bling.

La firme SLP, qui modifie habituellement des Camaro et qui nous a proposé d’essayer la ZL585 il y a un an et demi, a décidé de diversifier ses activités après que GM ait annoncé la Camaro ZL1. Dorénavant, pas mal tous les produits issus d’une usine de GM avec un V8 sous le capot peuvent recevoir un traitement-choc SLP.

Dans ce cas-ci, on nous a remis les clés d’un Cadillac Escalade 2012 noir reluisant, équipé d’un V8 L94 suralimenté de 6,2 L. On obtient des quantités massives de puissance et de couple, afin de mieux rivaliser les bombes utilitaires allemandes. Toutefois, malgré le V8 survitaminé et d’autres mises à jour bénéfiques, le véhicule en question demeure un Escalade avec ses attributs… et ses défauts.

Accélérations explosives
SLP a empilé un compresseur volumétrique TVS 2300 sur le dessus du V8 de 6,2 L qui produit normalement 403 chevaux et un couple de 417 lb-pi. Un système d’échappement moins restrictif, permettant une sonorité plus rauque ainsi qu’un système d’admission d’air froid ont aussi été ajoutés, aidant le moteur à développer 525 chevaux et un couple de 517 lb-pi.

Plantez le levier de la boîte automatique à 6 rapports en position D, écrasez l’accélérateur et agrippez bien vos chaînes dans le cou. Le sprint de 0 à 100 km/h ne nécessite que 5,1 secondes, alors que le quart de mille se boucle en 13,4 secondes à 168 km/h. Ça, c’est rapide pour un camion de 5 800 lb (ou 2 630 kilos).

Et pour ceux qui ne vous croient pas sur parole, SLP a eu la sage idée d’offrir un capot doté d’une fenêtre transparente : on y voit clairement le compresseur et sa courroie épaisse. De plus, le cri particulier du compresseur accompagnant le moteur à plein régime sonne comme de la musique à nos oreilles de passionnés.

L’économie d’essence, vous dites? Voulez-vous vraiment le savoir? SLP nous précise que le moteur suralimenté ne consomme qu’environ 1 L/100km de plus que le V8 L94 atmosphérique, ce qui semble assez optimiste. L’écoconduite à bord d’un tel monstre est aussi pertinent que de fouetter une smart fortwo sur une piste de course. Notre résultat après cinq jours d’essai : 20 L/100km. En fait, on s’attendait à pire.

Pour boucler le traitement SLP sur notre Escalade, on dispose de ressorts deux pouces plus courts à l’avant, de barres stabilisatrices avant et arrière, de subtiles jupes latérales de bas de caisse et des jantes en alliage chromé exclusives de 22 pouces enveloppées de pneus 295/40R22. On peut également se procurer des ensembles de freins Brembo plus puissants, ce que nous suggérons fortement.

Point de vue du conducteur
Il y a quelques éléments visuels distinguant l’Escalade SLP, mais ne sont pas tous très visibles. Les ajouts les plus criants sont les écussons « Sport Edition » blanc et rouge, avec une plaque fixée sur le tableau de bord côté passager et des broderies sur les appuie-têtes des sièges avant. Oh, vous obtenez aussi des tapis protecteurs SLP.

Pour le reste, c’est Cadillac Escalade 2012 à l’état pur. Et c’est ce qui est apprécié de l’ensemble en général : c’est de bon goût, et les modifications ne sont pas exagérées. L’Escalade a toujours été une machine désirable et attire son lot d’admirateurs, dans certains quartiers plus que d’autres; le gros VUS a maintenant la puissance pour imposer une couche additionnelle de respect.

Superbe motorisation, mais…
On a beau triper à décoller comme une fusée des feux de circulation, et à intimider les conducteurs de Lincoln Navigator et de Porsche Cayenne avec le rugissement menaçant du V8 suralimenté, cet Escalade doit composer avec son lot de défauts, qui n’ont rien à voir avec le travail de SLP.

Le Cadillac Escalade, largement inchangé depuis 2007, bénéficierait vraiment d’une refonte. Bien sûr, il promet un confort de roulement impressionnant et demeure un symbole de prestige, mais les critiques que nous avions à son égard il y a six ans sont évidemment encore aussi vives aujourd’hui.

La colonne de direction n’est toujours pas télescopique. Les boutons de la climatisation sont minuscules et difficiles à utiliser en conduite. Les garnitures en similibois ne sont guère justifiables dans un véhicule de ce prix. La banquette de deuxième rangée n’offre pas beaucoup d’espace pour un si gros camion, et la troisième rangée est encore pire. Cette troisième banquette ne se rabat pas à plat dans le plancher, alors on doit les retirer pour maximiser l’espace cargo. Un GMC Yukon propose une allure quasi-similaire pour des milliers de dollars de moins. Et j’en passe.

Beaucoup de modèles SLP disponibles
Selon SLP, l’ensemble de base avec le compresseur volumétrique coûte 18 995 $, que l’on doit ajouter au PDSF d’un Escalade, dont la version à empattement court se détaille à partir de 85 260 $. Si 525 chevaux ne sont toujours pas suffisants pour vous, SLP suggère également un ensemble suralimenté à 700 chevaux, incluant un V8 de 427 pouces cubes (7,0 litres), pour environ 35 000 $.

Si un Escalade n’est pas votre tasse de thé, SLP offre leurs ensembles de performance dans presque tout véhicule issu d’une usine de GM doté d’un moteur V8 : Silverado, Tahoe, Suburban, Sierra, Yukon, Yukon XL, Avalanche, Escalade, Camaro et Corvette.

De plus, les modèles SLP de moins de 600 chevaux sont couverts par les mêmes garanties que chez GM : cet Escalade SLP dispose donc d’une couverture parechoc à parechoc de 4 ans/80 000 km ainsi que d’une garantie du groupe motopropulseur de 5 ans/160 000 km, selon la première éventualité.

En bref, l’Escalade SLP plaira à ceux qui recherchent un VUS très puissant au style américain. Ces allemands ont maintenant de la compagnie dans le club des camions de 500 chevaux.

Merci à Stefano Ciambella de SLP (sciambella@slponline.com, 514-260-1457) et à Automobiles Paillé à Berthierville (www.gmpaille.com) pour avoir rendu possible cet essai routier.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
GMC Escalade 2012
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Gallerie de l'article