Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Cadillac SRX 2004

Cadillac SRX 2004

Par ,

Test sibérien

A deux heures d'avion au nord de Détroit, en face de Sault-Saint-Marie au Canada se situe une ancienne base militaire de la US Air Force. Elle est dorénavant utilisée par General Motors pour y effectuer ses tests sur la neige et la glace tandis que le centre d'essai de GM à Kapuskasing au Canada est spécialisé dans les essais de conduite par temps froid. Au menu, l'essai du système antipatinage et de contrôle de stabilité latérale de la nouvelle Cadillac SRX. Pour ce faire, trois modèles de SRX ont été mis à notre disposition.

Le premier était le prototype qui a servi de mule à ce type d'essai. Il était toujours équipé de sa housse de camouflage et d'un arceau de protection dans la cabine, un second, plus récent, était mieux fini tout en étant camouflé par de multiples bandes de ruban adhésif blanc. Enfin, le troisième était une version pratiquement définitive dénuée de tout camouflage. Tous étaient dotés du moteur V8 4,2 litres de 315 chevaux.

Devant nous, des kilomètres de pistes enneigées, un anneau de glace bleue et une aire d'essai dynamique partiellement recouverte de neige et de glace. Pendant toute la journée, les ingénieurs de Cadillac nous ont "lâché tousses" au volant de ces trois SRX que l'on a été en mesure de comparer avec une Mercedes ML320, une BMW X5, une Lexus RX 300 et une Volvo X90.

Le but de l'exercice était de comparer les différents systèmes de stabilité latérale de tous ces véhicules. Et bien que les SRX étaient des modèles de pré-production, leur comportement sur la neige et la glace m'ont permis de découvrir un véhicule doté d'une excellente traction sur les surfaces à faible coefficient d'adhérence tout en permettant d'assurer une conduite tout de même sportive lorsque le système de stabilité latérale entrait en action.