Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Chevrolet Aveo5 LT 2009 : essai routier

Chevrolet Aveo5 LT 2009 : essai routier

Par ,

De toute la gamme de Chevrolet, l’Aveo est le modèle qui peine à se faire respecter. Voici une voiture d’entrée de gamme qui se décline en versions berline et à hayon cinq portières en finition LS ou LT et qui dispose soit d’une boîte manuelle à cinq rapports, soit d’une boîte automatique à quatre rapports. Pourtant, on ne voit que très peu de publicités télévisées ou imprimées chantant ses louanges. Les concessionnaires les ont, mais ils semblent en mesure d’offrir de meilleurs prix sur les voitures plus imposantes.

La voiture qui s’est pointée chez moi était un modèle à hayon à cinq portières que Chevrolet dénomme Aveo5.

Lorsque Chevrolet m’a annoncé qu’elle m’enverrait une Aveo pour un essai routier, je pensais avoir enfin l’occasion de découvrir pourquoi on boude cette voiture. Mais il s’avère que l’Aveo reste peut-être un des secrets les mieux gardés de Chevrolet, et même si son prix semble tomber du mauvais côté d’abordable, dû au manque de promotions, elle rate la cible de très peu.

La voiture qui s’est pointée chez moi était un modèle à hayon à cinq portières que Chevrolet dénomme Aveo5. Ils ont mis le paquet, y installant la boîte automatique à quatre vitesses et la finition LT qui donne accès à quelques options et qui comprend des sièges chauffés et des rétroviseurs électriques de série. Quelques autres commodités, dont un abonnement d’un an au service OnStar, incluses dans le prix ajoutent une bonne dose de valeur au coût plus élevé de l’ensemble.

Mes amis chez Chevrolet ont sans doute entendu dire que j’ai tendance à perdre ma voiture dans les stationnements, car ils m’ont envoyé une Aveo jaune serin qui, je l’admets, ne se perd pas dans la foule. Le design de cette voiture se prête à merveille aux couleurs vives. Son cocktail éclectique de courbes et de lignes droites accroche l’œil par rapport aux autres modèles à hayon.

Toutes les portières s’ouvrent grand, facilitant ainsi l’accès. Même le hayon monte assez haut pour qu’on évite de s’y cogner la tête. Pourvu qu’on puisse atteindre la poignée, on peut le refermer. Le hayon très bien équilibré se referme en tirant légèrement dessus.

L’espace de chargement, comme on peut s’y attendre dans une petite voiture lorsque la banquette arrière n’est pas rabattue, demeure un peu restreint, mais j’ai pu y déposer mon épicerie pour la semaine. J’ai dû toutefois rabattre la banquette lorsque ma femme a décidé de rafraîchir le concept d’éclairage de la maison et que je me suis retrouvé avec six plafonniers et un nouvel « assortiment » de cuisine empilés à l’arrière.

Elle se montre un peu lente pour une voiture d’accélération genre drag, mais son moteur de 1,6 litre déploie tout de même 108 chevaux.