Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Chevrolet Equinox 1LT 2012 : essai routier

Chevrolet Equinox 1LT 2012 : essai routier

Tout est là Par ,

Je n'en raffole pas. Voyez-vous, notre récent essai comparatif des multisegments compacts 2012 a mis plusieurs choses en perspective. En soi, le Chevrolet Equinox 2012 possède de bien belles qualités; toutefois, quand on le compare à quelques-uns de ses plus proches rivaux, il n'est pas aussi bon qu'il le devrait.

L'actuelle génération de l'Equinox date de l'année-modèle 2010 et son succès retentissant prouve que GM connaissait très bien les besoins de sa clientèle. Offrant de meilleurs moteurs, des boîtes de vitesses modernes et un design plus mature, le Chevrolet Equinox 2012 semble dur à battre sur papier. Qui plus est, il se classe parmi les modèles les plus écoénergétiques de sa catégorie, une raison suffisante pour le placer sur la liste de magasinage de tout acheteur de multisegments.

Il y a malheureusement un certain prix à payer.

Il ne vieillit pas très bien
Tout d'abord, l'Equinox a pris un coup de vieux en relativement peu de temps. Aux côtés des Ford Escape 2013 et Kia Sportage 2012, il semble être la victime d'un faciès raté, avec un visage enflé et un peu tout croche. Aujourd'hui, les multisegments paraissent sveltes et bien ramassés, comme le Volkswagen Tiguan et le Mazda CX-5. L'Equinox a tout simplement l'air obèse.

Dieu merci, l'habitacle fait meilleure figure, et ce, à plusieurs niveaux. Je n'aime pas le tableau de bord, qui plonge en s'éloignant du conducteur, mais je trouve le bloc central attrayant. L'écran tactile de sept pouces constitue le point focal avec son affichage dynamique à haute résolution. D'un autre côté, les boutons de la radio ainsi que ceux du système de ventilation et de climatisation se ressemblent tous et sont un peu trop collés les uns sur les autres, ce qui complique la manipulation au début.

Les sièges du Chevrolet Equinox 2012 conviennent pour de courts déplacements, mais ils manquent de soutien et de fermeté lors de plus longues sorties. En outre, leur revêtement irrite la peau. L'excellente insonorisation aide toutefois à rendre l'habitacle confortable en général.

Trouver une bonne position au volant s'avère assez facile. Le hic, c'est que les montants de toit et les rétroviseurs latéraux surdimensionnés réduisent grandement le champ de vision du conducteur. Sur la route, il ne faut jamais l'oublier.

Enfin, le Chevrolet Equinox 2012 a beau être corpulent, mais il offre moins d'espace de chargement que la majorité des multisegments compacts que nous avons essayés. L'aire étroite ne permet même pas d'insérer une poussette de taille moyenne en largeur. Un autre raté.

Quatre, c'est mieux
GM propose deux moteurs intéressants avec le Chevrolet Equinox 2012. Le V6 de 3,0 L en option se montre très fougueux avec ses 264 chevaux, mais il consomme environ 33 % plus d'essence que le quatre-cylindres de 2,4 L.

Produisant 182 chevaux et 172 livres-pied de couple, ce dernier fait preuve d'un bel aplomb. La boîte automatique à six rapports bien espacés gère habilement sa puissance. Les ingénieurs de GM ont réussi un véritable tour de force ici.

J'ai conduit un exemplaire à deux roues motrices, ce qui m'a avantagé à quelques égards, dont la consommation. Ainsi, j'ai obtenu une moyenne de 8,5 L/100 km au terme de mon essai routier du Chevrolet Equinox 2012.

En revanche, l'absence d'une transmission intégrale s'est traduite par un manque d'adhérence lors d'accélérations soutenues. Je ne parle même pas de décollages à tout rompre. Par conséquent, des pneus d'hiver appropriés me semblent essentiels. Il ne fait pas de doute que vous avez intérêt à opter pour la transmission intégrale intelligente de l'Equinox, d'autant plus qu'elle exige un supplément d'à peine 1 650 $.

La mer est calme
Sur la route, le Chevrolet Equinox 2012 se montre hyper détendu. D'ailleurs, le roulement doux et feutré pourrait bien être son autre grande force. Aucun multisegment compact ne procure une expérience de conduite plus décontractée.

Chargé ou non, l'Equinox se déplace avec assez d'assurance et ne tend pas à basculer à gauche et à droite. Le revers de la médaille : une tenue de route qu'on ne peut qualifier de sportive. Au moins, elle ne donne pas mal au cœur.

À l'instar de la majorité des véhicules de GM, le Chevrolet Equinox 2012 possède de très bons freins. La pédale demeure ferme lorsqu'on applique une forte pression et les étriers mordent sans s’essouffler. Quant à la direction, elle se veut précise en tout temps malgré un léger excès d'assistance hydraulique.

L'Equinox en bref
Proche cousin du GMC Terrain, le Chevrolet Equinox 2012 se vend à partir de 26 445 $. Mon exemplaire 1LT à deux roues motrices, muni du Groupe de commodité, valait 30 850 $. Pour ce prix, on n'obtient même pas la transmission intégrale.

En comparaison, un Kia Sportage EX 2012 coûte 29 995 $. Il possède quatre roues motrices et un climatiseur bizone; par contre, son coffre s'avère un tantinet plus petit.

Le Volkswagen Tiguan affiche un prix supérieur à l'Equinox mais, tout comme le Sportage, son design est beaucoup plus attrayant. Notre essai comparatif vous en apprendra davantage sur ces véhicules et quelques autres multisegments compacts qui se livrent une lutte extrêmement chaude.

En définitive, tout est là, mais il manque d'harmonie. Voilà pourquoi le Chevrolet Equinox n'est pas mon premier choix dans cette catégorie.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Chevrolet Equinox 2012
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    Chevrolet Equinox 1LT TA 2012
    Chevrolet Equinox 1LT TA 2012
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article