Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Chevrolet Volt 2016 : premières impressions

Chevrolet Volt 2016 : premières impressions

Bonne nouvelle : plus d’autonomie! Par ,

San Francisco, Californie – Qu’est-ce qui est plus important qu’avoir une bonne idée? La concrétiser, bien entendu.

Quand GM a lancé la Chevrolet Volt après sa faillite, quelques cyniques l’ont vue comme une façon d’apaiser le gouvernement américain qui venait de sauver le constructeur en y injectant beaucoup d’argent. Pourtant, dès son arrivée chez les concessionnaires, cette voiture a clairement démontré qu’elle n’était pas qu’un simple message écolo, mais bien une vraie automobile capable de répondre aux besoins d’une foule de consommateurs – qu’ils se soucient de l’environnement ou non.

La nouvelle Chevrolet Volt 2016 est la preuve que la génération sortante avait l’étoffe et le potentiel nécessaires pour aller de l’avant. Elle renforce aussi son statut d’alternative pratique aux voitures 100 % électriques.

Pareille, mais différente
La baie de San Francisco est un endroit tout indiqué pour découvrir les charmes de la Volt 2016. Autrefois un territoire ennemi pour GM, c’est devenu le fief où la Volt règne sur tous les autres modèles de Chevrolet (en termes de ventes). En sillonnant les collines de Sausalito et en empruntant l’autoroute 1, j’étais content de savoir que les gens de la place m’accueilleraient à bras ouverts.

Parlons de la voiture en soi. Oui, de nouvelles technologies ont été ajoutées, mais la recette demeure essentiellement la même. Par exemple, bien qu’elle ne conserve aucune composante de sa devancière, la Chevrolet Volt 2016 reprend son système à 2 moteurs électriques (l’ensemble a toutefois été allégé d’environ 45 kilos). Le moteur à essence à 4 cylindres, qui sert de génératrice, est passé de 1,4 à 1,5 litre en plus d’incorporer l’injection directe. La puissance combinée de 149 chevaux ne change pas; seul le léger gain de couple (294 livres-pied) fait une différence à l’accélération.

Il faut se tourner du côté de la batterie pour voir l’amélioration la plus importante. L’autonomie qu’elle procure en mode électrique a augmenté de 56 à 85 kilomètres (on peut parcourir environ 670 kilomètres au total). Le tout a été rendu possible grâce à des innovations en matière de stockage de l’énergie : la nouvelle batterie se compose de cellules plus grosses, bien que moins nombreuses, qui accroissent le rendement de 20 % en plus de réduire le poids de 9,5 kilos.

Bienvenue dans la famille!
La Chevrolet Volt 2016 ne manque pas de faire une bonne première impression. En discutant avec l’un des designers, j’ai compris que l’objectif avec la première génération était de l’afficher comme un produit différent (étant donné sa nature électrique), alors que pour la seconde, on a voulu l’uniformiser avec le reste de la gamme.

Ainsi, la carrosserie de la Volt ressemble maintenant à celles de l’Impala et de la Malibu. En fait, hormis la calandre à l’avant, rien sur la voiture ne permet vraiment de dire qu’il s’agit d’un modèle électrique. Les défenseurs de l’environnement continueront de faire des beaux yeux à la Volt, mais Monsieur et Madame Tout-le-monde qui recherchent un véhicule attrayant, peu énergivore et convivial au quotidien la verront d’un bien meilleur œil.

Même son de cloche à l’intérieur. Le tableau de bord semble typique des modèles Chevrolet à première vue; il n’y a que l’instrumentation entièrement numérique qui révèle le côté spécial de la Volt. Un beau revêtement en cuir est disponible pour faire changement du plastique, tandis que la configuration de sièges 2+2 a été abandonnée au profit d’une banquette arrière à 3 places qui, selon GM, peut accommoder un adulte de taille normale lors de courtes promenades.

Or, en raison de la batterie disposée en « T » sous le plancher, la personne assise au milieu n’a pratiquement pas d’espace pour les jambes et doit donc enfourcher cette grosse protubérance. Elle n’a pas non plus la chance d’avoir un siège chauffant comme les 2 autres à côté (en option). 

Quant au coffre, le hayon large et pratique de la Volt lui donne un avantage certain par rapport à une berline ordinaire.

Plus écolo, mais pas plus rapide
Sur la route, la Chevrolet Volt 2016 se conduit pas mal comme l’ancienne. Assez fougueuse au décollage, elle se débrouille bien aussi lors des manœuvres de dépassement sur l’autoroute. GM prétend que l’accélération est un peu plus rapide maintenant, mais c’est difficile à constater. Ce qui m’a surtout impressionné, c’est le silence qui règne à bord, même quand on roule à haute vitesse et que le moteur à combustion s’active. 

Pendant ma semaine d’essai, j’ai réussi à parcourir 80 kilomètres sans brûler une seule goutte d’essence. Je me suis par la suite servi de la nouvelle fonction « Regen on Demand » (via le levier sur le volant) pour transférer plus d’énergie cinétique lors des freinages et ainsi augmenter mon autonomie en mode électrique, mais sans succès. Quand même, j’ai obtenu une moyenne de 7 L/100 km. Bon, on est loin des 5,6 L/100 km que vante GM, mais compte tenu des nombreuses côtes, c’est fort louable. 

La maniabilité de la Volt est compromise jusqu’à un certain point par ses pneus à faible résistance au roulement et sa direction assistée plutôt engourdie. Malgré cela, je n’ai jamais perdu la maîtrise, même en attaquant des virages très serrés et en rencontrant des dénivellations inattendues.

Encore la voiture électrique la plus sensée
La Chevrolet Volt 2016 est un meilleur véhicule dans l’ensemble que la première génération. Avec l’ajout de plusieurs systèmes de sécurité dernier cri, d’un point d’accès à Internet sans fil 4G LTE et d’une interface multimédia MyLink modernisée (et compatible avec Apple CarPlay), elle a tout pour rivaliser directement avec des berlines compactes à essence.

Grâce à son moteur/génératrice, la Volt demeure selon moi un choix plus sensé que les voitures 100 % électriques, car elle permet de faire la plupart des trajets quotidiens sans essence et de s’aventurer sur de longues distances sans dépendre d’un réseau de bornes de recharge encore plus ou moins bien implanté. Au Canada, il ne faut pas oublier non plus l’effet négatif du froid sur la batterie. Bref, en dehors des modèles de luxe, la Chevrolet Volt m’apparaît comme la seule véritable voiture électrique toute saison sur le marché.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Chevrolet Volt 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Chevrolet Volt 2016
Chevrolet Volt 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :Chevrolet
Chevrolet Volt 2016