Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Chrysler Crossfire Roadster 2005

Chrysler Crossfire Roadster 2005

Transformation réussie Par ,

Chrysler Crossfire Roadster 2005
Transformation réussie

Décidément, chez Chrysler, on aime le grand air. Le PT Cruiser Cabriolet et le Crossfire de même configuration font leurs débuts ce printemps. Ce n'est pas une surprise en soi, puisque ces deux voitures ont été dévoilées à Détroit en janvier dernier. De plus, dès le lancement du coupé Crossfire, les responsables du développement de cette voiture avaient annoncé que la plate-forme avait été dessinée à l'origine pour être produite en versions coupé et cabriolet. Ce qui explique certainement la rigidité de la carrosserie qui est meilleure que celle des Porsche Boxster, Audi TT Quattro et même de la BMW Z4. Par contre, compte tenu de ces circonstances, il est curieux que le fait de replier le toit fasse disparaître presque les 2/3 du coffre. En effet, la capote se replie dans le coffre et il faut relever un panneau pour servir de protection au toit et délimiter l'espace de rangement. Un détail, ce toit se replie en 22 secondes et est protégé par un panneau métallique. Et derrière chaque appuie-tête, on retrouve un arceau de protection.

Le moteur du cabriolet est le même que celui utilisé sur le coupé. Ce V6 de 3,2 litres produit 215 chevaux et peut être couplé à une boîte manuelle à six rapports ou à une automatique à cinq rapports. Compte tenu de la nature de cette voiture, la boîte automatique est mieux adaptée. Il faut également ajouter qu'une version plus puissante, la SRT6, sera commercialisée d'ici peu. Cette fois, le moteur V6 conserve la même cylindrée, mais l'utilisation d'un compresseur permet de porter la puissance à 330 chevaux. Seule la boîte automatique à cinq rapports sera offerte. En attendant, le modèle actuel permet de boucler le 0-100 km/h en 8,4 secondes avec la boîte manuelle.

Pour l'instant, à défaut de nous étourdir par des accélérations foudroyantes, le Crossfire cabriolet brille par son agilité, sa maniabilité et sa tenue en virage. Cependant, une fois le toit relevé, la visibilité arrière est quasiment inexistante. De plus, il ne faut pas être claustrophobe pour prendre place à bord.

Soulignons en terminant l'excellente qualité de la finition et des matériaux. De plus, une impression de solidité se dégage de cette voiture produite chez Karman en Allemagne. Elle ne plaira pas à tout le monde, mais c'est quand même une voiture de qualité qui justifie bien son prix de 51 595$. Reste à savoir si le prestige de la marque incitera les gens à payer aussi cher.
Gallerie de l'article