Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Chrysler PT Cruiser décapotable 2005

Chrysler PT Cruiser décapotable 2005

Une première rivale à Volkswagen Par ,

Depuis son arrivée en 2001, la fameuse PT Cruiser a suscité beaucoup d'intérêt de la part du public. D'abord appréciée pour son look, elle s'est ensuite distinguée par ses nombreuses éditions limitées, vendues à seulement quelques milliers d'unités. Digne représentante du retour de la mode rétro, elle se veut également une familiale compacte très intéressante, pour quiconque désire conduire une véhicule un tant soit peu original. Cette affirmation colle d'autant plus avec le fait que la PT Cruiser s'est taillée une solide réputation de fiabilité au sein du groupe Chrysler, qui a lui-même souffert dans ce domaine, pendant de longues et pénibles années.

PT Cruiser GT
Photo: Antoine Joubert - Auto123.com
Histoire de conserver son sex-appeal et de continuer de faire tourner les têtes, Chrysler a finalement choisi de commercialiser pour 2005, la version cabriolet de ce modèle, qui a été dévoilée à Détroit en janvier 2003. Disponible en deux versions et avec un choix de trois motorisations, elle se veut actuellement la décapotable la plus originale et la moins chère du marché. Du même coup, elle vient mettre du plomb dans l'aile de la non moins originale New Beetle cabriolet, qui figure elle aussi parmi les décapotables les plus abordables.

Carrosserie

Du côté esthétique, la PT Cruiser « conventionnelle » a énormément fait jaser. Certains craquent pour son allure rétro inspirée des fourgons de livraison des années 40, tandis que d'autres détestent à mourir ce pseudo hot-rod à 4 cylindres. Quelle que soit votre opinion, les choses changent lorsque vient le temps de parler du cabriolet. Naturellement, il s'agit toujours d'une PT Cruiser avec sa grande calandre en V, son capot triangulaire et ses ailes bombées, mais avec deux portes en moins et une surface vitrée beaucoup moins importante.

Photo: Antoine Joubert - Auto123.com
Bien sûr, elle se distingue aussi par son toit souple décapotable à commande électrique, et par cet arceau de sécurité de couleur assortie, placé en lieu du pilier B. Comme sur la défunte Golf Cabrio, cet arceau est non seulement utile en cas de capotage, pour la sécurité des occupants, mais augmente aussi la rigidité du châssis, souvent plus éprouvé sur des véhicules décapotables. Lorsque repliée, la capote rappelle aussi sa rivale allemande, puisqu'en plus d'être surélevée, elle se vêtit d'une encombrante housse de vinyle soi-disant décorative, que vous rangerez sans doute au grenier, après avoir passé seulement quelques semaines dans votre coffre. Parlant de coffre, il faut savoir que son espace de chargement est deux fois supérieur à celui de la New Beetle, en plus d'offrir une plus grande ouverture et une hauteur supérieure. À ma grande surprise, j'ai aussi réalisé que la banquette arrière était rabattable, augmentant ainsi la capacité de charge à 376 litres.

Habitacle

Photo: Antoine Joubert - Auto123.com
Comme en ce qui concerne la majorité des produits de la marque récemment essayés, la qualité de finition intérieure de la PT Cruiser s'est avérée surprenante, et supérieure à celle de plusieurs voitures japonaises réputées. La planche de bord, comme la ligne extérieure, propose une allure rétro, avec ses deux arches identiques, peintes de la même couleur que la carrosserie. On ajoute à cela des cadrans indicateurs sur fond blanc, un levier de vitesse en aluminium et une sellerie de couleur contrastante, pour obtenir un habitacle très esthétique, qui reflète bien le caractère du véhicule.