Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Dodge Avenger SXT 2008 : Essai

Dodge Avenger SXT 2008 : Essai

Par ,

Prendre le taureau par les cornes

L'Avenger 2008 est l'aboutissement de toutes les leçons apprises par Dodge -- bonnes et mauvaises -- depuis 20 ans. Bien que la compagnie avait sa propre identité, elle n'était pas aussi bien définie qu'aujourd'hui. La Spirit des années 1980 manquait d'âme, tandis que la Stratus qui a suivi se caractérisait par une apparence et une fiabilité mitigées. Au moins, elle répondait aux besoins du conducteur moyen.

La nouvelle Avenger offre deux portes de plus que l'originale et son look est beaucoup plus agressif.

L'Avenger, dans la seconde moitié des années 1990, se voulait un coupé au tempérament sportif et aux ambitions de performance. Toutefois, aucun des deux moteurs offerts (un 4 cylindres de 2,0 litres et un V6 de 2,5 litres) n'était particulièrement fiable ou raffiné. En 2000, le modèle a été discontinué. En fait, la seule voiture encore active basée sur la plate-forme FJ/FF du Groupe Chrysler (Sebring, Breeze, Cirrus et Avenger) était la Sebring.

Une nouvelle intermédiaire
L'an dernier, Chrysler a lancé sa nouvelle Sebring 2007. L'Avenger et la Sebring décapotable ont suivi peu de temps après. Leur nouveau design plus audacieux se démarque nettement des anciennes formes ovoïdes. L'Avenger, qui bénéficie de l'identité consolidée de Dodge, s'éloigne un peu plus des voitures ordinaires qu'on retrouve dans n'importe quel voisinage. Elle a du caractère à revendre et plus de gueule que l'autre méchant garnement de Dodge, la Charger.

Le succès de son design frondeur dépend de la personnalité et de l'humeur de celui qui est en face de la voiture. Personnellement, je trouvais qu'elle avait fière allure, mais ma blonde trouvait son style exagéré. Une chose est sûre: l'énorme calandre et les ailes carrées s'imposent sans demander la permission. La version SXT que j'ai testée comprenait par surcroît un ensemble Allure Sport avec roues de 18 pouces, aileron arrière et phares antibrouillard. Revêtue d'un manteau noir, l'Avenger est sérieusement menaçante et rebelle.

L'habitacle dépouillé
L'intérieur de l'Avenger va droit au but: pas de fantaisies, rien que des éléments simples et fonctionnels. Comparé au tableau de bord de la Sebring, celui de l'Avenger est plus sobre et à mon avis d'un style plus efficace. Le plastique mur à mur est cependant un peu difficile à accepter, d'autant plus que les matériaux doux au toucher sont assez répandus de nos jours. Au moins, l'effet visuel de ce plastique n'est pas dur pour les yeux. D'autre part, j'ai trouvé que la finition et l'assemblage étaient moyens.

L'habitacle simple est agréable au regard, mais les plastiques durs sont omniprésents.