Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Dodge Challenger R/T Scat Pack Shaker 2015 : essai routier

Dodge Challenger R/T Scat Pack Shaker 2015 : essai routier

Le cœur l’emporte Par ,

L’été est fini et je crois que ça tombe bien que je termine mes essais de coupés sport par la Dodge Challenger. Il n’y a pas si longtemps, je préférais la Ford Mustang. Puis, ce fut au tour de la Chevrolet Camaro. Maintenant, c’est la Challenger qui me charme le plus et que je voudrais avoir dans mon entrée.

Ma copine et moi avons beaucoup de points en commun et c’est normal (celui qui a dit que les contraires s’attirent n’est sûrement pas resté en couple très longtemps!). Nous sommes passionnés par plusieurs choses, à commencer par les voitures, et nous nous rejoignons dans les émotions intenses que nous fait vivre la sportive de Dodge.

C’est elle qui a d’abord mis la main sur une Challenger R/T Scat Pack à boîte manuelle, mais elle a gracieusement accepté que je la conduise un peu. Contrairement à ma douce, j’ai résisté au coup de foudre. Toutefois, quand j’en ai pris possession quelques semaines plus tard, je suis bel et bien tombé en amour.

Scat Pack 3
Avant d’aller plus loin, je dois vous parler de la Challenger R/T Scat Pack 3 que j’ai eu la chance de piloter lors de la journée d’essai annuelle des produits Chrysler à son centre de Chelsea, au Michigan. Cet ensemble de performance (4 500 $) est disponible avec le HEMI de 5,7 litres pour accroître sa puissance.

Au menu : culasse MOPAR, échappement et catalyseurs à grand débit, module de contrôle du moteur haute performance Stage 3, etc. La puissance augmente d’environ 60 chevaux et le couple, de 50 livres-pied. Au préalable, il faut choisir les ensembles Scat Pack 1 et 2, ce qui exige un supplément total de plus de 8 000 $, mais donne une force de 450 chevaux et un couple de 455 livres-pied – plus que l’ancien HEMI de 6,1 litres. Le seul hic, c’est que la voiture devient illégale sur la route.

Malheureusement, je n’ai pas eu droit à une longue séance en piste avec cette version de la Challenger, mais je peux vous dire que la cavalerie additionnelle et le son d’échappement plus grave se font tout de suite sentir.

Retentissante dès sa sortie de l’usine
La vedette du présent essai est la Dodge Challenger R/T Scat Pack Shaker. Un V8 HEMI de 6,4 litres, qui développe 485 chevaux et 475 livres-pied de couple, gronde sous un capot Shaker fonctionnel avec admission d’air frais. Mais qu’est-ce qu’un capot Shaker au juste? Vous comprendrez lorsque vous en verrez un. 

Bien sûr, la boîte manuelle Tremec à 6 rapports (1 000 $) est une option incontournable; son levier de vitesses deviendra d’ailleurs le 2e lien émotionnel le plus direct entre vous et la machine. Il faut une main ferme pour le déplacer d’une coche à l’autre, je vous préviens. Les pédales, elles, ne sont pas super bien placées pour pratiquer le talon-pointe, mais en ayant la bonne technique, c’est possible de le faire. Où est-ce que je veux en venir? Conduire cette Challenger demande du travail et des efforts – j’adore ça! 

Une fois la boîte manuelle bien domptée, le moteur s’anime et pousse la satisfaction à un niveau qu’on voit rarement dans les 50 000 $. Il rugit au démarrage d’une façon qui nous incite à sourire et même à rire tel Machiavel. Excusez-moi, j’y pense encore et j’ai besoin d’une minute pour me ressaisir. Profitez-en pour consulter la galerie de photos…

Comme un lion sorti de sa cage
Bon, où étions-nous? Ah, oui : le simple fait de relâcher l’embrayage et d’appliquer une légère pression sur l’accélérateur est une occasion grandiose. Ce dernier, au cas où vous ne l’auriez pas deviné, constitue le lien émotionnel le plus direct entre vous et la machine. Jouer avec le V8 apporte des sensations incroyables. C’est comme un lion en cage qui aime parader, mais qui, une fois sorti, attaque et dévore tout ce qui bouge.

Le couple maximal se déchaîne à 4 200 tours/minute, à peu près en même temps que l’échappement actif produit son plus beau son. L’effet de poussée est quelque peu atténué par le gabarit de la Challenger R/T Scat Pack Shaker, mais celle-ci accélère quand même de 0 à 100 km/h en 4,5 secondes. Ce sprint, toujours bien contrôlé, a quelque chose d’infiniment jouissif – probablement ce qui se rapproche le plus aujourd’hui d’une Barracuda 1970 au quart de mille. Le régime du V8 HEMI de 6,4 litres ne grimpe pas aussi vite que celui du V8 Coyote de Ford, mais à l’approche de la zone critique de 6 400 tours/minute, le temps semblait s’arrêter et je me sentais bien vivant. 

Des freins Brembo font partie de l’équation, mais je crains qu’ils commencent à s’essouffler après une série de tours rapides en piste. La Challenger pèse plus de 4 100 livres (1 860 kilos), après tout. De son côté, la direction à assistance électrique affiche un ratio de 12,3:1 et nécessite 2,56 tours de volant pour passer d’une butée à l’autre. Elle se montre assez rapide d’exécution, relativement précise et mieux adaptée à une conduite sportive. 

Déjà fini?
Tout ce que je souhaite, c’est une autre occasion de conduire la Dodge Challenger R/T Scat Pack. Maudit qu’elle est excitante! Une partie du plaisir provient de la suspension sport. Munie d’amortisseurs Bilstein qui l’abaissent de 20 millimètres, cette version roule mieux que l’originale; le tangage du châssis est minimisé et le confort, à peine compromis. En prime, le look de la voiture est encore plus spectaculaire. 

À propos, l’avez-vous bien regardée? Wow! Cet exemplaire rouge écarlate avec jantes au fini noir mat sans bande décorative Shaker est sexy en tous points, de la calandre noircie jusqu’au coffre retroussé. Inutile d’en dire plus.

L’habitacle est tout aussi cool, remarquez bien. L’ergonomie est bonne et j’aime surtout le petit bloc derrière le levier de vitesses qui réunit le bouton Sport (je ne m’en suis presque jamais servi!) ainsi que les commandes de la radio et de la climatisation. J’adore les sièges haute performance tout comme la finition. Via l’écran tactile Uconnect de 8,4 pouces, on peut connaître les forces G de la voiture et ses temps d’accélération. Les cadrans rétro avec le petit affichage numérique au milieu me plaisent beaucoup, tandis que ma copine avait un faible pour l’odeur qui régnait à bord. 

L’amour passe souvent par le cœur, pas la raison
J’aime la Dodge Challenger R/T Scat Pack Shaker 2015. Ce n’est pas un amour rationnel comme avec la Volkswagen Golf R ou la Ram 1500 EcoDiesel, mais plutôt le genre qui me pousserait à vendre un rein et un testicule pour en acheter une. Sans blague. 

Je suis un grand fan de la Camaro et de la Mustang (surtout la Shelby GT350!!). Pour le moment, toutefois, la Challenger est celle qui me fait le plus triper. 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Dodge Challenger 2015
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    Dodge Challenger Scat Pack 2015
    Dodge Challenger Scat Pack 2015
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Photos :S.D'Amour
    2015 Dodge Challenger RT Scat Pack pictures