Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Dodge Sprinter 2005

Dodge Sprinter 2005

Bienvenue en Amérique. Par ,

Bienvenue en Amérique

Photo - Antoine Joubert
Vous vous souvenez sans doute d'une époque pas si lointaine où la division Dodge offrait une fourgonnette Ram, vieille d'environ trente ans. Et bien bonne nouvelle, cette période est aujourd'hui révolue. Pour la remplacer et pour concurrencer dignement les Chevrolet Express, GMC Savana et Ford de Série E, la société DaimlerChrysler a choisi en 2003 de faire appel à son partenaire Mercedes-Benz, en lui empruntant un modèle vendu en Europe, et dont la grande popularité est drôlement justifiée. Vous aurez bien sûr deviné que ce fourgon n'est nul autre que le Sprinter, un véhicule très spacieux et pourvu d'une motorisation turbo diesel. Qu'il se nomme Dodge, Mercedes-Benz ou même Freightliner, le Sprinter sillonne les routes nord-américaines depuis plus de deux ans. Cependant, sa disponibilité restreinte à son arrivée a fait de lui une rareté, si bien que plusieurs acheteurs ne connaissent tout simplement pas son existence, même après un an de commercialisation.

Vendu à seulement 1 081 unités en 2004 (au Canada), le Sprinter compte se faire connaître davantage cette année. C'est sans doute pourquoi DaimlerChrysler a mis à la disposition des journalistes, un modèle passager à empattement de 140 pouces, dont la couleur bleu acier semble inhabituelle pour ce genre de véhicule. Après avoir effectué deux semaines de travaux ardus et de conduite intensive avec ce véhicule, je dois affirmer que le Sprinter révolutionne, du moins en Amérique, la catégorie des fourgons pleine grandeur et utilitaires.

Design et architecture

Photo - Antoine Joubert
Au simple toucher du Sprinter, une aveugle peut deviner l'origine du véhicule. Il ne ressemble à aucun autre fourgon produit chez nous, et rappelle sous certains angles l'Eurovan de Volkswagen, bien connu de la part des amateurs de camping. Son design, typiquement européen, est caractérisé par ses parois latérales totalement plates et son capot plongeant, suivant l'angle d'inclinaison du pare-brise. En fait, la seule chose qui ne cadre pas avec le reste du véhicule au point de vue esthétique, c'est la calandre Dodge et les logos placés sur les portes arrière, qui laissent croire à une sorte de tricherie.

Pour satisfaire une large clientèle, le Sprinter est offert en plusieurs configurations. Il y a d'abord les versions de type passager, appelées Tourisme par les grands manitous de DaimlerChrysler, qui ne sont offertes qu'en version 2500. Toutefois, trois empattements sont disponibles, ainsi qu'un choix de toit standard ou surélevé. Même chose en ce qui concerne les modèles commerciaux, qui peuvent toutefois être commandés en version 3500, avec essieu à roues arrière doubles. Finalement, Dodge offre cette année le choix d'un véhicule de type châssis cabine, en version 2500 et 3500.

Aménagement intérieur

Naturellement, la première chose qu'on remarque à bord est l'immensité de l'espace disponible. Croyez-moi, un traditionnel Ford Econoline semble tout simplement appartenir à la famille des nains, lorsque mis à côté d'un Sprinter. Pour preuve, l'espace utilitaire de la version la plus longue se chiffre à 13 394 litres. Chez Ford, on parle d'une possibilité maximale de 8761 litres. C'est tout dire.