Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai: Ford F-150 King Ranch 2006

Essai: Ford F-150 King Ranch 2006

Imposant comme le roi lion Par ,

Imposant comme le roi lion

(Photo: Philippe Champoux)
Cette année, Ford poursuit sa lancée et présente une version assez spécialisée de sa populaire F-150. La King Ranch à quatre vraies portières se veut une camionnette chic, un compromis entre l'outil de travail et le véhicule de déplacement. Comme son nom l'indique, elle vise le fermier; cependant, le vacancier qui veut tirer une roulotte, y trouvera également son compte. Ford a rehaussé d'un cran son équipement et sa finition pour lui donner un aspect plus chic et plus agréable.

Calandre plus imposante
(Photo: Philippe Champoux)
Pour leur donner un air encore plus imposant, on a apporté des changements à l'ensemble des F-150, plus particulièrement au chapitre de la calandre. On cherche à reprendre l'allure du concept Tonka que Ford avait dévoilé il y a quelques années. Avec ses quatre portières et sa boîte intermédiaire, la King Ranch est en soi déjà passablement impressionnante par ses dimensions. Notre King Ranch est une version FX4 avec finition haut de gamme.

Habitacle attrayant
(Photo: Philippe Champoux)
Grâce au marchepied, une nécessité pour les dames, on accède aisément à la cabine de la King Ranch sans avoir l'impression de grimper. L'habitacle accueille facilement quatre passagers, mais les fauteuils avant ne permettent d'asseoir que le chauffeur et son passager. L'arrière recevra deux adultes confortablement et trois pour de courtes distances. C'est la finition qui attire le plus l'attention dans la King Ranch. Comme son nom l'illustre si bien, les sièges sont recouverts d'un cuir de teinte brune des vachers. Les cuirs sont cousus avec des piqûres lacées. À ces cuirs bruns se marient alors des teintes de beiges pâles dans les portières et le tableau de bord. L'effet est réussi. Mais les cuirs se révèlent glissants et ont incommodé certains passagers, notamment à l'avant en raison de l'angle trop prononcé de l'assise.

(Photo: Philippe Champoux)
Au chapitre du rangement, l'habitacle offre un vaste coffret central, mais son accès est gêné par l'emplacement du sélecteur de vitesses. Par contre, l'accès arrière est facile et offre un bon dégagement pour les passagers. L'espace de chargement devient particulièrement utile lors des déménagements occasionnels. Comme conducteur, je n'ai pas apprécié la fermeture automatique des portières dès qu'on se met à rouler. Quand on fait la moindre petite course, on se retrouve avec les portières arrière verrouillées.

Boîte polyvalente
(Photo: Philippe Champoux)
Grâce à son accessoire de retenue, la boîte intermédiaire suffit à y mettre un divan, un Quad ou une motoneige. Cette barre de retenue, en aluminium, se manipule et s'enlève aisément, une fois qu'on a compris son mécanisme (merci à Chomedey Ford). La longueur de la boîte se révèle un compromis, il va sans dire. Personnellement, je préfère un plateau pleine longueur, mais à ce moment-là, il faut choisir entre un véhicule à deux portières ou à cabine double pleine longueur. Il faut toutefois être très prudent en marche arrière, car la visibilité n'est pas toujours très évidente avec une charge. Et le sonar de recul ne cesse de sonner quand on a abaissé le hayon .