Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Honda Ridgeline 2018 – La camionnette familiale

Afin de se faire une opinion sur un véhicule, il est utile d’avoir des points de comparaison. À quel véhicule allais-je pouvoir comparer le Ridgeline 2018? Est-ce que c’est un genre d’El Camino des temps modernes? Pas vraiment puisque l’El Camino (ou le Ranchero, c’est comme vous voulez…) ne pouvait pas vraiment faire un usage intensif de sa boîte de chargement et il n’offrait que deux ou trois places, pas de quoi transporter la petite famille. Alors, est-ce que je le compare aux pickups pleine grandeur? Surtout pas, les défenseurs des grandes camionnettes Ford, GM et RAM vont me crucifier! Alors, peut-être aux camionnettes intermédiaires? Ouais, peut-être, mais leurs niveaux de confort et de capacité de travailler dur sont dans une autre catégorie. 

En fait, je vais créer une nouvelle catégorie : la camionnette familiale. Il y a plusieurs années, quand nous avons acheté notre maison actuelle moi et ma femme, je pensais m’acheter une petite camionnette comme deuxième véhicule. Comme ça, si j’avais quelque chose de gros à transporter, je ne serais pas obligé d’emprunter le pickup ou la remorque du voisin. L’idée est finalement tombée à l’eau, mais le Honda Ridgeline 2018 est peut-être ce genre de véhicule qui convient aux gens qui n’ont qu’un seul véhicule, mais qui veulent une boîte de chargement.

Dans sa livrée Touring, celle que j’ai essayée, le Ridgeline est très confortable. Aussi confortable que le Pilot dont il est fortement dérivé. L’accès aux places avant est facile, quoiqu’il faille lever la patte un peu plus haute qu’à l’habitude. Le confort ne fait pas défaut, mais il ne faut pas se fier au support latéral des sièges. À l’arrière, l’accès est plus difficile parce que les portières sont plus petites. Mes enfants qui ont pris place à l’arrière ne se sont pas plaints du confort. Il y a d’ailleurs assez de place pour les jambes. On peut aussi relever l’assise de la banquette en partie asymétrique afin d’y embarquer des objets. Le tableau de bord est imposant et le désign est correct, sans plus. La nacelle d’instrumentation propose deux demi-cadrans pour le tachymètre ainsi que le niveau d’essence et la température du liquide de refroidissement. Ces deux demi-cadrans se réunissent au centre pour l’ordinateur de voyage. Tous les renseignements utiles sur le fonctionnement du moteur peuvent être affichés sans être obligé de changer de page. La vitesse en format numérique surplombe l’ordinateur de bord. C’est simple à consulter.

Tout en haut du bloc central, c’est l’écran du système d’infodivertissement. Autrefois déplaisant à utiliser, Honda semble faire des efforts pour l’améliorer. Le détail le plus agaçant est cette commande tactile pour le volume. Dans d’autres modèles, Honda a remis le bouton conventionnel. J’espère que tous les modèles Honda auront droit à cette amélioration. L’interface audio est assez facile à utiliser et le système de navigation insignifiant de la génération précédente a fait place à un module Garmin facile à programmer vocalement ou manuellement. Toutefois, et ce n’est probablement pas la faute de Honda, les données GPS sont très vieilles. Un carrefour giratoire installé près de chez moi il y a quatre ans n’apparait pas sur la carte, alors qu’il est affiché sur mon GPS portable Garmin personnel. Si ces détails vous importunent, il suffit de brancher votre téléphone cellulaire sur la prise USB pour utiliser Apple CarPlay ou Android Auto et votre GPS préféré. Pour en revenir à la musique, le son est excellent et il est même possible de faire jouer la musique par des hautparleurs extérieurs installés dans la boîte.

Un peu plus bas, ce sont les commandes de climatisation, à trois zones dans la version Touring. Le conducteur, le passager avant et les passagers arrière peuvent tous choisir une température différente et le système les écoutera. Est-ce que ça fonctionne? Difficile à dire, mais ça donne un sentiment de contrôle à tout le monde. Soulignons aussi que, mis à part le passager du centre à l’arrière, tout le monde profite de sièges chauffants. À l’avant, ils sont même ventilés. Le conducteur a un petit bonus avec le volant chauffant. Juste en dessous, un équipement de plus en plus rare de nos jours, un lecteur CD! Tout en bas, une prise USB et une prise 12V qui ne sont malheureusement pas dans un coffre fermé. Le même duo se retrouve dans le coffret de rangement entre les deux sièges, mais la prise USB ne sert qu’à la recharge. Elle ne donne pas accès au système d’infodivertissement. 

À gauche du volant, il y a toute une série de commutateurs qui servent à activer ou désactiver certains dispositifs précollision, comme l’antipatinage, la détection de collision avant ou l’assistance au suivi de voie. Au sujet de cette dernière, elle est très performante et permet de lever ses mains du volant pendant quelques secondes jusqu’à ce que le système vous somme de remettre les mains sur le volant. C’est quand même impressionnant de voir le volant bouger seul pour aligner le Ridgeline entre les lignes sur la chaussée. 

Qui dit camionnette, dit évidemment boite de chargement. Une seule longueur est proposée, soit 6 pieds et 4 pouces. Pour un utilisateur résidentiel, ça devrait faire l’affaire. Pour un entrepreneur, ce sera plus difficile d’y faire entrer des panneaux de 4x8. Qu’à cela ne tienne, le Honda Ridgeline 2018 propose encore quelques-unes des solutions inédites que son prédécesseur a popularisées. Je parle bien sûr ici du fameux panneau qui peut s’ouvrir aussi bien vers le bas que vers la gauche. Il y a aussi un énorme coffre verrouillable au fond de la boîte. Je me posais des questions sur son étanchéité, mais après avoir discuté avec un propriétaire de la génération précédente, il semble que c’est étanche. D’ailleurs, si vous voulez y mettre de la glace pour un « tailgate party », il y a un bouchon d’évacuation pour l’eau. Gros party en vue! Il y a plusieurs lumières à DEL qui s’allument lorsqu’on ouvre le hayon. On peut aussi les allumer manuellement par un commutateur à gauche du volant. Même chose pour la prise de 150 W/400 W qui s’active par un commutateur. C’est aussi intéressant de voir que Honda a intégré plusieurs crochets pouvant être utilisés afin d’arrimer votre chargement. Puisque c’est un pickup à vocation familiale, j’aurais aimé que Honda installe un couvercle (ou au moins une toile) sur la boîte de chargement en équipement de série, au moins sur la version Touring qui coute quand même près de 50 000 $. Cela dit, aucun concurrent ne le propose alors…

Sous le capot, on remarque le moteur de la nouvelle série Earth Dreams à injection directe. C’est un V6 de 3,5 litres bon pour 280 chevaux et 262 livres-pied de couple. C’est suffisant pour les tâches que le Ridgeline devrait effectuer. Vous pourrez tracter une charge de 5 000 livres (2 268 kg) avec l’équipement approprié. La charge utile est de près de 1 500 livres (674 kg). Tous les Ridgeline vendus au Canada sont à traction intégrale alors que nos voisins du sud ont droit à certains modèles à traction avant. Oui, oui, traction avant! On peut leur laisser! Contrairement au Pilot, le Ridgeline fait confiance à une transmission automatique à six rapports avec contrôle logique de l’inclinaison pour plus de robustesse. Si ça vous intéresse, le rapport de pont est de 4,25. La suspension arrière est indépendante à articulations multiples, une des raisons qui expliquent le niveau de confort impressionnant du Ridgeline. Sur la route, on n’a jamais l’impression de conduire un pickup. C’est plus la conduite d’un gros VUS. 

C’est un fichu de beau pickup que ce Honda Ridgeline 2018. Mise à part la version Black Edition qui ne me plait pas (tous les gouts sont dans la nature!), je trouve que les lignes sont bien équilibrées et qu’elles suggèrent un niveau de luxe supérieur. Le moteur est puissant et pour le peu de fois où le Ridgeline sera chargé au maximum de sa capacité, il fait très bien l’affaire. Honda propose des solutions uniques pour sa boîte de chargement et ce sont des raisons qui feront que les familles pourraient l’aimer comme unique véhicule familial.

Venez visiter notre page AutoOpinion pour lire plus d’essais !

Consommation selon Ressources Naturelles Canada :
Ville - 12,8 L/100 km
Route - 9,5 L/100 km
Émissions de CO² — 264 grammes/km
Consommation affichée : 12,6 L/100 km

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Honda Ridgeline 2018
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Honda Ridgeline 2018
honda ridgeline 2018
Honda Ridgeline 2018
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :C.Gagnon
Photos du Honda Ridgeline 2018