Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai: Toyota Solara SLE V6 2007

Essai: Toyota Solara SLE V6 2007

Par ,

La Toyota américaine

Toyota Solara SLE V6 2007 (Photo: Philippe Champoux, Auto123.com)
Il n'y a aucun doute quant à la provenance du coupé de luxe de Toyota. Il est construit en Amérique par des Américains, pour des Américains. Et peu importe la façon avec laquelle vous le regardez, le coupé Solara semble s'inspirer de la Chevrolet Monte Carlo, qu'on a vendue comme des petits pains chauds dans les années 80, mais qu'on écoule plus difficilement aujourd'hui.

Y a-t-il un profit à faire avec la Solara ? La clientèle qui cherche un gros coupé à deux portes comme celui-là ne doit pas être nombreuse. Par contre, notons que la voiture emprunte les éléments mécaniques de la Camry. Cette façon de faire coûte moins cher en frais de développement que la conception d'une voiture à partir d'une feuille blanche.

La Solara ne se base pas sur la nouvelle génération de la Camry. Les choix de moteurs le démontrent bien. La nouvelle Camry dispose d'un V6 de 3,5 litres produisant 268 chevaux, mais la Solara conserve toujours le 3,3 litres qui développe un modeste 210 chevaux. Vous ne vous ennuierez toutefois pas du 3,5-litres, étant donné que la voiture est tout de même rapide. La boîte de vitesses automatique à 5 rapports répond promptement, et le mode manuel retiendra un rapport jusqu'à la limite de révolution du moteur. La consommation de carburant est convenable, avec une moyenne de 10,1 litres aux 100 kilomètres.

Toyota Solara SLE V6 2007 (Photo: Philippe Champoux, Auto123.com)
Cette voiture est tellement douce. Et silencieuse. Fermez la radio et le climatiseur, et vous entendrez qu'un léger bruit de pneus. En réalité, il s'agit de l'une des voitures les plus silencieuses que j'aie essayées à ce jour. Est-ce un critère d'achat pour certains consommateurs ? Absolument. Rien ne vaut une balade relaxante dans une voiture silencieuse après une dure journée au boulot, et la Solara excelle à cet égard.

L'habitacle de cette Toyota est plutôt spacieux pour les adultes de tous gabarits. Le mélange des couleurs gris et argent est joli, et le tout donne une impression de solidité. Le similibois est convaincant, mais à mon avis, il ne se marie pas très bien avec les accents argentés du tableau de bord. Même l'appui-bras et les panneaux de porte sont rembourrés. Très performant, le changeur de 6 CD offre la lecture de fichiers MP3. Le climatiseur a de gros boutons faciles à manipuler en conduisant.

Les places arrière sont généreuses pour un coupé, et l'accès n'y est pas si difficile. Le dégagement pour la tête et les jambes est approprié. Quant
Toyota Solara SLE V6 2007 (Photo: Philippe Champoux, Auto123.com)
au coffre, eh bien, il est immense.

La silhouette extérieure de la Solara est classique et élégante à première vue. Regardez plus près, toutefois, et le style de la carrosserie est quelque peu gêné par de longs porte-à-faux. Voilà ce qui arrive quand on veut créer une longue voiture sur un court empattement. En général, l'allure de la voiture n'est pas spectaculaire, mais n'offusque personne.