Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ford Super Duty 2017 : premières impressions

Ford Super Duty 2017 : premières impressions

Les nouvelles F-250, F-350 et F-450 relèvent la barre Par ,

Ça fait 18 ans que la gamme Ford Super Duty (F-250, F-350 et F-450) n’avait pas subi une refonte aussi complète. L’année-modèle 2017 nous apporte en effet de toutes nouvelles camionnettes qui sortiront de l’usine de Louisville, au Kentucky, d’ici quelques mois. 

Quand un produit aussi populaire que la Série F ― Super Duty ou non ― passe sous le bistouri pour subir des changements d’une telle ampleur, on peut s’attendre à véritable révolution. Je vous l’annonce : c’est le cas.

Une conception revue de A à Z
Après la F-150 en 2015, c’est au tour des modèles Ford Super Duty 2017 de profiter d’une carrosserie en aluminium, et ce, pour tous les types de cabine. Dépendamment de la version et de l’équipement choisis, la réduction de poids peut aller jusqu’à 158 kilos (350 livres). La facilité avec laquelle on peut maintenant ouvrir et fermer les portières et le capot démontre à quel point l’aluminium fait une grande différence.

Le châssis continue d’employer de l’acier, 95 % étant du type à haute résistance, ce qui accroît la rigidité de 24 %. Concrètement, cela veut dire un roulement plus doux et plus silencieux, une meilleure capacité de remorquage et bien sûr une durabilité accrue. À propos, les ingénieurs ont ajouté jusqu’à 10 traverses soudées. Et pourquoi pas 100 % d’acier à haute résistance? Ford prétend que c’est une question de sécurité en cas de collision.

Une diète bien exploitée
Au lieu d’accaparer une précieuse partie du poids nominal brut du véhicule avec de l’acier pour renforcer le châssis, Ford s’en est servi pour installer de plus gros essieux, de meilleurs freins et un plus gros réservoir de carburant (à 170 litres, il excède la capacité du plus proche concurrent de 45 litres).

Évidemment, les ingénieurs ont dû modifier la suspension pour tenir compte des changements au châssis. L’avantage, c’est que les ressorts et les amortisseurs n’ont plus autant de poids à gérer. Il faut toutefois mettre un astérisque ― j’y reviendrai plus tard.

Le poids réduit permet naturellement d’augmenter la capacité de remorquage. Ainsi, la charge maximale que peut tirer une Ford F-450 2017 à roues arrière doubles avec attelage en col de cygne est de 14 740 kilos (32 500 livres), tandis que celle d’une F-250 ou F-350 diesel à roues arrière simples est de 8 165 kilos (18 000 livres). Par ailleurs, la F-250 diesel peut tirer une remorque/roulotte avec attelage à sellette pesant 8 437 kilos (18 600 livres); une F-350 comparable, 9 752 kilos (21 500 livres).  

Le chargement est rendu plus facile grâce à une nouvelle caisse avec éclairage à DEL en option, hayon à ouverture télécommandée et rampes d’accès d’une capacité de 362 kilos (800 livres). La F-350 à essence et à roues arrière simples peut transporter jusqu’à 2 009 kilos (4 430 livres) et la F-250, 1 905 kilos (4 200 livres).

Les modèles Ford Super Duty 2017 proposent comme nouveauté une attache-remorque adaptative permettant de coupler une barre de 2, 2,5 ou 3 pouces. Dans tous les cas, une seule et même goupille est nécessaire. C’est tellement une idée simple et brillante que je me demande pourquoi les 3 géants de Détroit n’y ont pas pensé avant!

Tout n’est pas qu’une question de remorquage, bien entendu. Nous avons eu l’occasion de mettre ces colosses à l’épreuve dans un parcours tout-terrain comprenant des inclinaisons de plus de 18 degrés, de méchantes bosses qui brassaient le châssis et des sections jonchées de débris. À un moment donné, je me serais cru sur le plateau de tournage d’un film de la Seconde Guerre mondiale; pourtant, il nous fallait passer à travers!

Grâce à leur imposante garde au sol et à leurs nouveaux différentiels verrouillables à commande électronique, les camionnettes Super Duty ont surmonté tous les obstacles avec brio et même franchi une rivière profonde. Une fois, on nous a dit d’immobiliser le véhicule de telle sorte que seulement 2 de ses roues étaient en contact avec le sol, puis d’ouvrir les portières afin de voir la réaction de la carrosserie. C’est le genre de trucs que seul un Jeep Wrangler a l’habitude et la capacité de faire, mais les grosses Ford s’en sont très bien tirées.

Deux camionnettes différentes sur la même route

Après ces exercices, nous avons entamé la partie route de notre essai en conduisant d’abord une Ford F-350 2017 dont le V8 turbodiesel PowerStroke de 6,7 litres générait 440 chevaux et un couple digne d’une locomotive, soit 925 livres-pied. Un V8 à essence de 6,2 litres (430 chevaux, 385 livres-pied) et un V10 à essence (288 chevaux, 424 livres-pied) figurent aussi au menu, quoique ce dernier serve uniquement à la F-450 avec châssis-cabine pour vocation commerciale. 

À l’intérieur, le design s’apparente de près à celui de la F-150. Les cadres de vitres avant sont conçus pour offrir une meilleure visibilité et nous permettre de reposer notre bras plus confortablement, tandis que le vaste bloc central s’accompagne de SYNC 3 en option, sans oublier une instrumentation numérique de 8 pouces sur les versions Lariat et supérieures.
Plus bas dans la gamme, cet écran est plus petit et la console centrale se voit remplacée par un siège. La conduite diffère également selon le niveau d’équipement, comme nous l’avons vite réalisé.

La banquette arrière des modèles Crew Cab est hyper accommodante; on a l’impression d’être assis dans un VUS de luxe pleine grandeur et non dans une camionnette lourde. Le plancher plat avec rangement en dessous permet en outre de maximiser le chargement à bord.

Cette sensation de VUS de luxe est amplifiée en version haut de gamme Platinum, dont les amortisseurs favorisent un roulement plus doux. Par surcroît, l’insonorisation accrue au niveau des roues et de la cloison avant nous empêche presque de reconnaître la présence du diesel sous le capot, à moins de solliciter fortement le moteur (disons en montant une côte abrupte avec une remorque de 10 000 livres à l’arrière).

Nous avons également pu tester une Ford F-250 XLT 2017 à essence et son roulement s’est avéré passablement plus dur en raison des réglages différents de la suspension. Je n’irais pas jusqu’à dire que les acheteurs potentiels feront une croix dessus juste à cause de ça, mais on doit lui mettre un astérisque comme je l’ai mentionné plus tôt.

Des technologies de pointe

L’ajout de SYNC 3 est très apprécié, car l’ancien système d’infodivertissement souffrait d’une interface lente et d’éléments graphiques démodés. Dans les Ford Super Duty 2017, l’écran de 8 pouces dont j’ai parlé sert à pas mal plus de choses que trouver une chanson ou obtenir l’itinéraire le plus rapide jusqu’au chantier.

Grâce à 6 caméras extérieures (il y en a une 7e, mais ses services sont réservés au système de surveillance des angles morts, qui peut tenir compte aussi de la remorque), on sait exactement tout ce qui entoure le véhicule sur 360 degrés. Dans une voiture, c’est génial quand on veut se stationner, mais dans une camionnette, ça nous aide aussi à circuler dans des endroits plus compliqués sur un chantier, par exemple (tant qu’on ne dépasse pas 8 km/h). Les gens de Ford nous ont dit de nous fier à l’écran et non de regarder dans le parebrise afin de voir à quel point les caméras avant et les lignes de guidage sont efficaces. Il faut s’y habituer, mais ça marche! 

Il y a aussi des caméras qui surveillent la charge de la caisse et qui nous aident à aligner la camionnette avec la remorque au moment de l’attelage. Que l’on utilise un col de cygne ou une sellette, l’opération est vraiment plus facile de cette manière. Par la suite, un indicateur pratique nous empêche de mettre en portefeuille l’ensemble camionnette et remorque quand on recule.
Autre nouveauté pour 2017 : un régulateur de vitesse adaptatif. Contrairement aux systèmes habituels, celui-ci fait appel aux freins, à la boîte de vitesses et au frein d’échappement pour régler la vitesse, même en tirant une remorque. Ce gadget fonctionne magnifiquement et inspire confiance dans les descentes abruptes. 

Les camionnettes dites heavy-duty sont l’un des derniers bastions de la direction à assistance hydraulique. Dans les modèles Ford Super Duty 2017, un moteur électrique monté dans le moyeu du volant fournit toutefois une assistance en modifiant le rapport de direction. Ainsi, il faut un tour de volant de moins pour se rendre d’une butée à l’autre quand on roule à basse vitesse. Sur l’autoroute, la direction s’alourdit un peu pour faciliter grandement le maintien de la trajectoire. 

Nous avons comparé successivement une version de base XL qui n’en était pas équipée avec une autre qui disposait de cette nouvelle direction et la différence nous a sauté aux yeux, beaucoup plus que celle au niveau du roulement.

Parlons affaires…

La gamme débute avec la Ford F-250 4x2 2017 à cabine régulière, qui coûte 39 849 $; pour une F-250 4x4, c’est 43 849 $. De son côté, la F-350 2017 se vend à partir de 41 849 $ pour un modèle 4x2 et 45 349 $ pour un modèle 4x4.

La direction, les capacités, la technologie et même le design représentent les principales améliorations des Ford Super Duty 2017. Le constructeur ne devait pas rater son coup s’il espérait maintenir sa solide réputation et conserver son titre de meilleur vendeur en Amérique du Nord. Non seulement il a bien réussi la refonte, mais il a considérablement relevé la barre dans le segment des camionnettes de gros calibre.

 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Ford Super Duty 2017
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :D.Heyman
Photos du Ford F Series Super Duty 2017
Photo : Ford
2017-Ford-Super-Duty Trailer reverse guidance