Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Genesis G80 Sport 2018 : une berline sport à la hauteur

Genesis G80 Sport 2018 : une berline sport à la hauteur

Design et conduite fort enviables, surtout à ce prix Par ,

Avant de prendre possession de la Genesis G80 Sport 2018 pour un essai routier, je trouvais que cette voiture avait pas mal de pain sur la planche. Non pas parce qu’il s’agit d’un tout nouveau modèle provenant d’une toute nouvelle marque de luxe, mais plutôt parce que j’ai essayé auparavant sa grande sœur, la G90, sans oublier les Hyundai Genesis et Equus, et c’était de très, très bons véhicules. 
 
La nouvelle G80 est-elle à la hauteur, non seulement de ses concurrentes, mais aussi de sa propre famille?
 
Tout commence par le design
À ce chapitre uniquement, c’est une réussite. Hormis la Lexus LC 500, je ne me rappelle pas avoir essayé une voiture récemment qui ait autant fait tourner les têtes. Des gens m’ont demandé s’il s’agissait d’une nouvelle Audi en raison des phares et la plupart étaient impressionnés de découvrir que ce n’était pas le cas. Certains pensaient même avoir affaire à une Bentley à cause de la calandre. En apprenant sa véritable identité, ils n’en revenaient pas. Ils connaissaient la marque Genesis, mais ils ne s’attendaient pas à voir une aussi belle voiture en personne. 
 
En effet, la G80 Sport est canon. Non, mais, regardez-la! Sa silhouette a de quoi faire envier la concurrence et ses détails sont fantastiques. Je parle ici des 4 sorties d’échappement, des magnifiques feux de jour à DEL, de l’inscription « Genesis » sur les lentilles de phares et surtout de la garniture cuivrée autour du moyeu des jantes; les compagnies de pièces et d’accessoires rêveraient d’en faire autant. À 19 pouces de diamètre, ce ne sont pas les plus grosses roues de la catégorie, mais elles paraissent splendides avec leurs rayons en « Y » et leur fini teinté. En passant, si vous optez pour la G80 Sport, vous n’aurez pas d’autre choix que ces roues-là.
 
Mon seul souhait serait que les designers en fassent un peu plus pour différencier ce modèle de la G80 régulière, comme avec un aileron contrastant, des jupes latérales ou encore un parechoc avant d’allure plus agressive. Tant qu’à y être, ils pourraient aussi mieux dissimuler les capteurs du régulateur de vitesse adaptatif, qui dans la forme actuelle donnent l’impression que la belle calandre porte une bavette.
 
Un intérieur bien agencé
Ce qui a tout de suite retenu mon attention à bord de la Genesis G80 Sport 2018, c’est le revêtement en cuir nappa bicolore. Les sièges de mon modèle d’essai combinaient le noir et le blanc crème pour créer un superbe effet tuxedo.
 
J’ai bien aimé, mais je trouvais que le décor penchait plus vers le luxe que le sport. En effet, les détails comme l’horloge analogique sur le bloc central (à la manière de Rolls-Royce) et les divers accents de chrome (sur le volant, les commandes, les haut-parleurs et la planche de bord) éclipsent les quelques garnitures en fibre de carbone.
 
Sur le plan du multimédia, j’adore le gros écran de 9 pouces dans la G80 Sport et le fait qu’il s’accompagne d’une molette sur la console, car les interfaces 100 % tactiles occasionnent selon moi trop de distractions. C’est d’autant plus important ici parce que l’habitacle est spacieux et que l’écran se trouve à bout de bras. Parlant d’espace, il y en a amplement pour les jambes aux 2 rangées, mais ceux assis à l’arrière se sentiront un peu à l’étroit au niveau de la tête (ils seraient plus à l’aise dans la G90).
 
Nonobstant la distance de l’écran central, la position de conduite est bonne avec une excellente visibilité et un généreux soutien pour les épaules et les cuisses. J’aurais aimé un peu plus d’appui latéral en attaquant les routes sinueuses (on parle d’une version Sport, après tout), mais pour le reste, l’expérience s’avère vraiment confortable. 
 
Par ailleurs, si Genesis compte rivaliser avec les grandes marques de luxe, elle devrait offrir un plus grand choix de finitions intérieures. Je sais qu’il y en a plus du côté de la G80 que de la G80 Sport, mais pourquoi priver les acheteurs de la seconde? Je me demande si une combinaison de cuir et de suède Alcantara serait une bonne option ici. Trop sport pour la vocation première de cette berline? Peut-être, mais quand je regarde les spectaculaires teintes de bleu et de rouge que peut prendre la carrosserie, je me dis que ça pourrait marcher. 
 
Tout ceci étant dit, Genesis est une nouvelle marque qui doit faire sa place dans le marché des voitures de luxe, alors mieux vaut y aller prudemment avec les options de couleurs et de finis dans le but de cibler un plus large public (le motif en peau d’alligator peut attendre un an ou deux!).
 
Le bon moteur
Si 3 moteurs figurent au menu de la Genesis G80, soit un V6 atmosphérique de 3,8 litres, un V6 biturbo de 3,3 litres et un V8 de 5,0 litres, seul le second peut se retrouver sous le capot de la G80 Sport. 
 
Le V8 est certes plus puissant, mais le V6 biturbo en question représente probablement la meilleure solution dans ce cas-ci. Il est plus léger et développe quand même 365 chevaux ainsi qu’un couple de 376 livres-pied. Regardez les berlines sport de Cadillac, de BMW et de Mercedes-Benz actuellement; elles ont toutes un moteur turbo à 4 ou à 6 cylindres. 
 
Armée d’une telle cavalerie, la G80 Sport s’élance vigoureusement, aidée également par la traction intégrale HTRAC de Genesis (de série). Elle nous inspire grandement confiance quand vient le temps de se sortir d’un mauvais pas, ce qui est tout à l’honneur des ingénieurs. Vous ne risquez pas de manquer une sortie d’autoroute parce que vous n’avez pas réussi à dépasser un véhicule à temps, la totalité du couple étant accessible de 1 300 à 4 500 tours/minute. La boîte automatique à 8 rapports joue elle aussi un grand rôle dans la facilité et la rapidité de mouvement de la voiture. Et que dire du son? Même s’il est un peu amplifié électroniquement, mes oreilles l’ont trouvé agréable. 
 
La Genesis G80 Sport rend-t-elle justice à son nom quand les conditions routières se corsent? En termes d’équilibre du châssis, assurément. Sa suspension sport adaptative négocie bien la plupart des ondulations et inclinaisons de la chaussée, puis nous permet de nous la couler douce une fois de retour sur l’autoroute. Le roulement est super confortable et rassurant, avec des transferts de poids bien contrôlés, ce qui me plaît.
 
En revanche, j’ai senti que la voiture n’aimait pas tant se faire pousser plus à fond. Oui, son mode Sport raffermit la direction et les amortisseurs, mais le manque de feedback et de sensations ne nous encourage pas à ouvrir vraiment la machine, si vous voyez ce que je veux dire. En d’autres mots, on a presque toujours l’impression de conduire une grosse berline de luxe bien portante et non quelque chose de plus agile.
 
Pour la majorité des acheteurs, ce ne sera pas vraiment un problème. Ils seront satisfaits de pouvoir se déplacer en douceur tout en écoutant du blues par le biais des 17 haut-parleurs de la chaîne audio Lexicon de 900 watts et en se faisant dorloter le postérieur par les assises chauffantes/ventilées. Dans les moments où ils désirent s’amuser sur la route, le manque de communication du châssis ne devrait pas trop les déranger.
 
La bonne affaire
N’oublions pas que la Genesis G80 Sport 2018 se vend à partir de seulement 62 000 $, soit bien en dessous du prix de certaines concurrentes dont l’équipement est similaire (BMW Série 5, Audi A6, Mercedes-Benz Classe E, etc.). Et ça inclut les frais de transport et de préparation, le service de valet à domicile, l’entretien régulier gratuit, les mises à jour du GPS et bien d’autres choses pendant 5 ans ou 100 000 km. Une aubaine, vous dites? Si Genesis veut se démarquer du lot, elle s’y prend bien en offrant un prix plus abordable et un processus d’achat simplifié.
 
La conduite de la G80 Sport se démarque elle aussi. La voiture est bien construite, spacieuse, richement équipée et, à défaut d’être la plus excitante sur la route, elle m’incitait toujours à passer plus de temps derrière son beau volant en cuir chauffant. 
 
Je repose ma question du début : la G80 est-elle à la hauteur? Oh que oui!

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Genesis G80 Sport 2018
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :D.Heyman
Photos de la Genesis G80 Sport 2018