Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Honda Pilot Touring 2011 : essai routier

Honda Pilot Touring 2011 : essai routier

Carrément fonctionnel Par ,

Sans aucun doute, Honda peut être considérée comme un fabricant d’automobiles soucieux de l’environnement. Ses petites voitures, Fit et Civic, sont polyvalentes, peu gourmandes en essence et produisent des niveaux peu élevés d’émissions de CO2. Ses modèles hybrides, Insight et CR-Z, sont extrêmement efficaces. Ainsi comment la firme peut-elle justifier un VUS à 8 passagers au sein de sa gamme?

Le Pilot est un VUS compétent, polyvalent et qui simplifie notre quotidien. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)

Eh bien, il doit maximiser la consommation d’essence. Il doit maximiser l’espace intérieur. Et il doit éviter une perception par le public, comme un gros véhicule polluant et socialement irresponsable. Le Pilot comble au moins deux de ces trois conditions.

Sous le capot du Pilot réside un V6 de 3,5 litres, à 24 soupapes, se retrouvant dans plusieurs produits Honda et Acura. Dans ce cas-ci, il obtient un système de désactivation de cylindres dans toutes les versions, tout en développant 250 chevaux et un couple de 253 livres-pied. La seule boîte de vitesses offerte consiste en une automatique à 5 rapports : Honda possède bel et bien une boîte à 6 rapports dans son coffre à outils, équipant l’Odyssey Touring et quelques modèles Acura, alors pourquoi ne pas arrêter de tourner autour du pot et la proposer dans le Pilot?

Peu importe. Le 0-100 km/h s’effectue en 8,8 secondes, ce qui n’est pas un mauvais résultat pour un camion, bien que certains de ses rivaux se montrent plus rapides. Quant à la consommation d’essence, notre moyenne de 13,2 L/100 km reste raisonnable sans pour autant susciter d’applaudissements au bureau. Le système Advanced VCM, ou gestion variable des cylindres, aide un peu, par contre on oublie les miracles.

Le V6 agit en souplesse et procure assez de muscle pour permettre une capacité de remorquage de 2 045 kilos ou 4 500 livres. C’est mieux qu’avec le Mazda CX-9, mais pas aussi élevé que dans pas mal tous les autres VUS intermédiaires à 7 passagers ou plus.

Le système à transmission intégrale VTM-4 travaille les roues avant en conditions normales, et répartit jusqu’à 70 pour cent du couple du moteur aux roues arrière durant les accélérations et lorsqu’une perte d’adhérence est détectée. Le système peut être verrouillé en mode à quatre roues à l’aide d’un bouton sur le tableau de bord, mais ne fonctionne que sous les 30 km/h.

Le Pilot est muni d’un V6 de 3,5 litres produisant 250 chevaux ainsi que d’une boîte automatique à 5 rapports. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)