Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai de la Hyundai IONIQ Électrique Plus 2018

Le constructeur Hyundai fait rarement les choses à moitié. Prenez la petite Veloster par exemple, une curieuse sportive qui a marqué le paysage automobile depuis quelques années à cause de sa carrosserie asymétrique. La stratégie employée pour la plus « verte » des Hyundai, n’a rien à voir avec cette puce à caractère sportif, mais une fois de plus, on ne peut que réaliser tout le sérieux de la firme coréenne derrière cette première offensive dans le créneau dominé par une certaine Toyota Prius.

Hyundai n’y est pas allé de main morte avec sa IONIQ. Non seulement a-t-il percé le marché l’an dernier avec une variante Hybride et une version Électrique, mais voilà que le troisième modèle – hybride rechargeable celui-là – est venu se joindre à l’alignement de la marque plus tard en 2018.

Le constructeur peut donc plaire à une clientèle élargie avec trois saveurs de sa voiture dédiée. Si l’Hybride constitue la livrée la plus accessible en termes de prix, l’Électrique se veut plus onéreuse, mais également plus contraignante à cause de son autonomie théorique de 200 km.

Voilà pourquoi l’Électrique Plus constitue le compromis parfait, en attendant que l’énergie électrique prenne réellement son envol. L’autonomie maximale de l’IONIQ Électrique Plus est de 1000 km – quoique celle qui m’avait été prêtée affichait plutôt 940 km – avec un plein d’essence selon le constructeur, une distance plus qu’intéressante si on tient compte de la consommation moyenne possible de 4,1 L/100 km.

Photo : V.Aubé

Médiane la PHEV?
Elle est franchement plus dispendieuse que l’IONIQ Hybride cette PHEV, mais l’avantage de celle-ci réside dans la possibilité de rouler en mode électrique sur une distance de 47 km, une distance que certains automobilistes parcourent chaque jour pour se rendre au boulot. Bref, avec un peu de chance – et l’aide d’un chargeur –, il est possible de ne consommer aucune goutte sur de très courtes distances.

Bien qu’elle se situe au centre des deux autres IONIQ, l’Électrique Plus n’est pas exactement la définition d’une voiture abordable, surtout dans ce cas-ci alors que la livrée Limited débute à 36 499 $ avant les frais de livraison. Heureusement, cette livrée plus cossue n’est pas dépourvue au niveau de la liste d’équipement.

Du contrôle de la température bizone au système de navigation intégré à un écran tactile de huit pouces, sans oublier le volant et la sellerie chauffante à l’avant et à l’arrière, la Hyundai IONIQ Électrique Plus a tout ce qu’il faut pour garder ses occupants dans un confort relatif pour une voiture de ce gabarit.

Évidemment, l’inclusion des systèmes Apple CarPlay et Android Auto est une formalité à bord de l’hybride rechargeable, tandis que le chargeur sans fil pour téléphone intelligent se trouve derrière le levier de vitesse de la transmission.

Photo : V.Aubé

Un habitacle plus sobre que dans la Prius
Un peu à l’image de la carrosserie, la Hyundai IONIQ Électrique Plus adopte un design moins « techno » à l’intérieur, tellement en fait que la planche de bord pourrait être confondue pour celle d’une berline grand public. Il serait permis de critiquer ce manque d’originalité, mais en revanche, la disposition des principales commandes est très simple.

Les sièges de la première rangée offrent un bon support pour une voiture de cette catégorie, et je suis le premier étonné par la mollesse de ces deux baquets. À l’arrière, c’est un peu plus dur, mais la banquette demeure accueillante malgré tout. La forme fuyante du toit fait en sorte que l’espace pour la tête des passagers à l’arrière n’est pas aussi généreux. J’aime bien cette solution d’offrir un hayon, ce dernier s’ouvrant sur un coffre certes moins volumineux que dans une fourgonnette, mais tout de même logeable compte tenu de la vocation de l’IONIQ.

J’ai été moins impressionné par la qualité de certains matériaux à bord. Non pas que l’IONIQ soit médiocre à ce chapitre, mais bon, Hyundai nous a habitués à des habitacles très relevés au fil du temps. Je suppose que c'est le prix à payer pour rouler à bord d’une voiture aussi abordable… en tenue hybride bien sûr!

Photo : V.Aubé

Au volant
Même si elle a fière allure cette IONIQ Électrique Plus, elle ne peut se comparer aux hybrides à caractère sportif de l’industrie. La Hyundai IONIQ est avant tout une voiture « verte » et c’est tant mieux ainsi!

Mais grâce à un choix mécanique qui diffère de ce qui est disponible chez Toyota par exemple, l’IONIQ Électrique Plus n’est finalement pas désagréable à conduire au quotidien. Avec une puissance totale de 164 chevaux et un couple qui atteint le cap des 195 lb-pi, la petite se débrouille fort bien dans la circulation lourde ou même sur la voie rapide.

L’hybride rechargeable fait appel au même 4-cylindres à cycle Atkinson de 1,6-litre de cylindrée, celui-ci livrant à lui seul une puissance de 104 chevaux. C’est plutôt l’autre moteur – électrique celui-là – qui en donne plus que dans l’hybride sans câble.

La pièce maîtresse demeure toutefois la boîte de vitesses à double embrayage à six rapports qui donne un caractère un peu plus sportif à l’ensemble. Il est même possible de changer soi-même les vitesses – dans un hybride rechargeable (!) – à l’aide des palettes logées à l’arrière du volant à la base aplatie.

Photo : V.Aubé

J’ai trouvé que la direction gommait quelque peu l’expérience de conduite, tandis qu’il manquait un peu d’insonorisation à bord, surtout en ville où les vibrations du moteur thermique sont plus audibles. Par contre une fois sur l’autoroute, la petite redevient plus silencieuse.

Au final, j’ai réussi à maintenir une moyenne de 5,2 L aux 100 km, une moyenne supérieure à ce qui est affiché chez Hyundai, mais bon, il ne s’agit pas ici d’un échec, d’autant plus qu’avec un effort soutenu, la moyenne de 4,1 L/100 km aurait certainement pu être enregistrée.

Le mot de la fin
Avec l’arrivée prochaine du très attendu Hyundai Kona Électrique, la gamme IONIQ risque d’en prendre pour son rhume. C’est pourquoi on s’attend à voir l’autonomie du modèle Électrique augmenter au fil des prochains mois, probablement pour le millésime 2020. Quant à l’Électrique Plus, elle pourrait aussi bénéficier de ce réajustement de mi-parcours, car dans le créneau électrifié, tout change tellement vite!

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Hyundai Ioniq 2018
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Hyundai Ioniq Électrique plus 2018
hyundai ioniq 2018
Hyundai Ioniq Électrique plus 2018
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :Vincent Aubé
Photos de la Hyundai IONIQ Electric Plus 2018