Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Hyundai Sonata Limited 2008 : essai routier

Hyundai Sonata Limited 2008 : essai routier

25 ans d'expérience chez nous Par ,

En 1987, je connaissais une famille qui possédait une Stellar. Vous vous souvenez de la Stellar ? C'est la première berline du constructeur coréen mise en vente au Canada. Je n'avais que onze ans à l'époque, mais je me souviens très bien d'une chose : il manquait beaucoup de morceaux sur cette voiture.

En conduite normale la Sonata de Hyundai est douce et silencieuse.

Des loquets de serrures de portes absents, des garnitures de plastique disparues ou cassées, et une qualité de fabrication générale qui faisait vilainement défaut. La Pony n'était pas mieux.

Cependant, cela n'a pas empêché Hyundai de percer le marché. Cela prouve une chose : peu importe le produit, si le prix est bas, il y a des gens qui l'achèteront. Et c'est grâce à ces acheteurs de produits Hyundai des années 80 qu'on peut aujourd'hui se payer une magnifique berline intermédiaire, la Sonata. Prenons quelques instants pour remercier le monde pauvre de cette époque, car ce sont eux qui se sont sacrifiés pour motiver Hyundai à devenir un meilleur fabricant de voitures.

Apparence sobre
Les lignes de la Sonata ne sont pas audacieuses, mais cela ne les empêche pas de donner une allure attrayante à la berline. Il s'agit d'un mélange de styles et d'éléments qu'on trouve dans les modèles rivaux; Hyundai a bien fait son travail, et j'aime particulièrement le capot nervuré qui donne du caractère à la voiture.

À l'intérieur, c'est la même histoire : une apparence peu excitante, mais attrayante. Le tableau de bord deux tons est divisé par une bande chromée, et la partie supérieure est peu réfléchissante; le dessus du tableau de bord est moulé dans un gros morceau de caoutchouc, ce qui diminue le risque de rossignols.

Confort assuré
L'ensemble des commandes est d'une simplicité appréciable; des rhéostats pour régler le système de climatisation, des boutons faciles à utiliser sur la radio, des commandes à portée du pouce sur le volant, tout est bien placé. En réalité, la seule critique va à l'affichage désuet de la radio, avec son lettrage noir sur fond vert olive.

Les coussins de sièges sont mous; alors, ceux qui aiment ce type de confort seront bien servis. Après avoir passé une semaine derrière le volant d'une voiture sport allemande et calé dans des sièges ultra fermes, La Sonata me donne l'impression d'être écrasé dans mon sofa du salon. Bref, j'aime bien. À l'arrière, il y a de place pour trois sans problème.

L'ensemble des commandes est d'une simplicité appréciable.