Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai de l’Infiniti QX60 2019 : du luxe dans toute sa simplicité

De plus en plus dans l’univers automobile, Il y a de tout pour tout le monde et ce, même dans la classe des multisegment de luxe. L’Infiniti QX60 2019, c’est pour ceux qui veulent un peu de performance et beaucoup de sérénité derrière le volant. Il représente à lui seul 35% des ventes de la marque au Canada et bien que ce ne soit pas un véhicule révolutionnaire, ce modèle à sept places sait sans peine se démarquer dans son segment.

Polyvalence, luxe et simplicité
Le QX60 n’a pas été profondément modifié pour cette année 2019, il s’apparente même en de nombreux points au JX35 qui avait commencé la série en 2013. Plusieurs années les séparent et l’on pourrait croire que ce serait une véritable épine que de conserver ce même design extérieur et pourtant la formule fonctionne encore.

Fiche technique de l'Infiniti QX60 2019

Photo : Infiniti

On y retrouve des jantes de 18 pouces pour la version de base Pure et pour les versions Essential et Sensory. La version la plus luxueuse Proactive propose des jantes de 20 pouces.

Sont inclus aussi des phares automatiques à DEL bi fonctionnels, des antibrouillards avant à DEL, un toit ouvrant électrique, un hayon électrique ou encore des rétroviseurs extérieurs chauffants.

A l’intérieur, les sièges sont classiques mais suffisamment confortables et rembourrés pour que le conducteur et ses passagers soient à l’aise pour un long trajet. La version de base propose des sièges en similicuir tandis que les trois autres versions les proposent en cuir.

Les sièges sont à huit réglages électrique et chauffants pour la première rangée (sauf la Proactive qui inclus la seconde rangée).

Tout comme l’ambiance intérieure, le levier de vitesse est classique d’apparence, et il a lui aussi l’avantage d’être ergonomique.

Photo : Infiniti

La cabine répond aux besoins d’une famille avec de nombreux espaces de stockage comme des portes-gobelet, un espace dédié au téléphone, une boite à gant, un espace de rangement sous l’accoudoir central et des rangements sur le côté des portes. Pour ajouter plus de confort, on peut choisir l’ensemble Cinema qui ajoute des écrans sur les appuie-tête, des ports USB et HDMI pour y connecter toutes sortes d’appareils et un casque sans fil.

Technologie à la traine
Par contre je ne peux pas mentir sur le fait que l’écran d’infodivertissement est complétement à la traine. L’écran tactile de 8 pouces est de basse résolution et on peine vraiment à lire le texte affiché, et tout cela, en plus de supporter aucune application. Donc vous l’aurez compris, pas d’Apple Carplay ni d’Android Auto.

On comprend bien que niveau technologie, le QX60 était à la pointe il y a quelques années, mais qu’il n’a pas su avancer avec son temps.  J’imagine que le constructeur le sait, et que ce sera l’un des principaux changements si le QX 60 bénéficie d’une refonte.

Photo : Infiniti

Parmi les options qui seraient recommandables, nous citons l’ensemble Sensory qui à notre sens vaut vraiment la peine pour ceux qui ne lésine pas sur le confort. Cette version vous donne, en autres, des sièges avant ventilés, des sièges arrières chauffants, un système audio Bose à 15 haut-parleurs ou encore un hayon a détection de mouvement.

Bien que le QX 60 ne dispose pas d’un toit ouvrant panoramique des plus modernes, la configuration optionnelle qui divise le toit ouvrant divisé apporte une source de lumière qui rend la cabine un peu plus spéciale.

Malgré le fait que l’aspect technologique ne soit pas le point fort du QX60, il me semble être un excellent véhicule lorsque l’on veut entrer le monde du luxe en douceur. On y retrouve de nombreuses de ces fonctionnalités haut de gamme qui peuvent coûter cher en option sur des véhicules concurrents alors qu’ici on les retrouve de série.

Photo : Infiniti
Photo : Infiniti

Espace
Puisque nous sommes dans un sept places, parlons un peu espace. S’il y a bien une chose dans laquelle le QX60 excelle c’est bien dans le fait qu’il dispose de sept places. Les sièges de la deuxième rangée laissent suffisamment de place pour accéder à la troisième rangée. Cette dernière est plus ou moins spacieuse si on compare à ce que nous avons l’habitude de voir dans les véhicules à sept places.

On ne sent pas qu’elle a été conçue juste pour le prestige de la fonctionnalité mais qu’elle est réellement utile sans être une zone de confinement pour les enfants en bas âge. On ne peut pas dire non plus que des adultes s’y sentiront à l’aise mais l’espace reste tout de même raisonnable pour des grands enfants.

La capacité de chargement est de 453 litres avec des rangements sous le plancher. Lorsque vous rabaissez la troisième rangé, la capacité augmente jusqu’à 1146 litres et jusqu’à 2159 litres lorsque tous les sièges sont repliés. J’aime beaucoup le fait de pouvoir repliés qu’un seul côté de sièges. On peut par exemple replier uniquement les sièges gauches des deux rangées pour pouvoir y ranger une paire de skis et en même temps laisser le côté droit libre pour les passagers.

Photo : Infiniti

Sécurité
On retrouve parmi les nouveautés cette année l'ajout de l'avertisseur d'angle mort, de l'avertissement prédictif de collision avant avec détection du piéton ainsi que du freinage automatique en standard dans toutes les versions.

Il est possible d’opter pour l’ensemble haut de gamme ProAssist qui comprend un avertissement et une prévention de sortie de voie, une intervention pour angle mort et des feux de route automatiques.

Côté mécanique
On retrouve un moteur V6 de 3,5 litres développant 295 chevaux et 270 lb-pi de couple associé ainsi à une transmission automatique à variation continue qui imite une transmission automatique à engrenage.

Sur la route
On ne peut pas prétendre avoir été excité derrière le volant du QX60, toutefois on ne niera que c’est un excellent véhicule quotidien qu’on sent très compétent lorsqu’on a besoin de lui.

Photo : Infiniti

Selon nous, la conduite en mode Standard du QX60 correspondait beaucoup mieux au véhicule que le mode Eco qui était un peu trop lent à notre goût ou le mode Sport un peu trop fugace par rapport à ce que nous nous attendions.

Un mode Neige est aussi sélectionnable, nous n’avons pas eu l’occasion de l’utiliser cependant il peut s’avérer utile et rassurant de savoir que l’on peut compter sur le QX60 pour se dépêtrer d’une situation difficile.

La direction est relativement à l’aise et stable alors que la transmission à variation continue offre une sensation quelques peu factice. Elle est moins fougueuse que certaines CVT mais aussi moins ennuyeuse que d’autres, donc à ce niveau le QX60 peut en concurrencer certains.

La consommation de carburant prévoit 12,5 / 9,0 litres / 100 km (ville / autoroute). Ce qui est plus ou moins similaire aux côtes que l’on peut trouver sur le reste du segment.

Photo : Infiniti

Côté prix
Le prix du QX 60 est l’un de ses principaux atouts puisqu’il correspond plus à un tarif d’une version supérieure d’un VUS classique qu’à un véhicule de luxe. Les prix commencent à 48 995 $ pour la version Pure, 53 995 $ pour la version Essential, 58 195 $ pour la Sensory et 61 695 $ pour la version Proactive.

Si le QX 60 n’est pas un monstre de puissance, il a l’avantage d’être un véhicule simple et à la fois luxueux, qui fonctionne parfaitement là où on l’attend sans pour autant en demander un prix exorbitant. La formule est vraiment gagnante pour ceux qui veulent être à l’aise sans trop en faire et / ou qui n’ont pas besoin d’un système d’infodivertissement à la pointe. Il nous semble être le véhicule à choisir lorsque l’on veut passer au luxe sans se sentir trop dépaysé.

On aime

•    Véhicule de luxe à tarif attractif
•    Accès facile aux sièges de la troisième rangée
•    La transmission est douce et la direction agréable

On aime moins

•    Pas aussi fougueux que certains autres VUS de luxe
•    Le système d’infodivertissement est à revoir

La concurrence directe

Acura MDX
Buick Enclave
BMW X5
Audi Q7

Lises notre Comparaison de l'Infiniti QX60 2019 vs Acura MDX 2019

Photo : D.Boshouwers
Photo : D.Boshouwers