Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Jaguar XE 20d TI 2017 : la chance de progresser

Jaguar XE 20d TI 2017 : la chance de progresser

Le félin bondira-t-il au devant de la concurrence? Par ,

Après avoir connu des moments pénibles et les affres de la désaffection du public, Jaguar continue de progresser aussi bien grâce à l’excellence de ses modèles qu’à l’augmentation de ses chiffres de ventes. Ceux-ci ne sont pas à la hauteur des concurrents américains, germaniques ou nippons, mais on devrait y arriver petit à petit. Pour ce faire, il est important pour la marque au félin bondissant de pouvoir offrir une voiture capable de concurrencer les Audi A4, BMW Série 3, Lexus IS, Mercedes-Benz Classe C et Cadillac ATS, pour n’en nommer que quelques-unes.

Chez Jaguar, on est conscient de cette lacune depuis des années et on a tenté de s’immiscer dans cette catégorie avec la X-Type, qui fut un échec retentissant. On avait eu la mauvaise idée de déguiser une Ford Mondeo en Jaguar avec toutes les limites que cela entraîne au niveau technique et au chapitre de la conduite. 

Dorénavant sous l’égide du conglomérat indien Tata Motors, Jaguar s’est inspirée des berlines XF et XJ pour concocter la plus petite berline de la famille, appelée XE. Cela signifie entre autres que la carrosserie est tout en aluminium; idem pour plusieurs autres composantes de la voiture. Toutefois, malgré l’utilisation de ce matériau léger, la différence de poids avec une Série 3 se limite à quelques dizaines de kilos. Par contre, la rigidité de la plateforme est impressionnante.

Surprise, un moteur diesel!
La plupart des gens n’associent pas cette marque britannique à la technologie des moteurs diesel, mais plutôt aux puissants V12 des années 1970 ou encore au légendaire moteur à 6 cylindres en ligne utilisé sur la non moins légendaire XK-E. Pourtant, comme le marché du moteur diesel est très fort en Europe et dans certaines autres parties de la planète, on a profité de l’existence de ce moulin pour le placer sous le capot de la Jaguar XE et tenter l’aventure en Amérique du Nord. 

Si cette technologie ne vous intéresse pas, soyez rassuré, vous pouvez choisir un moteur V6 à essence de 3,0 litres d’une puissance de 340 chevaux. Comme pour le turbodiesel à 4 cylindres de 2,0 litres développant 180 chevaux, la boîte automatique ZF à 8 rapports (commandée par un gros bouton rotatif monté sur la console) et le rouage intégral sont de mise. Sur certains marchés, la XE est offerte avec une boîte manuelle à 6 rapports mais, au risque de décevoir les puristes, l’automatique effectue un meilleur travail, spécialement avec le diesel.

Sur la route, le système d’arrêt-départ du moteur permet d’économiser quelques millilitres de carburant chaque fois que le véhicule s’immobilise, ce qui donne une consommation moyenne d’un peu plus de 6,0 L/100 km. Par ailleurs, comme il se doit sur une voiture de luxe, la majorité des systèmes de sécurité électroniques sont inclus.

Un succès!
Alors qu’on s’était royalement planté avec la Jaguar X-Type proposée il y a plus d’une décennie, la XE 2017 se veut une mouture nettement plus relevée. Sur le plan esthétique, sa silhouette est plus ou moins similaire à celle des XF et XJ, ce qui signifie qu’on a conservé le capot relativement long et l’arrière tronqué. Cela donne une allure plus sportive à cette berline et on suit ainsi la tendance des coupés 4 portes de plus en plus populaires. En revanche, le prix à payer pour cette élégance est que les ouvertures des portes arrière ne sont pas tellement grandes et il faut se pencher passablement pour entrer à bord. Une fois assis sur la banquette relativement confortable, le dégagement pour les jambes est assez limité si vous êtes de grande taille. Il faudra alors demander la contribution des occupants avant pour vous permettre d’avoir plus d’espace. À l’avant, par contre, c’est suffisamment spacieux et les sièges sont confortables, quoique leur support latéral pourrait être meilleur.

Cela fait quand même un certain temps que Jaguar a délaissé les appliques en bois rare pour se concentrer sur les éléments métalliques et le plastique tout simplement. Le décor paraît plus moderne, certes, mais le passager avant de la XE doit contempler une vaste étendue de plastique de couleur indécise. Le conducteur, lui, a droit à une planche de bord intéressante, mais qui n’offre pas trop de flafla non plus. Un peu plus d’excentricité serait apprécié.

Toutefois, là où on a fort bien réussi, c’est au chapitre du comportement routier. Il est vrai qu’un moteur diesel ne génère pas des accélérations étourdissantes, mais c’est quand même correct. Il faut un peu moins de 8 secondes pour boucler le 0-100 km/h. Soulignons l’excellence de la boîte automatique, qui passe les rapports juste au bon moment — un élément crucial avec un moteur diesel. Celui-ci permet d’atteindre une vélocité intéressante dans un laps de temps assez court, mais compte tenu des capacités routières et de la précision de la direction, on rêverait de pouvoir piloter une XE S de 380 chevaux (0-100 km/h en 5,6 secondes).

La Jaguar XE 2017 en bref
La XE 20d TI (à partir de 45 000 $) est le modèle le plus sage de la gamme, mais c’est aussi un moyen de rouler à bord d’une marque de prestige, d’obtenir une consommation de carburant tout à fait raisonnable et de profiter d’un comportement routier très relevé qui permet d’apprécier la conduite sportive sur les routes secondaires. Et pour les amateurs de mécaniques à essence, la version XE 35t TI (48 500 $) est fort intéressante également.

 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Jaguar XE 2017
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Jaguar XE 2017
Jaguar XE 2017
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :Jaguar
Photos de la Jaguar XE 20d TI 2017