Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Kia Amanti 2004

Kia Amanti 2004

À l'assaut du luxe abordable Par ,

À l'assaut du luxe abordable

Qui d'entre nous associe spontanément Kia à "luxe"? Ce n'est pas en songeant à la Spectra ou au Sportage qu'on peut y arriver. Et pourtant... la fourgonnette Sedona a haussé de plusieurs crans l'image de Kia. L'utilitaire Sorento a suivi. En somme, le constructeur sud-coréen a déjà entrepris de nous montrer qu'il ne se limiterait pas à du bas de gamme. Il nous le prouve davantage en introduisant l'Amanti.

Jeu de mots

Quel drôle de nom, dites-vous? C'est de l'italien, qui signifie "amants". Une véhicule conçu pour les tourtereaux ou parce que se développera une histoire d'amour entre le proprio et son "char"? L'avenir de l'Amanti nous le dira. Chose certaine, si la voiture ne se comporte pas comme la berline de luxe (abordable) qu'elle entend être, on pourra alors dire du constructeur Kia qu'il "a menti"... (je sais, trop facile!).

L'Amanti annonce ses couleurs en pavanant une calandre excentrique. Quoiqu'on en pense esthétiquement, elle rend l'auto très distinctive. La grille est flanquée de double phares d'une pureté cristalline. Le pavillon chute vers l'arrière en imitant la moue aristocratique d'une Town Car, alors que le couvercle du coffre intègre une espèce d'aileron façon BMW Série 7.

Spacieuse parce que luxueuse, l'Amanti transporte cinq adultes dans le confort. Les baquets avant sont à la fois douillets et seyants, tandis que le dégagement sur la banquette arrière est surprenant. Mais le cinquième passager forcé de voyager en sandwich aura hâte de se délier les jambes (en fait, surtout les fesses).

Les cadrans sont analogiques parce que Kia considère que la clientèle visée (lire: plutôt âgée) les préfère. Seule concession au modernisme: un ordinateur de bord dont les cristaux liquides forment de beaux gros chiffres lisibles (sauf quand le soleil plombe dessus). Les porte-gobelets, les accents de chrome et de similibois sont au rendez-vous.