Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Kia Rondo EX Luxe 2014 : essai routier

Kia Rondo EX Luxe 2014 : essai routier

Un pas dans la bonne direction Par ,

Une conduite moins attrayante que le look
Lorsque j’ai vu le nouveau Rondo au Salon de l’auto de Toronto en février dernier, j’ai tout de suite compris que Kia était dans le coup. Leur volonté de redorer leur image est flagrante.

Selon moi, ils ont bien réussi cet élan de jeunesse avec leur modèle familial. Côté look, j’étais conquise; il ne restait plus qu’à le conduire, et c’est ce que j’ai eu la chance de faire récemment. Malheureusement, mon expérience derrière le volant n’a pas été à la hauteur de ce que laissait présager le nouveau design.

Qu’est-ce que le Kia Rondo?
J’ai tendance à penser que ce véhicule vise les gens hésitant entre une voiture à hayon, une minifourgonnette et un VUS compact. J’admets qu’il n’est pas toujours évident de choisir une catégorie de véhicule. Ce multisegment a retenu quelques éléments spécifiques de chacune d’elles afin d’augmenter sa polyvalence.

Évidemment, on mise sur l’espace intérieur, tout en évitant les dimensions encombrantes. En plus, il est offert à un prix de base très intéressant.

Infos techniques
Une motorisation moderne à injection directe a été privilégiée. Le 4 cylindres de 2,0 litres développe une puissance impressionnante de 164 chevaux et 156 livres/pied de couple. Il peut être agencé à une boîte manuelle ou automatique Steptronic (en option), toutes 2 à 6 vitesses.

Quant à la suspension, on y retrouve des jambes de force à l’avant et une barre de torsion à l’arrière. Les freins à disque aux 4 roues, quant à eux, sont ventilés à l’avant.

Les cotes estimées pour le modèle à boîte automatique – celui que j’essayais - sont de 6,3 L/100 kilomètres sur la route et 9,2 L/100 kilomètres en ville. J’ai obtenu 10,5 L/100 kilomètres lors d’un parcours mixte.

Et le prix dans tout ça? Il varie entre 23 360 $ pour le LX et 33 860 $ pour le EX Luxe. Un modèle intermédiaire, nommée EX, est offert à partir de 28 660 $.

Conduire le Kia Rondo
La conduite du Kia Rondo n’est ni impressionnante, ni désagréable. Il ne faut pas s’attendre à un comportement sportif. Les suspensions semi-indépendantes à l’arrière n’aident en rien au mouvement de roulis. En revanche, le moteur s’exprime bien.

Ce qui m’a le plus déplu, ce sont certaines technologies mal intégrées. Les commandes vocales sont très irritantes, voire impossibles à utiliser. Le GPS, inutilement complexe, ne semble pas s’adapter à la circulation. Enfin, les capteurs d’aide au stationnement émettant des signaux sonores ont de quoi rendre un conducteur des plus nerveux, particulièrement lors de manœuvres en parallèle dans les rues du centre-ville. Pour ma part, je le désactivais systématiquement. Contrairement à ce que j’ai observé sur d’autres modèles – de Hyundai ou Subaru par exemple – mes préférences n’étaient pas gardées en mémoire. Conséquemment, je devais appuyer sur le bouton de désactivation chaque fois que j’enclenchais la marche arrière.

J’ai adoré la visibilité avant et latérale, grâce aux petites fenêtres devant les piliers A et C. La caméra de recul se charge très bien du reste.

En somme, j’ai apprécié la conduite à proprement parler. Les adjectifs calme et silencieux résument bien ma pensée. Petit bémol : Kia devrait améliorer ses dispositifs technologiques avant d’en offrir une panoplie pour se démarquer de la concurrence.

Extérieur et intérieur du Kia Rondo
En un mot, le nouveau Rondo est tout simplement époustouflant. Il a été complètement redessiné et grandement modernisé par rapport à son prédécesseur. Les diodes électroluminescentes intégrées aux phares arrière et la nouvelle calandre ajoutent à son raffinement.

À l’avant, la sensation d’espace est notable. Le parebrise très incliné, comme le veut la tendance, offre un dégagement apprécié. Le tableau de bord contemporain est rempli de commandes de toutes sortes. J’aurais aimé y voir un peu plus de simplicité, tout comme sur le volant, qui était très chargé.

Le toit panoramique de la version EX Luxe est formidable. Il laisse pénétrer la lumière et nous rapproche de l’extérieur. Mais vaut-il la peine de débourser près de 34 000 $ pour y avoir accès? Je me pose la question…

Offert en version 5 et 7 passagers, le Rondo qui m’a été attribué possédait 2 banquettes à l’arrière. On ne peut pas faire de miracles. Les dimensions moins encombrantes du Rondo résultent en une 3e rangée accessible uniquement par les enfants. En revanche, la première banquette est coulissante, rendant le tout plus pratique.

C’est sans parler du volume de chargement. Très honnête lorsque 5 passagers y sont installés, le coffre est quasi inexistant une fois la 2e banquette relevée.

À noter : de petites attentions, comme l’accessibilité à une lampe de poche insérée dans le coffre, rendent ce véhicule encore plus pratique et apprécié au quotidien.

Le Kia Rondo et la concurrence
Sa plus grande rivale, la Mazda 5, est dotée de portes coulissantes. Si vous préférez les portières conventionnelles, il faudra considérer le Dodge Journey ou le Chevrolet Orlando. Présentant sensiblement les mêmes dimensions, le C-MAX de Ford serait une belle alternative hybride.

Une chose est certaine : le Rondo est le plus charmant. Et si je peux vous donner un conseil, optez pour une version de base, sans l’arsenal de technologies et affichant un prix plus attrayant.

 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Kia Rondo 2014
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    Kia Rondo EX Luxury 2014
    Kia Rondo EX Luxury 2014
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article