Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Kia Sorento EX-V6 2011 : premières impressions

Kia Sorento EX-V6 2011 : premières impressions

Kia lance son nouveau Sorento à la sauce américaine Par ,

West Point, Georgie — Ça y est, je me trouve dans le Sud-Est américain, prêt à me régaler des saveurs locales. Non, je ne parle pas du poulet frit, de la tarte aux pacanes ou même du thé sucré.

Je fais plutôt référence au tout nouveau Kia Sorento 2011, le premier véhicule à sortir de l’usine Kia Motors Manufacturing Georgia (KMMG), qui a nécessité un investissement d’un milliard de dollars et qui pourra produire 300 000 unités par année.


Nouvelle plateforme multisegments
L’ancienne génération du Sorento se voulait un utilitaire sport de la vieille école : construction sur châssis, système 4x4 à prise temporaire digne d’un camion, structure robuste mais lourde, consommation décevante, etc.

À présent que Kia fait partie de la famille Hyundai et que les utilitaires sport de la vieille école ne sont plus à la mode, le Sorento emprunte pour sa deuxième génération la plateforme multisegments de son cousin, le Hyundai Santa Fe. Donc, si vous êtes familier avec ce dernier, surtout le modèle 2010, vous vous sentirez en terrain connu à bord du Sorento 2011.

Les deux véhicules chevauchent les segments compact et intermédiaire. Ainsi, le nouveau Sorento s’avère plus long et plus volumineux que la plupart des VUS compacts, lui qui offre jusqu’à trois rangées de sièges et un moteur V6 en option, des caractéristiques souvent associées aux modèles intermédiaires.

En revanche, le prix et les motorisations de base (4 cylindres de 2,4 litres, 175 chevaux) se rapprochent davantage des compacts. Selon Kia, les principaux concurrents du Sorento sont les Ford Escape, Honda CR-V, Toyota RAV4 et Chevrolet Equinox.

En selle!

Ma monture pour ce court essai routier en plein cœur de la Georgie est un Sorento EX V6 à traction intégrale. Son moteur de 3,5 litres génère 276 chevaux et un couple de 248 livres-pied par l’entremise d’une boîte automatique à six rapports. Quelle belle équipe ils font! Le couple abonde à bas régime et les changements de rapport se révèlent doux comme du velours. Coincé dans le trafic, on peut compter sur la transmission pour économiser de l’essence en engageant automatiquement la position neutre. À cela s’ajoute un témoin de conduite éco-énergétique baptisé «EcoMinder», qui aide l’utilisateur à adopter des habitudes de conduite permettant d'économiser du carburant.

Dans des conditions normales, le système de traction intégrale achemine 5 % du couple du moteur aux roues arrière. Quand celles d’en avant se mettent à patiner, la proportion grimpe jusqu’à 50 %. Si l’on reste pris, on peut même verrouiller la distribution du couple 50/50. Le différentiel se déverrouille ensuite automatiquement dès que l’on dépasse 30 km/h.