Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Lexus ES 300 2003

Lexus ES 300 2003

Par ,

De fort belles manières

Pour s'imposer dans le segment des voitures de luxe, il ne suffit pas de proposer une liste d'équipements longue comme le bras. Il faut aussi créer une atmosphère de raffinement. C'est ce que la ES 300 parvient à faire. Même si cela lui nuit aussi parfois...

Carrosserie

Renouvelée l'année dernière en même temps que la Camry, elle partage avec cette dernière de nombreux éléments. Extérieurement, la filiation est évidente, même si elles n'ont aucun panneau de caisse en commun (elles n'ont d'ailleurs pas le même empattement non plus). Élégante, la ES 300 l'est assurément. Pourtant, les phares avant en amande sont pour certains beaucoup trop volumineux. La hauteur du coffre, combinée à un montant arrière très épais, fait que la visibilité arrière n'est pas un point fort de la voiture. Au moins, le coffre est profond et bien découpé. Par contre, on ne retrouve pas de banquette arrière rabattable, juste une trappe à skis.

Mécanique

Le V6 à double arbre à cames en tête de 3 litres développe 210 chevaux. S'il est relativement disponible, il ne brille pas par sa fougue. Il faut dire qu'il est secondé par une boîte de vitesses automatique décevante. À force de vouloir privilégier à tout prix la douceur de passage des rapports et c'est une totale réussite à ce chapitre, on a le sentiment que les ingénieurs de Lexus l'ont rendue amorphe. Lors de remises en vitesse énergiques, elle met un temps trop important à réagir. En usage courant, ça ne se voit pas trop, mais en situation de dépassement, cela pose vrai un problème. Un mode sport aurait définitivement été le bienvenu. Par ailleurs, l'étagement des 5 rapports se révèle excellent de même que le maniement du sélecteur.