Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Lincoln MKZ Hybride 2011 : essai routier

Lincoln MKZ Hybride 2011 : essai routier

Un vrai cocktail de luxe et d'économie Par ,

Lincoln l’annonce comme la « berline de luxe la plus écoénergétique au Canada ». Après une semaine en compagnie de cette machine cossue, je suis heureux d’accepter cette déclaration, surtout en conduite urbaine. Je pense qu’aucune véritable voiture de luxe que j’ai essayée au fil des ans n’a réussi à afficher une consommation réelle « en ville » de moins de 6,0 litres aux 100 km… jusqu’à maintenant.

Lincoln l’annonce comme la « berline de luxe la plus écoénergétique au Canada ». (Photo: Rob Rothwell/Auto123.com)

La configuration hybride
Contrairement à la technologie eAssist que Buick a intégrée à sa gamme LaCrosse, la MKZ utilise un système à hybridation complète. Il permet à la MKZ de carburer à l’électricité uniquement ou à l’électricité et à l’essence, en conjonction avec le quatre-cylindres en ligne de 2,5 litres à cycle d’Atkinson, nommé un des dix meilleurs moteurs de 2010 par Ward, soit dit en passant.

La MKZ peut filer jusqu’à 75 km/h à l’aide de la batterie seulement. Évidemment, un tel exploit nécessite une surface plane et un pied très, très léger. Tout un exploit quand même. En fait, j’ai été agréablement surpris de me retrouver en train de suivre la circulation à 70 km/h sans l’assistance du moteur à essence.

Naturellement, la batterie se vide assez rapidement dans de telles conditions, mais j’étais très heureux de savoir que je conduisais sans polluer… et sans dépenser d’argent. Ensemble, les sources d’énergie électrique et gazière produisent 191 chevaux en parfaite harmonie.

Avant d’atteindre les roues avant, cette énergie passe par une boîte automatique à variation continue. Le groupe motopropulseur hybride de la MKZ livre une consommation exceptionnellement attirante, dont la cote officielle s’élève à 4.6 L/100 km et 5.4 L/100 km en ville et sur la route, respectivement.

Comme je l’ai mentionné, j’ai réussi à enregistrer une moyenne dans les 5 litres lors de mon essai, combinant les deux scénarios. Il m’a fallu exécuter un ballet subtil des gaz, mais un ballet certainement faisable. Afin d’exploiter pleinement la frugalité de la machine, Ford l’a dotée de son tableau de bord intelligent SmartGauge avec écoGuide.

Ensemble, les sources d’énergie électrique et gazière produisent 191 chevaux en parfaite harmonie. (Photo: Rob Rothwell/Auto123.com)