Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Lincoln MKZ Hybride 2011 : essai routier

Lincoln MKZ Hybride 2011 : essai routier

Une réelle alternative signée Lincoln Par ,

Lincoln est une marque de contradictions. Sa gamme de cinq voitures tente de couvrir une grande partie du marché de luxe, offrant un peu de tout, d’une voiture intermédiaire à un VUS intégral. L’engouement pour les grosses machines s’atténuant lentement mais sûrement, deux produits de son cataloguent émergent nettement aujourd’hui.

La Lincoln MKZ attire les regards admirateurs des conducteurs plus âgés. (Photo: Sébastien D'Amour/Auto123.com)

D’un côté, le MKX, un utilitaire compact très populaire, et de l’autre, une voiture pas encore appréciée à sa juste valeur, la MKZ. J’utilise le mot « appréciée », car elle travaille dans l’ombre d’une autre intermédiaire de luxe, la Lexus ES 350, qui ne propose pas de version hybride, et aussi parce que la MKZ, surtout en son incarnation hybride, se veut plus que la somme de ses parties.

Je ne ferai pas semblant que ces voitures visent les jeunes acheteurs très actifs. Ce serait comme dire que Joan Rivers ne s’est jamais payé une chirurgie plastique! La Lincoln MKZ attire en effet les regards admirateurs des conducteurs plus âgés. Je ne suis pas encore rendu là, et si j’ai cette chance, je voudrais moi aussi profiter d’une retraite douillette. Je sais que beaucoup de gens, quand ils atteignent un certain âge, après avoir travaillé toute leur vie, élevé des enfants et remboursé des hypothèques, cherchent à se récompenser à coup de choses nobles.

Il y a bien des façons de le faire : voyager, manger dans des restos chic et, peut-être l’ultime gratification au terme d’une vie de labeur, acheter une nouvelle voiture. Au fil des ans, mes amis et ma famille m’ont demandé ce qu’ils devraient acheter maintenant que tout ce qu’il leur faut vraiment, c’est le confort, l’esprit tranquille et une dose de luxe. La Lincoln MKZ répond à tous ces critères.

Pour la plupart conservatrice, la MKZ, comme tout produit Lincoln, se distingue grâce à sa grande calandre déferlante chromée. Le bloc de feux arrière représente le seul autre aspect notable de la voiture, et probablement le seul objet de commentaires négatifs. Les feux très larges semblent en effet mal adaptés à ce petit modèle. Comme le carénage avant, on en trouve des exemples semblables chez les autres Lincoln.

L’habitacle reflète la robe, respirant la simplicité. Le tableau de bord consiste en quelques bandes étroites de commandes, ergonomiquement disposées sur un gros « T » composé de beaux plastiques et de garnitures en bois véritable. Avec la sellerie de cuir, ces détails ajoutent une pointe de raffinement à un environnement plutôt neutre, mais tout de même agréable.

Le tableau de bord consiste en quelques bandes étroites de commandes, ergonomiquement disposées sur un gros « T » composé de beaux plastiques et de garnitures en bois véritable. (Photo: Sébastien D'Amour/Auto123.com)