Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mazda MPV DX 2002 : essai routier

Mazda MPV DX 2002 : essai routier

Par ,

La plupart des manufacturiers automobiles qui suivent la tendance améliorent leurs mini-fourgonnettes en les dotant de moteurs plus puissants, et en augmentant leurs dimensions. C'est notamment le cas de l'Odyssey de Honda et de la [link artid="25312"]Sienna[/link] de Toyota. Notre véhicule d'essai, la Mazda MPV, reçoit en 2002 un moteur mieux adapté et plus puissant que son prédécesseur, mais ses dimensions demeurent réduites par rapport à la concurrence. Le constructeur japonais Mazda vante les mérites de ce véhicule en mettant l'accent sur son comportement sportif et son agrément de conduite. Dans un sens, c'est intéressant puisqu'aucun type de véhicule n'est plus ennuyant à conduire. Un peu d'agrément est certainement le bienvenu. Leurs propos sont parfaitement fondés puisque la MPV est de loin la plus agréable des mini-fourgonnettes qu'il m'ait été donné de conduire. Son nouveau moteur V6 de 3.0L Duratec provenant de la Taurus est beaucoup mieux adapté que l'ancien V6, qui manquait franchement de puissance et de couple. Elle n'est pas aussi puissante qu'une Odyssey, mais ses 200 chevaux sont amplement suffisants compte tenu de la vocation familiale du véhicule. Ses accélérations et ses reprises se situent dans la bonne moyenne. Sa nouvelle transmission automatique à 5 rapports est aussi un bon atout car ses changements de vitesse se font en douceur tout en favorisant une meilleure exploitation de la puissance du moteur. Là où la MPV surpasse largement la concurrence, c'est au niveau de la tenue de route. Notre véhicule d'essai était une version DX de base munie des roues de 15 pouces et malgré cela, sa tenue de route était supérieure à bien des voitures. Elle est très stable en virage et son roulis est grandement diminué grâce à une suspension revue et corrigée pour 2002. Côté freinage, la MPV déçoit puisque l'antiblocage n'est pas disponibles sur la version DX. De plus, la présence de tambours à l'arrière n'aide en rien, afin de diminuer les distances de freinage. Son diamètre de braquage permet des virages en U très serrés et des stationnements en parallèle plus ardus. Idéale en conduite urbaine, la MPV est la plus maniable des mini-fourgonnettes. Elle se conduit et se gare comme une automobile.
 
C'est en conduisant la MPV que l'on réalise toutes les petites commodités et avantages qu'elle à offrir. Sa banquette arrière rabattable qui disparaît dans le plancher est une caractéristique non négligeable puisque vous n'aurez pas à vous battre avec un siège trop lourd pour le retirer hors du véhicule. Ses portières coulissantes sont aussi les seules à offrir des glaces électriques conventionnelles. Tous les éléments et les commandes sont bien disposés dans l'habitacle et les rangements sont nombreux. Le levier de vitesse, situé sur la colonne de direction, empiète sur les commandes du radio qui sont donc difficiles d'accès. Cependant, Mazda a contourné le problème en plaçant sur le volant, les commandes principales du système sonore. La finition est impeccable et les matériaux utilisés sont de bonne qualité. La MPV n'est pas la mini-fourgonnette offrant la plus grande douceur de roulement mais sont confort est quand même excellent compte tenu de son empattement réduit et de la fermeté de sa suspension. Aucuns bruits éoliens ni cliquetis viennent envahir l'habitacle et seuls des pneus d'origine de piètre qualité et bruyants réduisent quelque peu sont confort général.Pour 2002, la MPV s'est vue légèrement modifiée au niveau de l'esthétique. Sa calandre et ses pare-chocs, ainsi que les feux avants et arrières ont été redessinés. Les pare-chocs de couleur assortie sont maintenant de série sur tous les modèles. Maintenant disponible avec des jantes de 17 pouces, la version ES peut aussi être commandée avec un ensemble de jupes aérodynamiques qui sont du plus bel effet.
 
Sans être aussi spacieuse que les Windstar, Odyssey et compagnie, la MPV demeure un excellent choix. Avec une construction sérieuse, une fiabilité éprouvée, une garantie solide et un agrément de conduite supérieur, elle représente un achat intéressant pour ceux qui ne désirent pas conduire un véhicule ennuyant tout en bénéficiant de la polyvalence d'une mini-fourgonnette. De plus, avec un prix oscillant entre 26 000 et 37 000$, elle est plus abordable que toutes ses concurrentes japonaises.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Mazda MPV 2002
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Mazda MPV DX 2002
Mazda MPV DX 2002
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Gallerie de l'article