Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mazda MX-5 SV 2012 : essai routier

Mazda MX-5 SV 2012 : essai routier

Une bouffée d'air frais Par ,

Ah, qu'il est bon de vivre! Je n'ose même pas imaginer l'alternative. En tout cas, si j'étais mort, je n'aurais pas passé une semaine de rêve au volant de la Mazda MX-5 SV 2012.

Que dire au sujet de cette fameuse décapotable japonaise qui n'a pas déjà été dit des milliers de fois? Je pourrais vous la décrire comme étant grosse, laide et ennuyante ou encore prétendre qu'elle me donne envie de jeter mon permis de conduire à la poubelle, mais ce serait évidemment le mensonge du siècle.

En vérité, la Mazda MX-5 (ou Miata) est l'une des voitures les plus amusantes à conduire au monde. Par contre, je commence sérieusement à m'impatienter...

La « nouvelle » SV
La toute dernière édition s'appelle SV et il ne s'agit ni plus ni moins que d'un groupe d'options qui rehausse très peu la performance du modèle.

La Mazda MX-5 SV 2012 est en fait une version de base GX (29 145 $) à laquelle on a ajouté des sièges en cuir chauffants, des pédales en alliage, des jantes de 17 pouces au fini bronze, un climatiseur automatique et un toit rigide rétractable de couleur noir brillant. À 33 995 $, elle représente une bonne affaire, mais personnellement, je préfèrerais que le supplément d'argent serve à autre chose.

La SV est une MX-5 de parade. Elle conserve son châssis agile, sa direction rapide et son petit moteur fringant, mais sans plus.

Assez puissante... autrefois
Le quatre-cylindres atmosphérique de 2,0 L génère une puissance de 167 chevaux et un couple de 140 livres-pied. Sur papier, ces chiffres n'ont rien d'impressionnant. Sur la route, le rendement est là, mais j'en voudrais plus. Donnez-moi une MX-5 MAZDASPEED! Faites que « l'édition spéciale » de la MX-5 2013 utilise un moteur SKYACTIV turbocompressé de 2,0 L qui développe pas moins de 225 chevaux!

En ce qui concerne la Mazda MX-5 SV 2012, son moteur fait équipe avec une fabuleuse boîte manuelle à six rapports pour la propulser de 0 à 100 km/h en quelque 7,5 secondes. C'est beaucoup trop lent pour un bolide de cette trempe! Je veux que la MX-5 enregistre un chrono de 5,8 secondes, pas un dixième de plus!

Désolé.

Synonyme de maniabilité
Pour citer Pirelli, la puissance n'est rien sans le contrôle. À ce niveau, la MX-5 pourrait donner de bonnes leçons à la majorité des voitures sport sur le marché. Sa structure à la fois rigide et légère ne se laisse jamais déstabiliser par l'énergie du moteur, ce qui rend la Mazda MX-5 SV 2012 extrêmement docile.

Malgré leur diamètre modeste, les freins à disques aux quatre roues ne se fatiguent jamais. Ils s'avèrent faciles à doser et la pédale offre une belle sensation. La direction, tel que mentionné, se veut rapide et contribue à une maniabilité inégalée dans cette fourchette de prix (voir la Scion FR-S 2013). L'harmonie entre les différentes composantes mécaniques assure une conduite incroyablement gratifiante.

La Mazda MX-5 2012 procure un roulement de qualité, mais la version SV se contente d'une suspension ordinaire qui manque de fermeté pour s'adonner à des manœuvres vraiment agressives. Lors de notre essai comparatif de voitures sport compactes 2012, j'ai vite réalisé que la finesse et le confort dont elle fait preuve sur la route se traduisent par des transferts de poids et un roulis de caisse exagérés en piste. Comprenez-moi bien : par « exagérés », je veux dire pour une MX-5 et non pour une Buick Century 2001!

MAZDASPEED?
À 35 940 $, la Mazda MX-5 GS 2012 est, selon moi, la version la plus pertinente du populaire roadster. Dépourvue de cuir, elle nous fait de vrais cadeaux comme une suspension sport avec amortisseurs Bilstein, un différentiel à glissement limité et une barre de tourelles de jambe de force à l'avant.

Si les gens de Mazda lisent ceci, je leur recommande fortement d'abandonner le toit rigide rétractable, de le remplacer par la capote en vinyle à commande manuelle de la GX, d'insérer le moteur turbo SKYACTIV sous le capot et de garder le prix inférieur à 40 000 $. Merci.

Bon, assez critiqué...

La Mazda MX-5 SV 2012 demeure une voiture fantastique qui procure un plaisir fou, kilomètre après kilomètre. Je l'ai souvent dit et je le répète : la MX-5 pourrait guérir un dépressif.

Le mot de la fin : MAZDASPEED... oui, encore une fois!
À l'heure actuelle, cependant, la troisième génération de la décapotable la plus vendue de tous les temps se fait vieille, elle qui a vu le jour en 2006. La deuxième avait pris sa retraite de brillante façon en proposant une version MAZDASPEED (2004-2005), la plus glorieuse de toutes les Miata/MX-5 jamais conçues. Elle se trouve au sommet ou presque de ma liste des voitures que je désire acheter à tout prix un jour.

La Mazda MX-5 SV 2012 apporte une belle bouffée d'air frais, surtout avec le toit baissé, mais j'en attends plus de la compagnie. Vivement une MX-5 MAZDASPEED 2013!

Qui embarque avec moi? C'est ce que je pensais.

 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Mazda MX-5 2012
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Mazda MX-5 SV 2012
Mazda MX-5 SV 2012
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Gallerie de l'article