Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mercedes-Benz C 400 4MATIC 2015 : essai routier

Mercedes-Benz C 400 4MATIC 2015 : essai routier

Pas tout à fait mon 1er choix; sera-t-elle le vôtre? Par ,

Je ne le cache pas : j'aime les voitures de luxe. Si j'avais la chance de gagner à la loterie, je pourrais en acheter des dizaines, autant neuves qu'usagées, sans risquer de perdre ma blonde au change.

Il y aurait sans doute une Audi S8 ou une Mercedes-Benz S 63 AMG, ainsi qu'une Ford F-250 Super Duty ou une Ram 3500 pour tirer mes bolides de course. Enfin, j'opterais pour une petite berline de luxe sans prétention afin de m'acquitter de mes tâches quotidiennes.

Dans cette catégorie, ce n'est vraiment pas le choix qui manque. Pensons aux BMW Série 3, Audi A4, Infiniti Q50, Cadillac ATS et Lexus IS. Il y a aussi la toute nouvelle Mercedes-Benz Classe C 2015, que j'ai eu le bonheur d'essayer récemment.  

La hiérarchie
Bien que les concurrentes américaines et japonaises soient bonnes, elles sont tout simplement incapables d'égaler le cachet et les habiletés des Allemandes. Ces dernières ont une aura, un charme qui est difficile à reproduire.

Au cours de la dernière année, j'ai conduit plusieurs modèles de la Série 3, une Audi S4 et maintenant la Classe C. La meilleure du lot est la S4, entre autres pour sa boîte manuelle à 6 rapports, son agrément de conduite et le logo sur sa calandre. La C arrive au second rang, suivie de la 3.

La nouvelle Classe C de Mercedes-Benz
On comprend facilement pourquoi il s'agit du véhicule le plus populaire de Mercedes-Benz. Si l'histoire nous apprend que la BMW Série 3 sert de référence aux autres berlines de sa catégorie, je suis d'avis que la Classe C l'a maintenant devancée.

Son design nous captive dès le premier regard grâce à une étrange mais formidable ressemblance avec la grande Classe S, surtout de profil avec son museau saillant et son petit derrière sexy. Ses lignes de relief sautent aux yeux et, de façon générale, son élégance bien affirmée laisse présager du très bon temps sur la route.

Lors du développement de la nouvelle génération, Mercedes-Benz a fait appel à de l'aluminium et à de l'acier ultra résistant pour réduire le poids de 100 kilos – une sage décision dont l'effet ne passe pas inaperçu. 

La C 400 
Alors que la C 300 4MATIC de base (43 000 $) exploite un moteur turbocompressé à 4 cylindres de 2,0 litres qui développe 241 chevaux, la C 400 4MATIC (51 400 $) défie plusieurs voitures sport avec son V6 biturbo de 3,0 litres qui génère 329 chevaux et 354 livres-pied de couple. Dans chaque cas, on retrouve une boîte automatique 7G-TRONIC PLUS à 7 rapports et une transmission intégrale.

La version haut de gamme de la Classe C 2015 s'avère aussi fougueuse que la S4 ou la 335i, comme en témoigne son accélération de 0 à 100 km/h en 5,2 secondes. Merci à ladite boîte à 7 rapports, tout à fait sublime, de même qu'au couple entièrement disponible à partir de 1 600 tours/minute. On note un petit creux autour de 5 000 tours/minute, soit avant que la puissance maximale se déchaîne (à 6 000 tours/minute), mais si je pense à la prochaine C 63 AMG, je dis : attachez votre tuque!

Parlant d'AMG, l'ensemble de style AMG, qui comprend un grand becquet avant AMG chromé en forme d’aile, des prises d’air AMG uniques dotées d’un grillage à motif en losanges ainsi que des jantes AMG de 18 pouces à 5 bras, est inclus avec la C 400 4MATIC.

Une C agile
La nouvelle Classe C se conduit de façon remarquable et mieux que les 2 générations précédentes malgré son gabarit accru. Sa cure minceur joue un grand rôle là-dedans, évidemment, mais aussi sa direction nerveuse. 

Question de mettre de l'emphase sur l'agilité rehaussée de la C, Mercedes-Benz a ajouté un commutateur AGILITY SELECT qui offre le choix entre 5 modes de conduite : Confort, ECO, Sport, Sport+ et Individuel. Le mode Confort est selon moi le meilleur des 4 premiers, mais avec le mode Individuel, j'ai pu opter pour un roulement confortable et régler tout le reste à Sport. 

Une C confortable
Sur la route, la C 400 4MATIC 2015 est quasiment impossible à perturber. Son rouage intégral fonctionne de manière transparente et se moque des conditions hivernales. Puisqu'il s'agit d'une Mercedes-Benz, la C offre un roulement très feutré. Bien sûr, on peut jouer avec le niveau de confort comme je vous l'ai expliqué plus haut, mais ce qui ne change pas, c'est le somptueux décor intérieur, sa finition riche et ses sièges apaisants.

On se sent bien enveloppé (pas autant que dans la Q50), par contre l'espace est restreint. Quatre personnes y trouveront leur compte ainsi qu'une certaine quantité de bagages. Mentionnons enfin que le volant est parfait en termes de diamètre et de prise en main, tandis que le tableau de bord se veut simple, élégant et ergonomique. 

L'étoile à 3 pointes
La cerise sur l'excellent sundae qu'est la nouvelle Classe C 2015 est le gros emblème sur la calandre. En effet, il est difficile de trouver mieux qu'une Mercedes pour dire aux autres qu'on a bien réussi dans la vie.

Encore une fois, je dois avouer que je préfère l'Audi S4. Cependant, chaque fois que je croiserais la belle C 400 4MATIC sur la route, je me demanderais (ne serait-ce que pendant un instant) si j'ai fait le bon choix.

Essais routiers et évaluations

Experts
    Consommateurs
    Mercedes Classe C 2015
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler