Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mercedes-Benz CLS 63 AMG 2012 : essai routier

Mercedes-Benz CLS 63 AMG 2012 : essai routier

Que voudrait-on de plus? Par ,

Il existe plusieurs machines enivrantes à prix exorbitant sur le marché. Des bijoux comme la Audi R8 5.2, l'Aston Martin Rapide ou la Mercedes-Benz SLS AMG sont très efficaces pour se péter les bretelles devant ses voisins.

Doit-on, toutefois, débourser autant pour obtenir des performances ahurissantes, une carrosserie de rêve et cette aura de prestige si importante? Eh bien, non.

Voyez-vous, la version AMG de la berline Mercedes-Benz Classe CLS - ou, si vous préférez, coupé à quatre portes - fournit tout ce dont vous avez besoin pour vous sentir grand et puissant tout en frustrant le voisin d'en face.

Bruits de moteur à fracasser les fenêtres
L'aspect le plus alléchant de la Mercedes-Benz CLS 63 AMG 2012 se retrouve sous le capot. Le nouveau V8 de 5,5 litres, accompagné de deux turbocompresseurs, développe 518 chevaux et un couple de 516 livres-pied. Vous en voulez plus? Vous pouvez opter pour l'Ensemble Performance AMG, grimpant la puissance à 550 chevaux et le couple à 590 lb-pi.

Équipée d'un système de contrôle de lancement, la CLS 63 AMG de 518 étalons dévore le 0-100 km/h en 4,4 secondes tout en procurant un impressionnant festin auditif. Si vous n'avez pas encore essayé un moteur AMG, ils se montrent bruyants, extrovertis et vous donnent l'impression d'avoir les biceps d'un culturiste.

Et avant de catégoriser la CLS 63 comme une bête ivrogne et insoucieuse de l'environnement, sachez que vous n'aurez qu'à moitié raison : la voiture possède la technologie arrêt-redémarrage, plus efficace que celle à bord de la Porsche Panamera. Cette fonction s'active en tout temps en sélectionnant le mode de conduite 'E'.

Au cours de l'essai, nous avons consommé 14 L/100km. On ne sabrera pas le champagne ici, mais c'est quand même respectable pour un luxueux missile de 518 chevaux.
 
La CLS 63 AMG à propulsion tient également la route malgré son gabarit et son poids. La suspension pneumatique AMG RIDE CONTROL s'ajuste à notre conduite, se raffermissant lorsqu'on augmente le tempo.

Long capot, court coffre
En regardant les premières photos officielles, la CLS de deuxième génération ne m'a guère impressionné. La première CLS se voulait unique et se distinguait du reste de la gamme Mercedes-Benz. Cette nouvelle CLS emprunte tellement de traits de design, dont la grille corporative ornée du gigantesque logo étoilé, que son côté unique s'est quelque peu dilué.

Malgré tout, plus j'examine la voiture, plus je l'admire. Plusieurs détails captent notre attention, tels que les feux de jour à DEL, les multiples plis dans le capot et la ligne de caractère fuyante des blocs optiques jusqu'aux poignées de portes arrière.

Le long capot et le coffre raccourci s'harmonisent bien avec la ligne de toit basse (attention à vos têtes) pour conférer à la CLS une forme musculaire, prête à bondir. Et ses feux arrière à DEL paraissent magnifiques dans l'obscurité.

Aménagement intérieur impeccable
L'habitacle de la Mercedes-Benz CLS 63 AMG 2012 sert de joli lieu de travail. Comme tous les nouveaux modèles au sein de la gamme du fabricant allemand, la CLS hérite d'un volant au style agressif et donne l'impression de manipuler une arme redoutablement précise, tandis que les garnitures optionnelles en fibre de carbone apportent une touche de perfection.

Le système multimédia COMAND de Mercedes bénéficierait d'une mise à jour. Naviguer à travers les menus sur l'écran demande plus d'habileté qu'avec le système iDrive de BMW, et les graphiques gagneraient à être modernisés, question de mieux s'agencer avec l'atmosphère dynamique de l'habitacle.

Le dégagement pour la tête n'est généreux pour aucun occupant, cependant, l'espace convient suffisamment et le confort des sièges reste excellent. Dans la CLS 63, on obtient également un climatiseur automatique à trois zones et, en option, des sièges avant multicontours ventilés ainsi que des sièges arrière chauffants. Sans surprise, la chaîne audio LOGIC7 gâte notre ouïe avec sa sonorité phénoménale.
 
Peut-on l'appeler abordable?
À 109 900 $ avant les options et les taxes, la CLS 63 AMG peut être considérée comme une aubaine. Elle semble plus dispendieuse qu'elle ne l'est vraiment, surtout lorsqu'on la compare à ses rivales à prix similaires comme les Porsche Panamera GTS et la BMW 650i Coupé.

Comment ignorer ce moteur AMG? La sonorité du 5,5 L biturbo semble un tantinet moins agressive que le V8 atmosphérique de 6,2 L équipant toujours les C 63 AMG et SLS AMG, mais il s'agit néanmoins d'une pièce de machinerie admirable tout en consommant moins de carburant.

Je ne sais franchement pas pourquoi quelqu'un paierait plus cher pour une berline de luxe performante. Un plus haut niveau d'exclusivité peut s'avérer un argument, mais autrement, la CLS 63 AMG procure les performances, le luxe et le flash nécessaire pour se faire respecter dans son quartier huppé.

 

Essais routiers et évaluations

Experts
    Consommateurs
    Mercedes Classe CLS 2012
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article