Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

MINI Cooper Countryman 2011 : essai routier

MINI Cooper Countryman 2011 : essai routier

Une Cooper pour familles anticonformistes Par ,

Un multisegment MINI peut sembler un péché, un peu comme à l’époque où Porsche avait décidé de développer son VUS Cayenne. Par contre, réalisons une chose : la marque ne peut continuer à générer des profits en ne vendant que de minuscules, mais ô combien amusants hatchbacks. Alors, multiplier les modèles au sein de la marque MINI se révèle une décision tout à fait logique.

Le Countryman vient tout juste d’arriver, et déjà il se vend à environ un tiers du total de tous les autres modèles Cooper : hayon, décapotable et Clubman. Ce nouveau multisegment de MINI dépasse en grosseur toutes les dimensions de ces dernières. En fait, il se compare en gabarit au Nissan Juke, autre nouveauté sur le marché, bien que son volume intérieur le surpasse, particulièrement aux places arrière.

Le Countryman vient d’arriver et déjà il se vend bien. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)

Ouvrez la porte arrière et assoyez-vous sur un des sièges individuels : le dégagement à cet endroit nous a impressionné, et on assume que vous le serez tout autant. Le rail central peut accommoder divers accessoires disponibles chez les dépositaires MINI, incluant porte-gobelet, étui à lunettes, cendrier, adapteur pour lecteur de musique, boîte à mouchoirs, etc. On pourrait éventuellement avoir droit à une banquette à trois passagers, or, pour le moment, le Countryman se contente de transporter quatre passagers.

La capacité de chargement grimpe à 350 litres, un volume qui ne bat que celui du Juke. Rabattez les sièges arrière, et vous obtenez 1 170 litres d’espace : pas fameux, toutefois il s’agit d’un MINI ici. Bien des gens n’ont pas besoin d’autant de place, qu’ils aient des enfants ou non.

Le Countryman dispose des mêmes choix de motorisations que les autres modèles Cooper. La version de base à l’essai est équipée d’un 4-cylindres de 1,6 litre développant 121 chevaux et un couple de 114 livres-pied. Jumelé à la boîte manuelle à 6 rapports, le 0-100 km/h s’accomplit en un temps relaxe de 10,5 secondes : il se fait rondement planter par le Juke de 188 chevaux, alors si vous ne pouvez vous passer des sprints aux feux de circulation, la finition S à moteur turbo de 181 chevaux vous conviendra davantage.

Personnellement, le moteur de base ne me dérange pas. J’adopte une conduite normale la plupart du temps, surtout avec les enfants à bord. Il manque peut-être un peu de punch, néanmoins cela demeure un MINI et il est toujours amusant à piloter.

Le moteur de 1,6 litre développe 121 chevaux et un couple de 114 livres-pied. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)