Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

MINI Cooper S ensemble John Cooper Works 2008 : essai routier

MINI Cooper S ensemble John Cooper Works 2008 : essai routier

Par ,

Pas besoin de vous expliquer, du moins pour les mordus d'automobile parmi vous, ce que les lettres JC dans le sigle «JCW» signifient, surtout si j'ajoute le mot «MINI» juste avant.

John Cooper (1923-2000) est une légende dans le monde du sport motorisé... et le maître ultime de la performance pour le petit bolide anglais qui porte encore son nom.

Une MINI Cooper sur le circuit Oulton Park, en 1965.

Mais pour vraiment apprécier sa contribution à la marque MINI, il faut comprendre son histoire. Le père de John Cooper, Charles, opérait un petit atelier de mécanique à Surbiton, dans le conté de Surrey. Il a conçu des voitures de course monoplace avec l'aide de son fils après que celui-ci eut terminé de servir dans la Royal Air Force au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Ensemble, ils ont fondé une compagnie en 1948. Leur but: dessiner et construire des bolides expressément pour la course. Ils ont connu tellement de succès qu'au début des années 1950, Jack Brabham, Stirling Moss, Maurice Trintignant et Bruce McLaren (pour ne nommer que ceux-là) pilotaient tous des voitures Cooper.

La recette de ce succès est attribuable en grande partie à la maniabilité hors pair de leurs machines. Contrairement aux modèles de la concurrence, les premières Cooper employaient des moteurs dérivés de motos et ceux-ci étaient montés à l'arrière plutôt qu'à l'avant.

Ils ne s'en doutaient peut-être pas à l'époque, mais ces créateurs ont pavé la voie aux monoplaces de Formule Un à moteur arrière. D'ailleurs, John Cooper a déclaré plus tard: «nous n'avions aucune idée que nos inventions représentaient des percées technologiques. Nous avons placé le moteur à l'arrière tout simplement parce que c'était plus pratique.»

John Cooper s'est associé à MINI par l'entremise de son ami Alex Issigonis, designer de la MINI originale. Expert dans le domaine de la course, il a rapidement cerné le potentiel des voitures MINI en compétition.

La première MINI Cooper a été lancée 1961, suivie deux ans plus tard par la fameuse Cooper S. Cette dernière s'est vite fait un nom en remportant le Rallye de Monte Carlo à trois reprises (1964, 1965 et 1967).

John Cooper (droite) et Jack Brabham après leur victoire au Grand Prix Victory en 1961.