Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mitsubishi Mirage 2014 : essai routier

Mitsubishi Mirage 2014 : essai routier

Non, vous n'hallucinez pas! Par ,

Après une semaine au volant de la Mitsubishi Mirage 2014, j'ai peine à croire que les gens de la compagnie voient cette boîte à savon comme une oasis au milieu d'un désert de ventes.

J'aurais aimé faire de belles analogies en me servant du nom de la voiture, mais j'en suis tout simplement incapable. Le problème avec la Mitsubishi Mirage 2014, c'est qu'on parle d'un modèle économique dans tous les sens du terme. En soi, il n'y a rien de mal là-dedans, mais le prix élevé pour cette sous-compacte ne se justifie aucunement.

Qu'est-ce que la Mitsubishi Mirage?
La Mirage est essentiellement une Mitsubishi Colt modernisée et rebaptisée. Elle a fait son apparition au Salon de l'auto de Montréal 2013, sauf qu'elle n'avait pas encore de nom à l'époque. Rappelons que plusieurs petites voitures de Mitsubishi se sont appelées « Mirage » depuis les années 1970.

En tant que modèle d'entrée de gamme très abordable et économe d'essence, la Mitsubishi Mirage 2014 ne met pas beaucoup l'accent sur la qualité, l'agrément de conduite et le confort. C'est du moins l'impression que j'ai eue...

Prix et spécifications de la Mitsubishi Mirage 2014
Oubliez un instant les 74 chevaux et 74 livres-pied de couple du moteur à 3 cylindres de 1,2 L ainsi que sa boîte de vitesses à variation continue (une manuelle à 5 rapports est heureusement disponible). La Mitsubishi Mirage 2014 se vend à partir de 12 498 $ en version ES, puis grimpe à 15 398 $ en version SE. Or, même à ce prix-là, il manque encore plusieurs éléments qui rendraient la voiture tolérable.

Mon modèle d'essai frôlait les 17 000 $, ce qui est proche des Honda Fit et Fiat 500 – deux modèles infiniment plus sophistiqués que la Mirage.

Conduire la Mitsubishi Mirage 2014
Le jour où j'ai pris possession de la Mitsubishi Mirage 2014, j'ai dû combattre une pierre au rein. Lorsque la douleur atroce a enfin cessé et que j'ai pu me concentrer sur la voiture, je me suis demandé si mon corps avait tenté de me préparer pour ce qui allait s'en venir.

La Mitsubishi Mirage 2014 est douloureuse à sa façon. C'est presque gênant, en fait. Dès qu'on tourne la clé, qu'on entend le petit moteur de 1,2 L résonner bruyamment et qu'on sent la Mirage vibrer, on réalise très vite qu'elle ne fera pas partie des meilleures voitures qu'on aura la chance de conduire dans notre vie.

On referme les portières terriblement bon marché, on s'attache et c'est parti. La Mitsubishi Mirage 2014 se déplace quand même assez bien, mais mieux vaut s'équiper de bouchons pour les oreilles ou encore de monter le son de la radio au max pour ne pas entendre le bourdonnement assassin de la boîte de vitesses à variation continue de même que le vent qui siffle fort entre les panneaux. Ridicule!

Quant au roulis de caisse, cette minuscule voiture en a plus qu'un autobus voyageur. On peut trouver ça drôle à la limite, mais c'est franchement perturbant... sauf si vous êtes un jeune homme au sang chaud qui désire faire basculer sa douce contre lui en effectuant un virage très sec.

Extérieur et intérieur de la Mitsubishi Mirage 2014
Par où commencer? Si le but des designers était de s'amuser en créant un véhicule les yeux bandés, mission réussie! Sinon, quelle honte!

La Mitsubishi Mirage 2014 manque cruellement de charme et de traits distinctifs. Certes, elle se dote d'un aileron sport en version SE, mais ce n'est visiblement qu'une pathétique tentative d'attirer les consommateurs qui pensent qu'un aileron rend une voiture plus puissante (ce n'est pas le cas, évidemment, tout comme les bandes décoratives, d'ailleurs).

Même chose à l'intérieur. Quand on s'aperçoit que la moquette et la doublure de plafond sont entièrement faites en feutre, que les accoudoirs de portières semblent être en plastique non fini et que le paresoleil du côté passager ne comprend même pas de miroir, on se questionne sérieusement sur le prix demandé. En tout cas, je l'ai fait.

Les sièges avant de la Mitsubishi Mirage 2014 sont plats et inconfortables durant les longs voyages, tandis que la banquette arrière est très droite et pas du tout conviviale. Bien que chaque occupant jouisse d'un bon dégagement au niveau de la tête, ceux à l'arrière ont les jambes serrées lorsque le siège devant eux se trouve reculé. Par ailleurs, un siège d'auto pour enfant s'installe facilement, mais je déteste le crochet d'ancrage en angle dans le coffre.

Bien sûr, la version supérieure SE propose des sièges chauffants (pour ne pas dire brûlants si on les laisse à intensité élevée trop longtemps), des feux antibrouillard et même une connexion sans fil Bluetooth et un régulateur de vitesse, mais ça ne justifie pas le reste.

La Mitsubishi Mirage 2014 et la concurrence
En vérité, la Mitsubishi Mirage 2014 se compare à une Hyundai Accent ou une Toyota Yaris... de 2007. La concurrence s'est grandement améliorée depuis ce temps et l'écart avec la Mirage est stupéfiant.
 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
20%
Mitsubishi Mirage 2014
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    Mitsubishi Mirage SE 2014
    Mitsubishi Mirage SE 2014
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article