Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Lexus CT 200h 2014 : essai routier

Lexus CT 200h 2014 : essai routier

Une beauté qui manque de substance Par ,

Si vous m'aviez dit il y a 10 ans que Lexus aurait un jour une voiture à hayon dans sa gamme de berlines et de VUS de luxe, je ne vous aurais pas cru.

Or, la CT 200h est non seulement une authentique Lexus, mais aussi son modèle le plus abordable. Normal, en quelque sorte, puisqu'il s'agit d'une Toyota Prius endimanchée. 

Qu'est-ce que la Lexus CT 200h?
À 30 950 $ (39 350 $ en version haut de gamme munie du groupe Technologie), la CT 200h 2014 ne représente pas tellement une aubaine, mais en matière de voitures de luxe, c'est quasiment le plus bas prix qu'on puisse payer. Il faut donc s'attendre à certains compromis.

Par exemple, la CT 200h emploie le même système hybride avec moteur de 1,8 L que la Prius, ce qui signifie qu'elle génère à peine 134 chevaux. Sa boîte à variation continue est également la même, forçant le petit 4-cylindres à crier de douleur lorsqu'on appuie à fond sur l'accélérateur.

Tout n'est pas mauvais, cependant.

Conduire la Lexus CT 200h 2014
Abordable et adorable : voilà une bonne façon de décrire cette voiture modeste qui trouve le moyen de nous faire sourire sur la route.

Avant même de monter à bord, j'avais un préjugé très défavorable à l'endroit de la Lexus CT 200h. Moi qui carbure à l'adrénaline et à l'essence, je me disais : « C'est une farce ou quoi? » Son sprint de 0 à 100 km/h frôle les 10 secondes et sa vitesse de pointe est limitée par la traînée qu'engendre le hayon.

Toutefois, en passant une semaine complète avec la CT 200h, j'ai compris la logique derrière ce véhicule.

Pour une hybride, elle se comporte admirablement bien sur la route. On peut attaquer de grandes courbes rapides et en ressortir avec un (petit) sourire au visage. La CT 200h démontre certaines qualités athlétiques au point où on pourrait presque la qualifier de sportive, à l'image de la Honda CR-Z.

Bien que le groupe motopropulseur ne procure aucune excitation, je l'ai trouvé assez raffiné. Toyota a vraiment bien peaufiné sa technologie hybride depuis 1997. Les élans sont fluides et la fonction d'arrêt/redémarrage du moteur n'a pas le côté sec des anciens systèmes.

La direction s'avère très précise, mais elle manque de poids et paraît donc détachée de la route. Remarquez, ce n'est pas si grave puisque la Lexus CT 200h roule surtout en ville, à basse vitesse; une direction lourde finirait par épuiser le conducteur.

Les freins constituent selon moi la grande déception (outre le manque de puissance). Très semblables à ceux de la Prius, ils donnent la sensation de presser une éponge mouillée. Le système de freinage régénérateur doit prendre le blâme.

Par ailleurs, ne vous attendez pas à une consommation d'essence digne de la Prius. Oui, la mécanique est la même, mais l'aérodynamisme moins efficace et le poids accru de la CT 200h se traduisent par un rendement qui se situe entre 5 et 6 L/100 km. 

Extérieur et intérieur de la Lexus CT 200h 2014
À l'instar de la Mercedes-Benz CLA, la Lexus CT 200h évoque l'adage « il ne faut pas juger un livre d'après sa couverture », mais à l'inverse. Je m'explique...

Le design extérieur ne s'éloigne pas du moule de Lexus et n'attire pas particulièrement l'attention; il fait plutôt preuve de sobriété et s'harmonise avec le reste de la gamme. La calandre en sablier occupe une place proéminente à l'avant, flanquée par des phares dont la forme rappelle d'autres modèles Lexus. Elle aide beaucoup la CT 200h à se distancer de la Prius et à attirer plus d'acheteurs potentiels.

Les phares en question lui confèrent un look semblable à la Mitsubishi Lancer de profil, incarnant l'agressivité en format compact, tandis que le reste de la silhouette à hayon se veut résolument traditionnel (je souligne quand même le joli aileron). Les jantes de 17 pouces, incluses dans l'ensemble Premium, remplissent bien les arches de roues et ajoutent une touche d'audace à la voiture.

À l'intérieur, c'est une tout autre histoire. On s'attend à un certain niveau de luxe quand on achète une Lexus, mais la CT 200h laisse à désirer. Les commandes paraissent un peu fragiles, la finition est ennuyante et l'insonorisation fait défaut. De plus, l'écran multimédia n'est pas très attrayant et certains n'aimeront pas son positionnement au sommet du tableau de bord.

Autre chose : la batterie de la Lexus CT 200h réduit considérablement le volume du coffre. En comparaison avec des rivales non hybrides, l'espace pour ranger des bagages derrière la banquette est bien mince.

La Lexus CT 200h 2014 et la concurrence
Pour vous promener en ville et faire quelques courses, la Lexus CT 200h devrait vous plaire. Cependant, si vous tenez à acheter une voiture hybride, sachez qu'il existe de meilleures alternatives. Idem si vous recherchez une voiture à hayon pour le même prix. 

À mon avis, les principales adversaires de la CT 200h sont notamment la Ford Focus Titanium, la Honda CR-Z, la Mazda3 Sport GT, la Subaru Impreza Limited 5 portes et la Volkswagen Jetta hybride turbocompressée. 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Lexus CT 2014
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    Lexus CT 200h 2014
    Lexus CT 200h 2014
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler